Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Gmail vous propose d’accommoder votre spam

Dans le logiciel de messagerie de Google il en est de même que dans leurs autres produits, on croit les connaitre et l’on découvre toujours de nouvelles choses, parfois surprenantes parfois intéressantes, parfois inutiles donc rigoureusement indispensable comme le disait un certain animateur télé 😉
La fonctionnalité dont je vais vous entretenir, car il s’agit véritablement d’une fonctionnalité au sens strict, puisque le blog de Google mail vient de confirmer la chose en l’expliquant, se trouve être accessible uniquement dans la version anglaise de l’interface du WebMail, pour une simple raison de langue.

Il faut déjà que nous fassions un petit point sur une certaine partie de l’interface de Google Mail, à savoir la barre bleue située au dessus de vos messages, nombre d’entre vous savent probablement ce que c’est mais pour ceux qui ne le saurait pas il faut l’expliquer, c’est une barre qui affiche des titres d’articles venant de plusieurs sites soit prédéterminés, soit que vous avez choisi vous même dans vos préférences.
Ces informations sont extraites des fils RSS (des pages spéciales contenant les dernières informations de sites, comme les derniers messages d’un blog par exemple) de ces sites sélectionnés, et parfois au milieu de ces informations Google en profite pour vous afficher un petit lien publicitaire souvent en rapport avec le contenu de vos messages, tout du moins le moteur essaye de rendre ces liens publicitaires plus ou moins en rapport avec vos messages.
Et je me posais une question depuis des mois, sans avoir de réponse, concernant le fait que cette petite barre là avait un comportement étrange dans un des dossiers spécifique de la boîte de réception à savoir le dossier SPAM, qui comme son nom l’indique contient les messages non sollicités que vous auriez reçu et qui sont ensuite triés en exclus de votre boite de réception.
En effet la barre bleue dans ce dossier ne contient jamais de liens publicitaires comme dans les autres dossiers tout comme elle ne contient pas non plus les informations de votre flux RSS… Non dans ce dossier SPAM cette barre a une toute autre utilité que je ne comprenais pas jusqu’à l’article sur le blog de Google Mail.

lire la suite

Et voilà Netscape c’est terminé

Pour la plupart d’entre vous Netscape n’est qu’une vague marque dont vous avez vu une icone sur vos anciens Windows sur le bureau genre sous Windows 95 ou 98, mais c’est aussi et surtout un navigateur emblématique du début de l’Internet grand public qui était un acteur principal et je dirais même majeur en 1995 année de lancement de son principal concurrent Internet Explorer qui en quelques années seulement s’imposa jusqu’à le dépasser.
Depuis plusieurs années déjà le navigateur était sous le giron d’AOL qui continuait à le faire évoluer, lentement, mais tout de même.
Pour ce ceux qui ne le sauraient pas, c’est le code source du navigateur qui est passé sous licence libre lors de sa cinquième version au travers à l’époque de la création de l’organisation « Mozilla » que nombre d’entre vous connaissent peut être plus que le grand ancêtre.

A cette période, le code n’étant plus adapté, une refonte totale à donné naissance à Gecko, et de fil en aiguille, les futures versions de Netscape se sont fondées sur les évolutions du navigateur Mozilla et ensuite du navigateur Firefox dans les dernières versions qui sont nés plus ou moins de cette ouverture du code après les déconvenues du navigateur face à Internet Explorer.
Bien sur il n’y aura aucune conséquence pour le développement de Firefox puisque le seul lien qui restait entre les deux était qu’AOL utilisait les versions actuelles du navigateur de la fondation Mozilla pour sortir de nouvelle version de son propre navigateur, qui n’était d’ailleurs à la fin plus qu’une évolution mineure du navigateur de Mozilla, avec un thème particulier et certaines extensions en plus mais pas de quoi justifier semble t’il le temps passé sur ce produit et la distinction faite avec l’officiel.
De plus le navigateur Netscape avait toujours un temps de retard sur Firefox, forçant AOL à remettre le travail sur le tapis plusieurs fois avant de sortir ses déclinaisons.

lire la suite

Le Marketspamming

Ha bon sang il n’y a rien que je déteste plus en dehors du spam bien entendu, dans ma boîte mail que ce que j’appellerais le marketspamming, ce sont ces centaines de messages par semaine qui souvent arrivent en divers exemplaires identiques tous envoyés depuis des « partenaires » différents et qui vous vantent telle ou telle opération, telle ou telle promotion, telle ou telle date particulière de l’année…
Surtout quand ces marketspams ont la fâcheuse tendance à me mettre en rogne car à vouloir ratisser large on ratisse de trop, et c’est ce qui arrive en ce moment avec la fête des grands mères, je n’en peux plus de la fête des grands mères par ci et la fête des grands mères par là, et faites livrer à votre grand mère des fleurs et ceci et cela.

J’espère en tout cas j’imagine que ces marketeurs à deux francs six sous prennent quand même la peine de trier les gens à qui ils envoient ce genre de message à la con car je sens difficilement que les personnes de plus de 50 à 60 ans achètent des fleurs pour leurs grands mères, et je suis par contre quasiment certains qu’aucun tri n’est fait et qu’ils reçoivent eux aussi le achetez des fleurs pour votre grand mère en nombre certain…
Ca me gonfle d’autant plus que moi je n’ai plus de grand mère, d’ailleurs je n’ai plus de grands parents tout court, pourtant je suis jeune me direz vous mais la vie est ainsi faite, alors quand on me tanne pendant presque deux semaines pour me vendre je ne sais quelles conneries pour ma grand mère ou mon grand père arrive un moment où je craque, là encore si les messages étaient pensés pour tous, ou bien suffisamment générique mais non, on vous ordonne d’acheter presque et dans cet ordre qu’on vous donne on vous parle de mamie, mamy, grand mère, truc, et moi je bouillonne.
Pourquoi les types qui font ces campagnes de publicité sont ils toujours aussi mauvais publicitaires? Pourquoi sont ce toujours les mêmes qui nous sortent des messages tout juste dignes de figurer dans les spams de ma boîte aux lettres?
Non parce qu’à peu de chose près ces mêmes messages pourraient presque m’ordonner d’acheter une voiture, du viagra, des médicaments laxatif ou je ne sais quoi, ces sites ou société de pub qui font leur beurre en envoyant des milliers de mails par jour à des gens qui ont juste eu la très mauvaise idée d’accepter un jour sur un site les mails de partenaires…

lire la suite

Une pub que l’on a sur le bout de la langue

Un peu d’innovation dans le domaine de la publicité ne peut pas faire de mal je suis sur que vous en conviendrez avec moi, d’autant plus quand il s’agit de publicité papier, qui est il faut le reconnaitre figée dans une posture égale à elle même depuis des années, je veux dire on a déjà eu droit aux échantillons collés, aux pastilles odorantes, aux bons à découper, difficile de faire plus original et plus accrocheur n’est ce pas?
Vous vous rappelez quand même ces pastilles à gratter qui vous récompensaient avec une odeur, les magazines pour enfants les avaient utilisés pour diverses blagues et odeurs dégoutantes, cela dit les derniers cas (hormis les parfums) doivent remonter à plus d’une dizaine d’années probablement.
Cela n’a pas empêché aux Etats Unis la société Welch’s d’aller encore plus loin, avec une publicité sur une page avec une pastille qui se décolle, et qui se lèche, oui oui, qui se lèche histoire de gouter le gout du produit vanté sur la page de la publicité. Publicité visible sur le site AdFreak et dont je vous lie l’image ici pour une meilleure lisibilité.

Bon c’est sur que ce n’est pas le genre de publicité que l’on va tester dans la salle d’attente d’un médecin ou sur des magazines dont on ne sait pas entre quelles mains ou quelles langues ils ont pu passer, mais si le gout est réellement suffisant, c’est une manière originale de faire des dégustations.
En effet à part dans les grandes surfaces de temps à autre, il est de plus en plus difficile de tester et de déguster des produits avant de les acheter, et je ne pense ne pas être un cas isolé pour dire que parfois on est sacrément déçu, en effet, malgré la publicité, et l’envie qu’elle peut donner du produit, il y a parfois un gouffre entre la réalité et ce que l’on imagine.
Bon en même temps c’est plus une campagne pour faire parler du produit qu’une réelle campagne pour le faire gouter enfin je pense car je doute quand même sincèrement que le fait de lécher un petit bout de papier puisse réellement donner un aperçu du gout d’un produit et de tout ce qui tourne autour, sa consistance, sa texture, etc n’étant bien entendu pas reproduit et faisant parti intégrante du gout comme notre palais et nos papilles le perçoivent.

lire la suite

L’orthographe des domaines internet trop limitative?

Une news qui vient du fond des âges…
Ce n’est pas comme si l’information datait d’un an en même temps *ha on me souffle que si* oui, bon mais il n’y a pas de date de péremption aux informations c’est bien connu *on me dit que de nos jours si tu ne réagit pas dans les deux jours tu es un looser has been*, bon et bien j’assume parce que c’est important comme nouvelle, enfin si on est vietnamien plus quand même, quoi que même pour eux je doute qu’elle soit finalement si intéressante que ça.
Vous ne le savez certainement pas, sauf si vous parlez vietnamien couramment et que vous l’écriviez aussi couramment avec des caractères internationaux, mais il se trouve que dans cette langue un accent peut tout changer, et que des mots totalement différents puissent s’écrire de la même manière ou presque, ce qui lors du dépôt de domaine peut poser de sacrés problèmes…

En effet l’année dernière un site internet vietnamien désireux de faire du pamplemousse le nouveau produit à la mode s’est retrouvé incapable de déposer le nom de domaine qu’il souhaitait pour une sombre affaire d’accent, ce qui vous l’avouerez peut surement arriver à un certain nombre d’autres pays dans le monde et ce quels que soit leurs types d’écriture après tout.
Dans le cas qui nous intéresse le site devait se nommer www.buoi.com.vn, c’est sur que si vous ne parlez pas vietnamien vous aurez bien de la peine à savoir ce qui pose problème, en fait le mot buoi sans l’accent adéquat pour lui faire signifier pamplemousse peut être compris comme pénis et c’est le drame, en effet la loi vietnamienne interdit tous les sites qui « viole l’intérêt national ou ne soit pas en accord avec les bonnes manières, le mode de vie et la culture nationale » ce qui dans le cas d’un site dont l’adresse serait pour nous www.penis.fr semble être en effet couvert par cette loi.
Il est à se demander si pour les langues asiatiques ou à l’écriture plus développée que la notre, les limites quand au noms de domaines et aux caractères autorisés n’est pas un réel frein en effet les seuls caractères autorisées sont les caractères ascii, ce qui certes permet d’éviter de devoir déposer 15 noms avec les fautes d’orthographes et les fautes d’accents dans le cas de pays comme la France, mais qui aussi peut poser tout un tas de problèmes pour des pays ou culturellement l’accent est un caractère à part entière.

lire la suite

Michaël Moorcock – Le navire des glaces

 
Konrad Arflane perd le commandement de son navire des glaces, dans un monde recouvert par la banquise c’est un terrible coup dur, comment ne pas y voir un signe du destin.
Afin de pouvoir réfléchir et décider si il doit se battre pour vivre ou se laisser mourir, à moins que la Glace-Mère ne décide pour lui, il part seul sur la banquise c’est alors que la Glace-Mère va lui faire l’honneur de lui donner un but, un destin, en rencontrant cet homme mourant sur la glace il ne se doute pas que sa vie et peut être celle de tous les habitants de la planète risque de changer après les découvertes qu’il fera si la Glace-Mère l’accompagne et le laisse accomplir son destin.

Michaël Moorcock est de ces auteurs qu’on connait quand on aime l’héroïc fantasy, Le Cycle d’Elric le Nécromancien ainsi que La Légende de Hawkmoon sont ces deux œuvres que l’on pourrait qualifier de majeures, et qui ont été toutes les deux transcrites dans des jeux de rôles papier, faisant connaitre ces univers à des nombreux joueurs.
On le connait mais on ne l’apprécie pas forcément, son univers est particulier mais il faut lui reconnaitre une plume très particulière qui ne se dément pas encore dans ce petit livre.
L’ouvrage est relativement court, environ 250 pages, l’histoire ne manque pas de rythme, de rebondissements, d’action, et de surprises autant dans le déroulement de celle ci que dans son dénouement qui est très surprenant mais qui finalement ouvre sur un monde qui pourrait être partagé avec d’autres ouvrages pourquoi pas.
En effet Michaël Moorcock est un auteur prolifique et surtout il est toujours en vie, même si ce livre est totalement indépendant des cycles de l’auteur (enfin à la maigre connaissance que j’ai de l’univers absolument gargantuesque de celui ci).

lire la suite

Fin de la guerre des formats de disques Haute Définition

Et oui la guerre du format successeur du DVD n’aura finalement pas durée longtemps, puisque c’est officiel, Toshiba rend les armes, et avec lui c’est bel et bien le HD-DVD qui cesse purement et simplement de vouloir s’imposer face au Blu-Ray de Sony, vous me direz ce n’était qu’une question de temps en effet l’industrie pornographique qui est surement celle qui vend le plus de supports dans le monde toutes plateformes confondues avait déjà optée pour le Blu-Ray, tout comme un certain nombre de gros studios cinématographique et même de certaines chaines de magasins.
Il n’y avait guère plus que Toshiba et quelques rescapés comme Microsoft entre autre pour continuer à supporter ce qui semblait de plus en plus être une guerre perdue d’avance, bien sur si vous avez fait parti de ceux qui se sont laissés tenter par le HD-DVD et son prix plus attractif que le Blu-Ray, ne vous en faite pas, les produits restent supportés et garantis, et même vous allez pouvoir profiter de votre planète au moins avec ce qui est déjà sorti (oui je sais maigre consolation).

C’est donc Sony qui aura eu le dernier mot, mais qu’en est-il pour le consommateur? Bonne ou mauvaise nouvelle que cette succession assurée du Blu-Ray sur le DVD? Je dirais que le sujet est plus complexe qu’il n’y parait, et qu’il est loin d’être certain que le consommateur soit le grand gagnant de cette affaire.
Bien sur concernant le matériel à terme les prix vont baisser, un seul standard veut dire que tous les fabricants vont se positionner et proposer des produits afin de faire baisser le prix des lecteurs de salon, je rappelle qu’à l’heure actuelle, le lecteur de Blu-Ray de salon le moins cher du marché reste et de loin le Playstation 3 qui n’est pourtant pas un modèle de produit économiquement accessible à tous…
A propos du standard en lui même, et même si le Blu-Ray a un léger avantage en terme de place avec un support pouvant contenir légèrement plus de données, là encore il n’y a pas de réel meilleur format, disons que le format a été décidé cette fois ni par ceux qui les ont crées, ni réellement par les consommateurs mais par le marché et ses acteurs qui n’ont pas souhaités pour la plupart partir dans des gammes compliquées afin de supporter les deux formats.

lire la suite

La télé réalité confrontée à la réalité tout court

Voilà un coup terrible asséné à la télé réalité en général et plus particulièrement dans ce cas particulier à la société Glem qui a en charge la totalité des télé réalités de TF1, puisque trois participants de « l’ile de la tentation » viennent d’obtenir une décision de justice qui va faire jurisprudence et qui risque de couter cher, très cher à cette manière de faire de la télé en utilisant de l’humain sans avoir la moindre considération pour le « travail » qu’il fait dans le programme.
En fait après une plainte aux Prud’hommes en 2003 pour travail dissimulé Jérémie Assous un jeune avocat de 30 ans a obtenu une reconnaissance par le tribunal de cet état de fait, et après un appel de Glem celle ci vient d’être encore plus lourdement condamnée les contrats de participation des 3 candidats ayant portés l’affaire aux Prud’hommes ayant été requalifiés en CDI, ce n’est pas moins de 27 000€ que va devoir acquitter la société de production en lieu et place des 1525€ originellement stipulées sur le contrat.

L’idée est de dire que les candidats fournissent un travail basé sur les trois éléments qui constituent un travail:
Une prestation de travail, une rémunération et un lien de subordination
La rémunération existe puisque les candidats touchent ces fameux 1525€ à titre de dédommagement, puisque le tournage les éloigne pendant plusieurs jours de leur domicile et les empêche d’avoir une activité salarié autre.
La prestation de travail a été démontrée par l’avocat, puisque les candidats se doivent d’être disponible 24h/24, qu’ils n’ont pas le droit de faire quoi que ce soit en dehors du lieu du tournage qu’ils ne doivent d’ailleurs pas quitter, et qu’ils doivent se plier aux exigences du producteur à savoir participer aux excursions, faire les interviews, etc…
Quand au lien de subordination, c’est justement le lien qui les unit au producteur qui peut leur demande n’importe quoi et qui a les moyens de les exclure, et qui a donc un ascendant sur eux.

lire la suite

La politique publicité

Rien de nouveau sous le soleil, on le sait les hommes politiques sont friands des slogans, et pour ce faire ils s’entourent souvent d’hommes de communication, voir de publicitaires, dans le seul but de concevoir des campagnes toujours plus facile à retenir pour les électeurs avec des slogans choc, je ne vous ferais pas le coup de ressortir celles de la dernière présidentielle mais vous devez vous en rappeler je pense.
Mais il se trouve que pour les futures cantonales qui vont avoir lieu cette année la région grenobloise a un candidat qui en plus d’utiliser l’aspect publicitaire des slogans utilise aussi son nom qui est particulier afin de rendre la campagne à la fois choc et humoristique, on entre dans un autre monde mais c’est un pari risqué.

Le candidat en question se présent pour le parti de François Bayrou le MoDem, et il se nomme Mathieu Mauvais, un nom prédestiné pour faire des jeux de mots, d’ailleurs c’est un peu pour devancer les éventuelles mauvaises blagues de ses concurrents qu’il a prit le parti de faire lui même un jeu de mot sur son nom sur les affiche de campagne.
Sur ces affiches on peut lire « Faites le bon choix votez… MAUVAIS », oui je sais on dirait une mauvaise blague mais je vous invite à regarder cette image qui va vous montrer la fameuse affiche issue directement du site officiel du candidat.
En tout cas pour une fois on ne peut pas dire que la politique n’est pas à la portée de tous ni qu’elle n’est pas marrante, bien au contraire, voilà de quoi dépoussiérer un peu l’image habituelle que l’on se fait de tous les candidats qu’ils soient locaux, régionaux ou nationaux, et malgré l’aspect cocasse de cette affaire qui aura au moins eu le mérite de faire parler de la campagne des cantonales de Grenoble au niveau national, je trouve que c’est une manière singulière de se démarquer des autres candidats.

lire la suite

Thomas Dutronc – Comme un manouche sans guitare

 
Fils de deux monstres sacrés de la chanson française que sont Françoise Hardy et Jacques Dutronc, Thomas Dutronc est un original, qui désire surement autant se différencier de ses parents qu’on le reconnaisse comme un artiste à part entière.
Pas de soucis de ce côté là en effet, ses chansons sont légères, pétillantes, des mélodies agréables, parfois des paroles humoristiques, et toujours une musique la musique, car avant d’être chanteur Thomas Dutronc est un guitariste, et quel guitariste, ayant appris auprès des plus grands, ceux pour qui il nous offre un hommage vibrant sur cet album.
La guitare sèche, aux accords manouche, et à la musicalité riche et chaude voilà ce qui marque et accompagne tout cet album et qui meuble l’univers de cet artiste vraiment agréable.

J’avoue qu’au début je me suis dit, oulà c’est le fils de, aille comment ça va tourner cette affaire, et puis déjà par la chanson « J’aime plus paris » qui pourrait être un clin d’œil à la chanson de Jacques Dutronc « Il est cinq heures, Paris s’éveille », on sent de suite à qui on a affaire, une guitare virtuose qui plane de ses accords légers sur une mélodie rythmée, mais très légère, et surtout très jazzy, voilà ce que nous offre Thomas Dutronc.
A propos de son talent de guitariste, prenez le temps d’écouter « Veish A No Drom » chanson dans laquelle une guitare et un violon se répondent là aussi à la plus pure manière d’un bœuf entre amis au coin d’une scène à 5 heures du mat, vous aurez vraiment conscience que la musique l’habite et qu’il a ce petit quelque chose qui le rend particulier et exceptionnel.
Vous pourrez aussi vous régaler de « September Song » aux accords plus hawaïen si je puis dire, et à l’ambiance plus verre de cocktail dans un transat les pieds en éventail sur une plage déserte avec comme seuls compagnons les petits oiseaux qui gazouillent derrière la guitare.
Je me suis laissé emporté par la plupart des morceaux de l’album, parfois on a l’impression de retrouver scat cat et sa troupe de chats du dessin animé les aristochats de Disney, on a envie de claquer des doigts et de suivre la musique entrainante, des morceaux comme « J’suis pas d’ici » ou « Comme un manouche sans guitare » sont de ce genre, d’ailleurs vous avez peut être eu l’occasion d’entendre la seconde qui passe parfois en radio.
Comme je le disais certaines chansons ont des paroles humoristiques, et la chanson « Les frites bordel » est un grand moment à elle seule, le genre de chanson qu’on imagine assez avoir une résonnance particulière lors d’un concert avec un public en délire tout acquis au chanteur.
Bon certaines chanson comme la trop crooneur « Je les veux toutes » ne m’a pas plu, mais après tout il serait surprenant devant l’étendu des styles que couvre cet album que toutes les chansons plaisent et que l’on aime tout d’un bloc.
Dans un genre encore différente la très bossa nova « Nasdaq » mélange des paroles très décalées et une musique très dansante. D’ailleurs certaines chansons n’auraient surement pas choquées il y a quelques décennies par leur sobriété et leurs accords.
Bref un album pour ceux qui aiment la musique et les instruments classiques, pour ceux qui aiment le jazz mais pas que, qui aiment les guitares sèches qui chantent et les bons moments.
Un album pour les petits coups de blues de la grisaille quotidienne et même si il parait difficile que l’artiste améliore encore sa maitrise de son instrument, il lui reste une marge de manœuvre confortable concernant le chant, et je pense que si il continue sur sa lancé le prochain album pourrait être celui de son émancipation et de sa réelle accession à la célébrité pour lui-même et plus pour ses ascendants.

lire la suite