Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Whitesnake – Good to be bad

 
Le retour d’un papy du rock, parce que ce groupe anglais n’en est pas à son coup d’essai loin s’en faut, depuis 1978 ils ont une dizaine d’album à leur palmarès, mais depuis 1997 c’était le black out total, il faut dire qu’entre le dernier et l’avant dernier 8 ans étaient passés, mais qu’entre celui ci et le dernier 11 ans séparent les deux albums…
Qui sont Whitesnake? Pour ceux qui ne les connaissent pas sachez que le chanteur n’est autre que David Coverdale qui fut un temps chanteur du mythique groupe Deep Purple. Le style du groupe est apparenté au hard rock bien que de nombreuses influences se sentent dans leur production, allant jusqu’à les faire qualifier de groupe Heavy Metal.

Alors cet album? Renaissance, nouvel envol ou bide? Force est de reconnaitre que j’aime beaucoup, on a affaire comme avec le dernier scorpion dont je vous ai déjà parlé à un album rock dans tout ce qu’il y a de plus noble.
Une voix qui se tire la bourre avec les guitares sur de nombreux morceaux, des riffs à faire hurler certains de bonheur, des refrains entrainant et surtout au fort potentiel, et des chansons qui viennent taquiner parfois le côté blues assumé de la formation.
Ce qui frappe le plus je crois c’est l’énergie qui se dégage de l’album, une énergie qui est alimentée par les instruments en particulier les guitares qui ont une place à part que je qualifierais de centrale, et surtout la voix de Coverdale si particulière qui peut être tout en puissance lorsqu’elle se frotte aux guitares sur certains morceaux et qui peut être chaude, enveloppante, de velours sur d’autres.

lire la suite

Psystar réinvente l’ordinateur ouvert

Et oui la mode n’est plus au PC (Personal Computer) qui est le standard informatique ouvert qui permet à partir de nombreuses pièces distinctes de marques différentes de faire fonctionner une plate forme matérielle hétérogène sous un environnement informatique quelconque.
La vrai nouveauté c’est la même chose, mais faite à la sauce Mac, en effet Psystar une société visiblement très floue et très difficile à cerner propose des clones de MAC permettant de faire tourner les plateformes logicielles Mac OS et ce à un coût modique et contre les licences logicielles et matérielles d’Apple.

Ici pas de miracle, les solutions existent déjà depuis un moment, mais revenons à la manière dont Apple bride les plateformes matérielles capables de faire tourner son système d’exploitation et pourquoi justement font ils cela.
En effet Mac OS X n’accepte de tourner que sur certaines machines implémentant un bios de type EFI (si vous désirez en apprendre plus sur ce standard développé à l’origine par Intel vous pouvez vous rendre sur la page wikipédia qui lui est consacrée) et uniquement avec certains matériels.
Depuis les annonces d’Apple de faire tourner Mac OS X sur des machines à base de processeur x86, de nombreuses personnes ont tentés d’installer le système sur des machines classiques et de le faire tourner de manière convenable. Car malgré le fait qu’Apple propose désormais des machines qui physiquement sont de plus en plus proches des PC classiques, voir même qui ne sont plus rien que des PC classiques, le prix lui n’a guère évolué et surtout pas dans le bon sens si je puis dire.

lire la suite

Le télétravail vu de l’intérieur

S’il est un sujet qui fait parler les gens et qui fait poser des dizaines de questions dans le monde du travail c’est bien ce sujet là, car nombreux sont ceux qui croient le connaitre, nombreux sont ceux qui ont un avis mais peu sont ceux qui le pratiquent vraiment quoi que ça s’améliore considérablement depuis quelques années.
Brisons le cou directement à des idées reçues, le télétravail ne peut et ne doit s’envisager que dans un climat de pleine confiance entre l’employé et son patron et uniquement dans des cadres rigoureux car il ne faut pas se leurrer, j’ai déjà croisé des personnes qui pensent que le télétravail c’est l’eldorado de la glandouille, le nirvana du j’en branle pas une…

Et bien détrompez vous, le télétravail demande souvent plus de travail, et a une fâcheuse tendance à empiéter sur votre vie quotidienne plus que ne le ferait votre travail classique, en effet difficile de tenir des horaires stricts même si on essaye, parce que souvent on se dit tiens je vais finir ça ou encore un coup de fil et j’ai finit et on se retrouve en peu de temps à faire plus que l’on ferait normalement.
Il est important de bien séparer aussi sa vie quotidienne de son travail, certains passent par un rituel comme de s’habiller spécifiquement pour le travail comme si ils se rendaient au travail, d’autres par une pièce spéciale dans leur maison ou appartement, d’autres enfin arrivent à concilier leur environnement de travail et leur vie de famille, mais ils sont une exception et surtout ils sont à mon sens peu nombreux mais je me trompe peut être.
Une autre idée reçue consiste à se dire que c’est la vie tranquille, pas de patron sur le dos, pas de surveillance, et bien là encore détrompez vous, les moyens de surveillances sont nombreux et variés, qu’ils consistent à un logiciel ou un autre pour voir quand est connecté l’employé, que ce soit des logiciels de Messenger pour vérifier régulièrement que l’employé est derrière son écran ou toute sorte de stratagèmes dans le genre la surveillance peut être importante et même parfois plus encore que dans le cadre d’un environnement de travail classique pour des raisons évidentes.
Et encore je vous passe les postes qui nécessitent l’installation de logiciels de prise de contrôle à distance qui sont capable d’enregistrer et voir tout ce que vous faites, en clair le télétravail ce n’est pas la liberté de faire tout et n’importe quoi, tout ce que ça apporte comme liberté et droits ça se compense en restrictions et devoirs.

lire la suite

Bilan de plusieurs mois après arrêt de la politique

Un membre du forum soulève le fait que malgré l’arrêt des articles politiques qui avait été décidé en espérant relancer la participation et l’intérêt des gens, il semble que la sauce n’a pas pris et que la participation est quasi nulle, et surtout que la machine ne s’est pas relancée du tout.
De toute façon qu’elle prenne ou pas, je doute que ce soit à cause ou grâce à la politique ou d’autres sujet dans tous les cas 😉 Je pense juste que la forme ou le format sont surement plus en cause, que le forum et les blogs n’ont jamais été réalisés en visant un public, et que ça se voit, ils n’ont justement pas de public.

Un point positif de l’arrêt de la politique c’est les accrochages inutiles en moins, le point négatif c’est que je doute que le format forum soit adapté à quoi que ce soit que je produise, en tout cas la fréquentation (en chiffre) du forum a augmentée de manière importante, mais n’est suivie ni d’inscriptions ni de participations.
Le nombre de pages visualisées chaque mois est assez délirant, et même si les moteurs de recherche sont probablement pour une bonne part dans ces chiffres, les visiteurs réels sont tout de même nombreux.
Sauf que les deux ou trois dernières inscriptions étaient des erreurs, les anciens inscrits ne viennent pas forcément, et surtout ne participent pas forcément, je dois avouer aussi qu’au niveau participation technique même si j’en ai des prêtes à être publiées, je ne le fais plus trop en ce moment par manque flagrant d’intérêt.
Pourtant certains articles ont eu des petits moments de gloire comme celui sur les clés USB avec WinPE Vista qui a eu l’honneur d’être cité en référence sur le forum du laboratoire Microsoft (un truc qui appartient à je ne sais plus qu’elle école d’informatique parisienne).

lire la suite

La malédiction de Nishram – Episode 18

Retour au campement

Après avoir chevauché le plus rapidement possible sans pour autant risquer que Gerrit ne tombe de selle, Ayïuel arriva au campement, une ambiance morose régnait à l’opposé de tout ce qu’il avait l’habitude de voir avec la petite troupe. L’une des prêtresses était attachée et bâillonnée, assise dans l’ombre du feu, et le Dunrad était debout face à elle, la hache entre les mains et le regard mauvais de ceux qui ne veulent pas qu’on les contrarie.
Arrivé à portée de voix Ayïuel appela son frère, lui demanda d’étendre une couverture au sol et de préparer quelques potions de soin, l’incompréhension se lu sur les visages des membres du groupe qui comprirent à la position que Gerrit tenait sur le cheval que quelque chose clochait. Dunrad prompt à réagir se précipita et passant à côté des chevaux parti en direction du chemin.

– Et ils sont combien Ayïuel ? Ils vous suivent ? Ils sont à cheval ou à pieds ?
– Personne ne nous suit Dunrad, vient plutôt m’aider à lui apporter des soins, je te raconterais tout après.

Le nain presque déçu de ne pas pouvoir en découdre haussa les épaules, balança sa hache sur son épaule gauche et revint en trottinant rapidement vers le campement.
Illuël avait étendu une couverture près du cheval de Gerrit, Ayïuel venait de détacher ses mains pour le faire descendre mais Gerrit semblait avoir perdu conscience. Le tenant pour éviter qu’il ne fasse une mauvaise chute il tentait de se dépêtrer de ce corps trop grand et trop lourd pour lui. Kilsham le voyant en difficulté s’approcha rapidement pointant Gerrit de son index et de son majeur droit.

lire la suite

La Disparue de Deauville

 
Jacques, un flic solitaire enquête sur une étrange disparition dans un palace en Normandie, mais alors que le mystère s’épaissit et qu’il découvre que le luxueux palace a déjà été le théâtre d’une disparition mystérieuse et de la mort d’une actrice célèbre il y a trente ans, il va se retrouver nez à nez avec cette femme comme surgie du passé.
Qui est elle vraiment, que lui veut elle, pourquoi a t’elle choisie de se mêler de cette fort étrange affaire, et surtout comment se fait il que cette femme après 30 ans semble comme si le temps s’était arrêté, est-ce un fantôme surgit du passé pour se venger?

Voilà un thriller, disons plutôt un policier que j’étais réticent à voir, pas forcément parce qu’il est Français mais simplement parce que j’avais du mal à imaginer qu’il soit bien ficelé et quelle erreur, quelle terrible erreur de ma part…
Sophie Marceau nous livre là en tant que réalisatrice, co-auteur du scénario et bien entendu actrice un film prenant, très surprenant, à l’intrigue particulièrement bien foutue et aux rebondissements multiples. Le dénouement est loin d’être évident et finit de manière parfaitement homogène un film qui se déguste comme un bon repas.
Il faut dire que le casting sert majestueusement l’histoire, qui est à la fois complexe sans être indigeste, la réalisation est impeccable là aussi, on sent une réelle maitrise de la part de Sophie Marceau, et on peut dire que c’est pour elle une vrai réussite, le film sait se montrer stressant, sait changer de rythme quand il le faut.
Les décors et les lieux choisis pour nous raconter cette histoire sont à la mesure du challenge, magnifique, grandioses même, et pourtant ils ne sont jamais trop, jamais trop présents, juste ce qu’il faut.

lire la suite

La journée de la Terre…

Je vous en parlais il y a quelques jours, et voilà un exemple on ne peut plus précis et pertinent de ce que j’appellerais des journées gâchées par manque d’implication, alors qu’elles pourraient avoir un impact positif et éducatif sur les gens.
Le 22 Avril en effet était célébrée la journée de la Terre, une journée créé dans les années 1970 aux Etats Unis et qui a un retentissement international avec des manifestations pouvant durer plusieurs jours dans certains pays.
Pour être complet avant d’en revenir à cette journée du 22 Avril vous pouvez noter que le jour de l’équinoxe de printemps une autre journée pour la Terre a été créée par les Nations Unies celle là, et sans rapport bien entendu si ce n’est la Terre avec la précédente.

Bon mais en avez vous eu connaissance? En avez vous entendu parler? A peine un entrefilet pour ma part durant le journal télévisé et un autre ensuite durant la présentation de la météo, mais sincèrement rien de transcendant et surtout rien d’informatif.
Pourtant si on regarde chez les autres pays du monde, on pourrait prendre exemple, Tokyo qui fête l’événement sur plusieurs jours, les Britanniques qui ont transformés cette journée en « Earth Week », même les espagnols qui se week end ont manifestés pour que le gouvernement prenne des actions dans le sens d’un meilleur respect de la terre et de l’écologie en général.
Et nous en France pas un mot, et je dois dire que j’ai été terriblement déçu des militants habituels ceux qui sont toujours prompts à apparaitre à la télévision ou dans des manifestations pour combattre les idées des gouvernants et pour nous dire ce qui doit être fait pour aider et sauver la planète, en ce jour hautement symbolique où ils auraient eu une tribune toute acquise à leur cause, rien, pas un mot.

lire la suite

La mort en direct – AKA l’affaire Pascal Sevran

Ca c’est un titre qu’Hitchcock lui même n’aurait pas réfuté, et c’est ce qui est arrivé pas plus tard que lundi soir et pas plus tard que sur nos médias Français et en plus pas sur un, ni sur deux, non sur plus et avec une information qui s’est propagée comme une trainée de poudre dans le web francophone, le monde des blogs et des sites peoples…
Et voilà une nouvelle affaire qui pose à nouveau (comme si je n’en parlais pas assez visiblement heu en même temps hein comme si j’avais un impact quelconque sur ces gens là 😉 ) le problème des pseudos journalistes qui balancent des trucs sans les vérifier, et surtout le fait que de nos jours le concept même de source fiable semble avoir totalement perdu sa valeur y compris pour les médias eux mêmes qui sont ensuite souvent les sources fiables de leur public et c’est ça le plus grave dans toute cette pagaille médiatique…
On le savait déjà nombre de journalistes ne recoupent pas leurs informations et ne font pas de réelles enquêtes, bon ça à la rigueur, mais pour sortir l’information le plus vite et surtout avant les autres, la course au scoop ou à l’information en priorité, certains sont prêt à suivre aveuglément des informations trouvées de ci ou de là sans même en vérifier la véracité ou l’authenticité mais en se basant sur d’autres estimant que ces autres eux l’ont fait, alors sommes nous arrivés dans une époque ou la manipulation de masse peut se faire à l’insu même des médias se servant d’eux et de leur manque de scrupules pour véhiculer les pires mensonges ou les pires horreurs en comptant sur leur avidité et leur cupidité?

lire la suite

Human Guinea Pigs

Que ne ferait on pas pour la science… C’est sur ce principe étonnant que cette émission de télévision anglaise a vu le jour, son principe est simple et sans appel, un peu à la manière des Jackass mais en plus scientifique, des jeunes gens vont se prêter à des expériences foldingues pour faire avancer la compréhension de la science et surtout pour faire marrer le téléspectateur…
Parce que bon, l’excuse de la science, hein, on s’imagine bien qu’on ne va pas apprendre grand chose d’une bande d’allumés qui se colle un gigantesque élastique sur la tronche et qui tente de s’éloigner de son point d’attache pour manger des marshmallows pendus à des ficelles…
Alors certes il y est question de principes scientifiques tous plus sérieux les uns que les autres mais que l’on ne s’y trompe pas, le principe n’est pas d’énoncer des règles scientifiques, ni de démontrer des théorèmes, le principe et de se moquer de jeunes gens qui acceptent les pires humiliations au nom de l’émission…

Certes les expériences sont plus encadrées et moins débiles que peuvent l’être les différentes choses réalisées par les Jackass ou ce genre d’émission, quoi que, mais au moins on sent que le fait d’être diffusé à la télévision à une heure de grande écoute épure tout de même de toutes les habituelles humiliations crades auxquelles ce genre d’émission nous ont habitués.
Au niveau scientifique là aussi malgré les à priori qu’on peut avoir envers ce genre de programmes, le « professeur » qui sert de narrateur et de caution sérieuse au programme, donne des explications et des informations sur ce que les cobayes sont en train de faire ha oui je vois que j’ai oublié de vous dire mais en anglais « guinea pigs » ce sont des cobayes et pas des cochons de guinée…
Des cochons d’inde quoi… et pas dinde… ça n’a rien à voir je vous l’assure. Concernant les défis relevés par nos aventureux jeunes gens il y a de tout, mais vraiment de tout, allant des trucs simples à des trucs plus tordus, par exemple quelle méthode d’épilation est la meilleure, mais au lieu de le faire sur les jambes comme tout le monde ils le font sur le visage.
Que peut provoquer ou pas la privation de sommeil, quel est la puissance d’un choc donné par un karatéka professionnel, peut on voir dans le noir, voir même dans certains cas des tentatives de records qui ne sont pas vraiment ce que l’on peut qualifier de plus vitaux ou de plus intéressants comme par exemple le record consistant à manger le plus possible de donuts pendant que la voiture dans laquelle on est assis fait elle aussi des donuts autour des autres membres du groupes en dérapage.

lire la suite

Printemps

Les derniers frimas de l’hiver
Sous forme de givre sur le verre
S’accrochent et semblent dire
Vous n’avez pas encore vu le pire

Le printemps voudrait bien exister
Que les bourgeons cessent de geler
Que les fleurs dans les champs s’ouvrent enfin
Pour que la nature sonne enfin le tocsin
De l’hiver dur et froid qui perdure
Qui trop longtemps ici ne dure

Mais pour le moment la nature
De son sommeil hivernal régulier
Semble en stase et comme gelée
Comme un cristal de couleur pure

Heureusement les jours passent et l’été
Se rapproche et l’on peut penser
Qu’enfin seront définitivement terminés
Le froid, la neige et les gelées
Que les fruits, les fleurs, les bourgeons
Les insectes, les oiseaux, les papillons

Vont enfin venir par millier
Coloniser ces terres dévastées
Soleil, aide la nature endormie
Par tes rayons et ta chaleur agréable
A ce que le temps soit radouci
Et qu’enfin le printemps devienne palpable.

Venez réagir sur le forum

Tags: ,