Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

La vieillesse le fléau de notre siècle

Qui n’a jamais eu à subir le voisinage d’une personne âgée n’a rien connu, et qui n’a jamais eu une personne âgée façon Tatie Danielle comme voisin ne sait pas ce que ça peut représenter…
Mais quand on subit ça, on a beau donner toutes les excuses de la terre à la personne âgée, on a beau chercher de l’aide auprès de tout ce qui est possible de chercher, on arrive à un moment donné où désemparé on en vient à ressentir un rejet presque excessif de la personne concernée…
Prenons un cas que je connais bien, une personne âgée mettant systématiquement sa télé très forte le soir (pas la journée ça a de l’importance) et parfois le matin aussi à 3-4-5 heures du matin… Au départ on tente de lui trouver des excuses on se dit qu’elle doit être sourde, on essaye d’établir le contact, on va la voir, on fait de son mieux pour apaiser une situation qui commence à peser dans son quotidien.

Et puis le temps passe ça ne s’arrange pas, on tente de faire appel à tous les organismes possibles, les services sociaux, la gendarmerie, on devient la pire des ordures, m’enfin il faut être le pire des salauds de la terre pour chercher des noises à une dame de plus de 80 ans non? C’est vrai quoi une pauvre vieille qui n’a rien demandé à personne… Qui a peut être des problèmes auditifs, et qui ne demande qu’à ce qu’on la laisse vivre tranquille.
Alors on culpabilise, on se dit qu’on est moche, on se remet en question, on trouve des solutions, on essaye de tenir le coup, on fait de son mieux pour excuser la personne âgée.
Puis un jour on a enfin le lien qui se crée, on arrive à avoir la famille au téléphone, et là on tombe des nues, on se rend compte que pour nous c’est un fardeau mais qu’on le porte avec cette famille qui n’arrive pas à faire placer la personne dans une maison adaptée…
On se rend compte que les services sociaux ne font pas le nécessaire, que la famille a déjà fait des démarches a déjà reçue des plaintes, que personne ne semble vouloir les aider à gérer cette situations problématiques. On apprend par la même que la dite personne n’est absolument pas déficiente au niveau auditif bien au contraire, et qu’elle a des lubies, qu’elle se met à faire des choses exprès, pour nuire. On se promet de s’entraider dans cette incroyable épreuve avec la famille mais on sait bien les uns comme les autres que la solution ne peut avoir pour origine qu’une prise en charge de la personne âgée par des services compétents…

lire la suite

La perte des engagements

Depuis des mois que ça dure, je crois que je ne comprends toujours pas comment certaines personnes dans la politique en France peuvent encore se regarder dans le miroir le matin, je ne vais pas parler de politique directement mais d’une manière dont certains utilisent la politique qui fait qu’on rencontre de plus en plus de gens qui ne votent plus par engagement mais par défaut si je puis dire.
En effet avant, enfin pour le peu que j’en sais je dirais vu mon jeune âge, le gens votaient par envie, par engagement, lorsqu’on adhérait à un parti c’était parce qu’on se retrouvait dans ses idées, dans sa vision de la vie sociale et politique, on ne se demandait pas si tel ou tel politique devait être suivi ou pas, on suivait un parti, un courant d’idée, un peu comme dans le syndicalisme je dirais, on ne suit pas un leader aussi charismatique qu’il soit, mais on choisit de rejoindre un syndicat sur des bases commune avec sa propre philosophie.
Oui mais les choses ont changées, certains se présentent comme si ils venaient faire un défilé, et les idées sont mises à la poubelle en pertes et profits, chacun cherchant à séduire les électeurs avec des techniques de plus en plus complexes de séduction et ce n’est pas moi qui le dit mais les spécialistes qui reconnaissent une évolution des manières de faire de la politique.

lire la suite

Une publicité Adobe très réussie

Adobe qui n’est pas en reste lorsqu’il s’agit de faire rimer innovation et esthétisme pour vendre ses produits, a toujours eu des publicités de qualité, souvent originales et mettant en valeur la qualité de son travail.
Ce qui est plus rare c’est de pouvoir voir étapes par étapes la conception d’une telle publicité. De voir comment s’y sont pris les créatifs, de voir quelle mise en scène ils ont pu choisir.

Dans le cas de la publicité qui nous occupe elle concerne le nouveau Adobe Photoshop CS4 et elle nous propose une vision en rapport avec le slogan de ce nouveau produit.
Le slogan de cette version est « As real as it gets » que je traduirais moi même par « Aussi réel qu’il le parait ». On doit cette campagne de publicité à l’agence Bates141 Jakarta qui nous offre en plus de l’image définitive utilisée pour la publicité le making off.
Vous y verrez avec étonnement j’en suis sur comment les couleurs de la palette du produit ont été recrées une à une pour les mettre dans une interface à taille humaine.
Les différents menus, palettes et outils présents dans le programme sont visible dans un travail artistique et manuel vraiment étonnant.
Voilà en tout cas une campagne de publicité qui se paye en plus le luxe de nous offrir les coulisses de sa réalisation et qui fait le buzz depuis sur la toile.

lire la suite

Obama Superstar

Ca y est, enfin la campagne américaine est terminée, on sait depuis quelques jours qui est le 44 ème président élu des Etats Unis d’Amérique, et le grand vainqueur n’est autre que le candidat….. Obama, Barack de son prénom, avec un score si large qu’aucune action n’a été intentée pour faire recompter ou pour instiller le doute quand à ce résultat.
La question qui préoccupe maintenant une partie de l’opinion au point que les paris sur internet sont de plus en plus nombreux à ce sujet concerne l’éventualité d’une tentative d’assassinat de ce nouveau président…
Pour ma part j’avais la conviction qu’ils étaient capables d’élire un président noir, tout comme je suis convaincu qu’ils sont capables de tenter de le supprimer maintenant.

Bien sur ce ne sont pas les mêmes qui ont ce genre d’idées, mais dans un pays où les milices d’extrême droite existent, où les armes à feu sont en vente libre, il ne faudra pas s’étonner si ces prédictions s’avèrent réelles.
Qu’il soit bien entendu que je ne lui souhaite pas ce malheur, mais force est de reconnaitre que la nouvelle mode consiste à se demander quand arrivera le premier attentat, dans quelles conditions, et que des sites se sont même crées pour proposer ces paris stupides.
Depuis quelques années la série 24 avait plus ou moins préparé la possibilité qu’un jour un homme de couleur devienne président de la première nation au monde, il n’est d’ailleurs pas exclu que ce soit une des raisons qui a fait éclore cet événement en ayant inconsciemment préparé le terrain si l’on peut dire.
Mais un autre effet pervers de cette série si en effet elle a eu de l’effet pourrait provenir de ce qu’il advient de ce président puisqu’il est victime de tentative de meurtre jusqu’à son assassinat dans une des saisons de la série.

lire la suite

Hoshi Saga 3

On ne change pas une équipe qui gagne, et pour la troisième fois consécutive, le créateur de la saga qui porte bien son nom nous offre un jeu agréable, qui permet de passer quelques minutes de détente de manière agréable.
Car désormais la saga porte bien son nom, avec ce troisième opus, le principe est toujours le même, la réalisation aussi, rien de très original si ce n’est que tous les tableaux sont nouveaux, aucune redite avec les précédents opus ce qui est en soit non pas un exploit mais représente tout de même 100 niveaux tous distincts!
Chaque niveau va vous faire tenter de découvrir ou faire apparaitre une étoile, chaque fois qu’une étoile apparait, ou que vous la créez vous réussissez le niveau et débloquez en fin de colonnes et de lignes de nouveaux niveaux faisant passer leur nombre des 25 de départs aux 35 au final de cet opus.

Des morceaux de bravoure encore une fois comme dans chaque Hoshi, concernant la réalisation elle est toujours aussi soignée, les graphismes sont en noir et blanc agrémentés de niveaux de gris, plus d’animations sont présentes par rapport aux premier opus par exemple, on sent une certaine maturité dans la réalisation qui permet de nouvelles créations originales.
Il n’y a pas dans ce nouvel épisode de niveau nécessitant d’avoir le son comme c’était le cas pour un niveau très difficilement compréhensible autrement dans le premier ou comme un niveau complet dans le second.
Par contre on pourra regretter que le niveau 94 soit si spécifiquement difficile à accomplir, j’avoue avoir cessé de le tenter au bout de plusieurs tentatives, malgré le fait que j’ai parfaitement compris le fonctionnement de ce niveau et ce qu’il fallait réaliser, cette réalisation est plutôt difficile car elle demande de la précision, et n’est pas vraiment aidée par le contexte, dommage mais gageons que ce n’est pas une manière de rehausser le niveau de difficultés de manière virtuelle mais plutôt un léger défaut de conception.

lire la suite