Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

L’ellipse publicitaire

J’en parlais sur Facebook il y a peu, mais ceux qui n’ont pas accès à Facebook n’auront pas pu en profiter. Et puis derrière cet exemple que j’ai mis en avant je crois qu’il y a un sujet qu’on peut creuser un peu plus. Mais d’abord qu’est ce qu’une ellipse? D’après le wiktionnaire, l’ellipse est une figure de style qui vise à omettre une partie des éléments nécessaires à la compréhension d’un texte pour laisser le lecteur refaire la construction mentale menant à la compréhension correcte du dit texte.

Il est parfaitement compréhensible et concevable que l’on utilise l’ellipse en publicité, en effet souvent pour des raisons d’emballage ou de place limitée, il faut arriver à faire saisir un message complexe dans un minimum de place, idem dans la publicité télévisuelle où l’on se sert de l’ellipse pour raccourcir le message à la fois dans la durée et dans la manière de le présenter. Mais il ne faudrait pas pousser celle-ci à l’extrême et risquer des problèmes de compréhension voir même des contre-sens par simple soucis d’économie de mots.

Reprenons mon exemple récent, sur les nouveaux emballages de produits laitiers jockey on peut lire texto cette mention: "Au lait de nos éleveurs"

lire la suite

Lumière d’espoir

Parfois la lassitude l’emporte à la colère
Et le silence se fait dans le cœur de l’esprit
Pourtant au creux du ventre comme du papier de verre
On sent frotter encore les douleurs de la vie

Avoir envie un peu de crier tout son être
De briser le silence lorsque tombe la nuit
Ne plus se laisser faire cesser de disparaitre
Et retenir enfin cette vie qui nous fuit

Parfois dans la noirceur au creux de nos nuages
Se dresse une lumière qui vient nous réchauffer
Elle donne à notre esprit de bienheureux présages
Car en s’en approchant, on se sent apaisé

Si les mots sont puissants c’est de ce qu’on leur donne
Quand on veut habiter avec force passion
Les émotions qui pulsent et dans le corps résonne
Qui font que notre cœur n’est que palpitation

Les partager parfois nous semble difficile
Car on ne veut blesser ceux qui sont près de nous
Et pourtant par moment notre être en est fébrile
Car on sait que sinon on peut devenir fou

Cette lumière étrange qu’on voudrait regarder
Il arrive qu’elle inonde et qu’on ne la voit pas
Quand on a tellement mal que notre esprit fermé
Se protège comme il peut que notre corps est las

lire la suite

La tolérance oui mais pour les autres…

Je ne sais pas vous si vous vous souvenez de l’affaire des caricatures du prophète qui a été pour beaucoup la preuve que l’islam était une religion extrémiste très sclérosée et n’ayant pas le recul nécessaire à l’humour ou à la réappropriation de certains de ses symboles par des non croyants ou par des artistes.

J’ai souvenir d’avoir entendu le tollé à l’époque d’une frange peu modérée des catholiques prendre parti pour les artistes injustement agressés, en expliquant qu’il fallait de tout pour faire un monde, que la tolérance passait par l’acceptation d’un regard parfois un peu sévère ou caricatural. Et utiliser ni peu ni assez l’argument selon lequel et bien ces extrémistes montraient là le vrai visage de leur croyance et tentant ainsi de créer un amalgame entre les quelques religieux et la majorité des croyants qui ne semblaient pas choqués outre mesure.

Si je vous parle de ça c’est parce qu’en ce moment une exposition en Avignon fait ressurgir la même colère religieuse envers une photographie, mais là où c’est notable c’est que ce sont des catholiques qui sont dans le rôle des défenseurs du religieux et contre le blasphème. La photographie est une photographie datant de 1987 nommée « Piss Christ » et représentant une petite croix du Christ en plastique plongée dans un bain d’urine. Je ne juge pas le bien-fondé de la démarche ou l’aspect artistique ou pas de ce cliché du photographe Andres Serrano, ce qui me parait important dans cette affaire c’est qu’un groupe d’extrémistes catholiques mette en place une pétition pour faire retirer la photographie en question.

lire la suite

Liberté

Liberté d’esprit c’est une obsession
Liberté du cœur vivre la passion
Liberté de genre, sans aucune limite
Liberté de vivre de plus en plus vite

Liberté des sens se brûler la peau
Liberté des mots, en baisers trop chauds
Liberté d’amour, de divines étreintes
Liberté fatigue car l’amour éreinte

Liberté de ton de dauphin aussi
Liberté si douce, liberté chérie
Liberté encore dans tous les soupirs
Liberté se donne à tous les plaisirs

Liberté se cache pour pas qu’on la juge
Liberté voudrait qu’on oublie la purge
Liberté est seule quand le soir s’en vient
Liberté coquine alors elle devient

Liberté toujours sans aucune souffrance
Liberté souvent des jeux de l’enfance
Liberté s’aligne pour prendre le départ
Liberté je t’aime tu es en retard

Liberté voudrait vivre une autre vie
Liberté se lâche sans aucun répit
Liberté se joue en partenariat
Liberté c’est elle, c’est lui ou c’est moi

 

Venez réagir sur le forum

La télé poubelle jetée aux ordures

C’est ainsi qu’on pourrait nommer le désaveu de TF1 pour son nouveau programme qui n’aura pas su faire ses preuves comme on dit en télé.
En effet ça ne vous aura surement pas échappé, Carré Viiip est terminé. TF1 devant les audiences désastreuses (enfin suivant leur propre norme) a décidé de suspendre définitivement le programme.

On en rappelle le concept rapidement, un lieu clos (comme toute bonne télé réalité héritée de l’ancêtre Big Brother), des candidats en masse, ici 16 avec 8 célébrités (enfin personnes de télé réalité connues et ayant fait parler d’elle dans le passé) et 8 petits nouveaux.
L’idée était de faire une sorte de rencontre intergénérationnelle entre les devenus et les en devenir.
On n’a eu droit à la fine fleur des candidats les plus excessifs ou les plus extrêmes possibles dans le camp des anciens.
Pour les nouveaux, des jeunes n’ayant rien à perdre et pas froid aux yeux.

Finalement la sauce n’a pas pris, il faut dire que le concept était finalement très limité. En effet l’idée était de faire parler d’eux le plus possible et d’entretenir le ramdam (oui buzz) que ce soit au travers de l’émission ou même dans les médias extérieurs, qui étaient plus ou moins partie prenante du jeu, se nourrissant en particulier les magazines people de ces personnes à longueur d’année.
La popularité des participants devant se mesurer en couvertures et autres articles et leur permettre de faire des sorties ou d’avoir des avantages.

lire la suite

La terrible décision

Elle a enfin trouvé, elle a enfin les mots
Elle est sa prisonnière chaque jour enfermé
Elle n’est pas encore morte qu’il garde le tombeau
Son amour est un piège, il a volé les clés

Elle tourne le regard et elle voit l’illusion
Elle pensait qu’elle était maitresse de sa maison
Elle n’a pas une seconde senti qu’une prison
S’était substitué et qu’elle était au fond

Elle le regarde rentrer son sourire enjôleur
Elle sait que son retard l’a marquée d’une odeur
Elle n’a jamais parlé, c’est bien là son erreur
Mais comment elle pourrait de lui elle a si peur

Elle finit ses corvées, avant de lui devoir
Elle devra y passer, c’est ainsi tous les soirs
Elle sentira cette autre en pleurant dans le noir
Avec lui s’est enfui le moindre de ses espoirs

Elle fait comme tous les soirs, elle le laisse jouir
Elle n’a jamais vraiment pu connaitre le plaisir
Elle sait que ça existe mais pour elle le désir
S’est comme évaporé, elle voudrait en finir

Elle était pleine de vie, mais c’est le vide depuis
Elle se sent comme morte, elle n’a aucune envie
Elle pourrait bien peut être en finir de la vie
Si elle n’était maman, elle se serait enfuie

lire la suite

Bulles de savon

La vie peut être légère comme une bulle de savon
Parfois elle nous fait vivre d’étranges tentations
Comme le savon elle brille de couleurs éclatantes
Quand le savon pétille en formes époustouflantes

La vie doit être un jeu, un grand amusement
Et dans différents lieux en différents moments
Si ça n’est pas le cas que ça devient sérieux
Alors ça nous apprend que l’on devient trop vieux

Et que notre si belle âme ne s’émerveille plus
Pour des choses anodines qu’on ne voit même plus
Une fleur en bouton qui va bientôt éclore
La nature si belle, le pollen et les spores

On peut garder l’enfant en nous qui est présent
C’est difficile c’est sur mais si on croit vraiment
On peut se réjouir de vivre des petites choses
Et l’on aime la vie à travers cette osmose

Si un jour je grandis je voudrais qu’on m’empêche
De devenir ces gens qui sont sombres et revêches
Je veux garder le don de voir de la beauté
Dans ce que le monde voudra bien me faire croiser

Quand on croit être sur on se rend compte un jour
Que ce que l’on croyait ne dure pas toujours
La vie est ainsi faite que l’on doit s’adapter
Trouver la mélodie, le vrai accord parfait

lire la suite

La douleur

Elle nous prend dans nos tripes, nous foudroie en plein vol
Elle est grande violence quand elle nous colle au sol
Une terrible douleur, une immense tristesse
Un moment de malheur, une vague de faiblesse
Elle a toute les formes et est très personnelle
Difficile d’en parler pour certains elle est celle
Qui peut mener au pire, couper la corde de vie
Celle qui d’un soupir, nous fait partir d’ici

La douleur on le sait est une passagère
Elle ne s’attarde pas, son action est vulgaire
Elle décime et détruit tout ce qui nous est cher
Puis elle nous laisse là comme au milieu des mers
Tout est à reconstruire, tout est froid et vidé
Elle ne laisse rien debout, elle est plutôt douée
Il faut lui reconnaitre, une grande précision
Dans les malheurs qu’elle sème qui perturbent la raison

C’est dans ces moments-là que les mots sont utiles
Ils nous aident nous entourent ils ne sont pas futiles
La violence qui détruit ne peut les faire bouger
Car ils sont dans nos vies comme une éternité
Grace à eux on reprend, le cours de nos destins
On reconstruit lentement, on prend sa vie en main
Et de ce grand malheur qui nous a tant fauché
Il en sort une belle chose, une nouvelle cité

lire la suite

L’envol

Parti pour un voyage sans retour
Il emprunte mille et un détours
Cherchant à voir en arrière
Si pour lui on fait des prières

Parfois il faut savoir quitter
Si on ne veut être déçu
Ceux que l’on a un jour aimés
Alors que tout n’est pas perdu

Il regarde et dans le silence
Il ne voit de pleurs en leurs yeux
Lui qui pensait créer l’absence
Se retrouve donc bien malheureux

Bien sûr il y aura toujours
Quelqu’un pour pleurer en son nom
Cette perte, ce départ tout court
Qui n’avait aucune raison

Il a craqué face à la vie
A tout ce qu’il endurait tant
Il a craqué il est parti
Dans un vol, un dernier élan

Il aurait peut-être préféré
Qu’on l’empêche de réaliser
Ce qui pour lui semblait pourtant
Un geste obligé, évident

Son départ très précipité
Dans la tristesse les a plongés
Mais il voit bien que maintenant
Ils ont fait fi des sentiments

Aussi essentiel croyait il
Il se rend compte et c’est subtil
Que les autres ne vont pas cesser
De se battre et de continuer

Parce qu’il est parti un matin
Dans le silence d’un saut mortel
Mais il se sent bien plus serein
Car en eux brille une étincelle

lire la suite