Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Raiponce

Dernier film de princesse en date pour les studios Disney, Raiponce fait entrer les princesses dans le monde de la synthèse. Même si l’évolution n’est pas techniquement exceptionnelle puisque Clochette est déjà passée à ce format là c’est tout de même une révolution.
Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, Raiponce est une jeune fille qui vit enfermée dans une tour, loin de tout, capturée bébé par une sorcière elle en est otage à son insu et rêve de voir le monde.
Chaque année pour son anniversaire elle voit briller des milliers de petites lumières dans le ciel et rêve de pouvoir aller les voir de plus près. S’ensuivra une rencontre et le début d’une grande aventure qui va la mener bien au-delà des simples murs de sa tour.

Avec parmi les producteurs exécutifs John Lasseter à qui l’on doit la série Cars entre autre, le pari risqué de la mise en synthèse d’une princesse se révèle être un succès. L’histoire est comme souvent inspirée d’un conte des frères Grimm, dans laquelle viennent s’introduire des petits personnages secondaires qui font le sel même du film.
Visuellement très réussi, il saura séduire les petits garçons comme les filles entre autre grâce au duo des personnages principaux Flynn Rider et Raiponce mais aussi grâce à Maximus qui est probablement le personnage le plus réussi de ce film.

lire la suite

L’âme féminine

Si l’âme d’une femme pouvait être cachée
Ce serait par des voiles diaphanes et légers
Et nous n’aurions le droit pour pouvoir les charmer
Seulement qu’un par un, à les lui retirer

Il nous faudrait du temps, de la persévérance
Pour accéder enfin, après bien des errances
A son âme fragile, au sein du sein voulu
A cet espace intime à ce fruit défendu

Alors et seulement nous saurions la valeur
Que cet objet fragile comme le pistil d’une fleur
Possède et nous aurions du moins dans l’idéal
Toutes les attentions, pour ne pas faire du mal
Et pour ne pas risquer par nos manières brutales
De meurtrir violemment et pour l’éternité
L’objet que nous voulions seulement admirer
Aimer ou bien chérir, à nos manières de males

Mais au lieu  de cela l’âme est en liberté
La femme ne sait pas comment la protéger
Et l’éternel primate qui porte le nom d’homme
Au lieu de lui construire un abri fait de chaume
Se contente sans arrêt, de manière soutenue
De la meurtrir encore chaque jour un peu plus

Et l’âme si fragile finie par se briser
Tout comme la femme qui perd avec sa volonté
Et l’homme ce vainqueur qui croyait tout gagner
Se lamente et il pleure de n’avoir su garder
Cette flamme fragile et intense allumée
Tout comme l’amour dont il pensait bien se passer
Et comme juste retour, il passera tout son temps
A chercher comment faire pour lui redonner vie
Modelant de ses mains comme il la voudrait lui
Perdant toute énergie et force doucement
Il comprendra trop tard que lui seul responsable
A détruit à jamais cette âme malléable

lire la suite

La femme cette fleur

Il n’est de fleur plus délicate
Ni plus fragile au demeurant
Qu’on l’appelle Vénus ou Hécate
Elle insuffle à tous ses amants
Les plus fébriles des pensées
Les accès de frissons exquis
Par sa douceur ou sa beauté
Sa fougue et sa force de vie

Ses pétales aux formes diverses
Aux milles senteurs enivrantes
Quand sur elle la rosée déverse
En gouttelettes éclatantes
La multitude de ses envies
Des désirs qu’elle vient à sentir
Exploser comme bulle de folie
Qui sur sa peau vient parcourir

Les tracés des courbes lascives
De son corps tremblant et offert
Quand le regard des autres ne prive
Ce qu’on nommerait un enfer
De volupté et de délices
De cette fleur si vénéneuse
Qui maitrise les moindres malices
Affutées d’une âme audacieuse

Elle est déesse comme démone
Angélique ou bien ombrageuse
Ses colères si elle se donne
Sont aussi douces qu’elles sont précieuses
Mais gare à celui qui ne peut
La faire éclore en son jardin
Car c’est par des sillons de feu
Qu’elle se venge du malandrin

Qui la fait souffrir ou faner
Car jamais cette fleur ne laisse
Celui qui faute à peu l’aimer
Et qui trop souvent la délaisse
C’est cette fleur qui nous anime
Et qui nous offre chaque jour
Le bonheur quand elle est sublime
Des soins qui la comblent d’amour

lire la suite

Petit, tu veux des bonbons?

Vous l’avez surement vu se propager sur les profils de vos amis, cette sucette bleue transparente dans laquelle on devine une lame de rasoir. Au départ comme tout ce qui se diffuse j’étais plutôt méfiant, puis après un article sur l’excellentissime site d’Hoaxbuster je me suis laissé tenter à l’expérience et j’avoue que c’est pas mal fichu.

A moins que vous ne vouliez la voir en vrai et soyez peu concerné par laisser une application "sûre" je précise, utiliser vos données personnelle, je m’en vais vous conter l’expérience. Spoiler inside alors si vous voulez faire l’expérience rendez-vous directement sur la page avant de lire la suite.

http://www.takethislollipop.com/

L’idée générale est de vous montrer un peu ce que vous laissez visible sur votre profil et comment cela pourrait être utilisé. Bien sûr le principe est poussé à l’extrême, mais l’ensemble est suffisamment bien fichu, la vidéo se combinant à des éléments de votre profil de manière super réaliste. L’histoire, un homme qu’on imagine légèrement voir complètement dévarié, qui vit dans un taudis, façon serial killer à l’américaine et qui navigue sur Facebook.

lire la suite