Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le faux BUG Facebook

Manuel de journalisme ou comment ne pas vérifier une info avant de la relayer parce qu’elle vient d’un autre journal et qu’il ne faudrait pas qu’ils aient un scoop sur lequel on ne serait pas présent…
Vous n’avez probablement pas pu y échapper, depuis hier des messages alarmistes circulent partout de sources pourtant "apparemment fiables" indiquant qu’un BUG de Facebook ferait apparaitre les messages privés sur le fil d’actualité (Timeline).

Chacun y allant d’un je l’ai observé renforçant encore ainsi cette idée et cette paranoïa. Sauf qu’en fait il semble bien que le problème n’a tout simplement jamais existé…
A priori parti de Metro, l’info s’est propagée à vitesse grand V, dans tous les médias, au point que le gouvernement s’en est mêlé en parlant d’un problème grave de confidentialité.
Bien sûr personne n’a essayé de comprendre exactement ce qui était en cause, et il y fort à parier que la plupart de ceux qui ont constatés le BUG n’y connaisse pas grand-chose en informatique et peut être même en Facebook…

Résumons la non-affaire, un premier type annonce que ses messages privés sont publiés sur son timeline. D’autres viennent et disent la même chose, tout le monde s’enflamme, l’info circule personne ne vérifie et c’est le buzz le plus ridicule depuis des semaines.
En effet ce que les gens voient c’est un nouveau cadre nommé "amis" et dans lequel apparaissent certains commentaires ou messages que vos amis ont publiés sur votre mur d’actualité au cours de l’année.
Sachant que ces messages étaient déjà visibles, et publics, ils ne sont juste que positionnés dans un cadre particulier et hors contexte.
Si vous cliquez sur ces messages ils sont d’ailleurs replacés dans le contexte et permettent de retrouver d’où ils sont issus.

lire la suite

Stephen KING – Rêves et cauchemars

Recueil de nouvelles du maitre du suspens, Rêves et cauchemars flirtent avec tous les clichés du genre, de l’histoire qui ressemble à un fait divers, jusqu’à la nouvelle purement fantastique la vingtaine de nouvelles qui composent le recueil sont aussi diverses que possible.
Comme souvent dans ce genre de livre, tout n’est pas du même calibre et force est de reconnaitre que certaines sont agréables mais sans plus alors que d’autres sont proprement excellentes.

Dans son style si particulier, Stephen King s’approprie les genres avec une aisance qui laisse rêveur, du macabre au surnaturel on en oublie presque qu’elles sont toute l’œuvre d’un seul homme. Il faut dire que certaines ont un réel potentiel et j’avoue même que parfois on imagine qu’elles auraient pu être développées plus encore.
Pour les fans de Stephen King ce recueil est une mine de pépites, et même si on préfère la manière magistrale dont il développe l’aspect psychologique des choses sa virtuosité dans le fantastique et le morbide force le respect.
J’ai bien entendu mes petits préférés et j’avoue avoir spécialement aimé celles qui sortent complètement de l’univers habituel de Stephen King, ses histoires à la manière de ou en hommage sont réellement des réussites en tout point.

lire la suite

Les mouvements d’opinion "contrôlés"

Depuis plusieurs jours on voit fleurir sur les réseaux sociaux de nos sociétés ultra-connectés des centaines de réactions indignés pour le moins aux émeutes qui ont lieu dans les pays à forte population musulmane suite à l’affaire qui a mis le feu au poudre.
Et plus les jours passent et plus je vois un parallèle se former entre les deux mouvements qui me semble loin d’être anodin ni d’être le fruit du hasard…

Si on regarde ce qui se passe ailleurs dans le monde on voit des gens qui sont manipulés par des personnes en qui ils ont confiances. Qu’ils soient religieux ou simplement plus éduqués que la masse. Ce sont eux qui transmettent le feu et qui attise ensuite le brasier car combien des participants à ces émeutes ont réellement eu l’occasion de voir ou d’apercevoir simplement le film qui est mis en cause?
Et dans le même temps on assiste à la même chose sur les réseaux sociaux, les gens sont manipulés par des personnes en qui ils ont confiances. Ils ne cherchent pas à se forger une opinion, pas plus qu’à se renseigner ou à vérifier les choses, ils acquiescent et prennent les armes aussi vite et aussi mal que de l’autre côté de la barrière.

lire la suite

L’Apple touch

Apple présentait il y a quelques jours ses nouveaux produits, et entre autre le très attendu iPhone 5. Je ne compte pas revenir sur ce téléphone, ni sur ses éventuelles avancées ou déceptions sur le plan technique.
Ce qui m’intéresse c’est le fait que où que vous alliez, quoi que vous fassiez vous ne pouvez pas ne pas en entendre parler.
Tout le monde a un avis bien sûr, souvent tranché et définitif, mais quoi qu’il se passe, il est dans toutes les conversations et semble accaparer l’espace.

C’est ça l’Apple touch. Aucun autre téléphone, même très innovant comme la concurrence en sort parfois, n’arrive à avoir une telle couverture médiatique. Et surtout une telle place dans l’espace public.
Chacun y va de son petit commentaire, de sa petite phrase assassine ou de son aveu à vouloir l’acheter.
Sur facebook, les statuts, les commentaires frisent l’indécence. Et tout ça pour quoi finalement? Un simple téléphone très classique et qui en dehors de quelques nouveautés (bienvenue vu le niveau de la concurrence) n’a rien de révolutionnaire.

Comment une marque est-t-elle devenue ainsi prégnante sur la vie des gens? Difficile à l’expliquer. Apple moribonde dans les années 90 revenue à la vie et implantée maintenant dans des millions de foyers.
Les keynotes et autres présentations techniques n’ont jamais autant intéressé les gens, surtout les profanes. Mais surtout une marque n’aura que rarement eu autant en même temps d’adorateurs et de détracteurs sans que l’un ou l’autre camp devienne un effet de mode.
Une chose est sûre, même s’il semble séduisant, cet iPhone ne va pas changer le monde de la téléphonie. Et surtout il va continuer à se vendre sans qu’Apple n’ait réellement besoin de faire quoi que ce soit.
L’Apple touch, c’est la réussite téléphonée par une gestion calibrée de l’attente, de l’envie, créant un effet de manque et un besoin de satisfaire une impulsion.
Le premier dealer technologique dont les doses malgré leurs coûts ne découragent pas les junkies 😉

lire la suite

J.L. Fournier – J’irai pas en enfer

Le petit Jean-Louis, comme beaucoup d’enfant de sa génération est issu d’une famille très croyante, et il suit l’enseignement dans une école catholique.
Malgré sa peur très forte de rôtir en enfer à cause de ses nombreux péchés, il ne peut s’empêcher d’être avant tout un enfant, un peu turbulent mais surtout vivant, terriblement vivant.

Un petit livre qui se lit vite, comme une petite gourmandise, on se laisse entrainer dans l’époque traversée par ce petit Jean-Louis. On ne peut que sourire souvent à tout ce qu’il décrit.
Sa plume rend parfaitement bien les contradictions de l’enfance, on a souvent l’impression troublante de s’incarner dans ce petit garçon, troublé par ce qu’on lui apprend à la fois dans une famille très religieuse et à l’école, et qui découvre la vie avec son regard tout à la fois innocent et tellement lucide.
Certains passages sont absolument délicieux comme le sort réservé à une statue de la sainte vierge dont il estime qu’on devrait punir celui qui l’a représenté ainsi mais je ne vous dirais pas ce qui arrive à cette pauvre statue pour ne pas vous gâcher la lecture.

lire la suite

Etrange attirance

Un peu collé-serré sur la piste de danse
Par jeu et par envie, comme une délivrance
Des corps qui s’entrecroisent avec légèreté
Des sourires qui dévoilent les frissons échangés
Sans se soucier autour, des regards insistants
Pour elles ils sont décors, piliers inexistants
Frôlements de leurs mains sous la chaleur des spots
Et les cœurs qui s’emballent, comme divin despotes

Petites touches légères, avant de se nouer
Comme si les doigts avaient secret à avouer
Presque insensiblement les corps qui se rapprochent
Leurs hanches qui se touchent, leurs esprits qui décrochent
Elles s’enlacent dans un souffle, cœurs battant la chamade
Se cherchant, se trouvant, et dans une embrassade
Elles viennent à se coller cherchant la peau de l’autre
Leur sourire lié des envies est l’apôtre

Les lumières tamisées se transforment en boudoir
Succombant l’une à l’autre comme sous un pouvoir
Elles dansent joue à joue, échange de chaleur
Se caressant le dos, de leurs doigts voyageurs
Comme par inadvertance leurs lèvres se visitent
Un instant suspendu on dirait qu’elles hésitent
S’éloignant juste un peu cherchant dans le regard
De l’autre elles devinent qu’il n’y a pas de hasard

lire la suite

Le planking

C’est lorsqu’on pense avoir atteint le fond du trou qu’on découvre que non ma bonne dame, regardez mieux d’autres ont creusés encore plus profond… Lorsque je vous dis ça je pense aussi aux modes et aux jeux que le net aura créés ou bien rendus plus facile d’accès ces dernières années. Alors qu’on pensait avoir tout vu on découvre toujours une nouvelle folie, une démence, que sais-je. Et celle dont je voudrais vous parler aujourd’hui est dans la catégorie des "totalement inutile, donc rigoureusement indispensable" il s’agit du planking.

Qu’est-ce que le planking? Prenez un individu normal, pourvu des appendices classiques, allongez le de préférence en équilibre ou dans des endroits insolites, faites lui faire la planche renversée, visage vers le sol et bras le long du corps et immortalisez l’action pour obtenir un cliché de planking.

On imagine aisément maintenant une fois ceci posé tous les éventuels dérivés que l’on peut tirer de pareil jeu, que ce soit le faire dans des endroits de plus en plus insolites, voir interdits, ou de réussir les plus belles photos. On le voit il ne faut pas grand-chose pour pouvoir pratiquer ce petit jeu, un appareil photo et une idée et vous voilà rentré dans la grande famille des plankers.

lire la suite

La vie balance

La vie balance entre le bien le mal
Comme une horloge sans jamais s’arrêter
Son mouvement, se fait parfois brutal
Elle est sauvage, venant à tempêter

Puis elle s’apaise sans deviner la cause
Semblant alors n’avoir eu de fureur
Tellement parfois qu’on dirait une pause
Ce n’est qu’un masque ne faisons pas erreur

La vie nous mène vers le bas, vers le haut
Ses mouvements rappellent aux souvenirs
La balançoire de l’enfance en écho
Dont on tirait toutes sortes de plaisirs

Elle nous entraine et parfois nous enivre
Comme si le ciel était à notre portée
Parfois on chute, on se bat pour survivre
Dans un combat dont l’issue est fixée

La vie qui sonne chaque heure obstinément
Son balancier nous rappelle d’aller vite
De vivre encore le plus intensément
Avant que le rideau tombe et qu’on quitte

Elle vient rythmer tous les événements
Comme une horloge au tic-tac régulier
Semblant ralentir à certains moments
Ou bien à d’autres semblants accélérer

Une chose est sûre, sur cette balançoire
Si l’on ne pousse, elle cessera de bouger
Alors du fond de l’esprit il faut croire
Et s’accrocher pour ne jamais tomber

lire la suite

Gérard de Cortanze – La belle endormie

Que se passe-t-il lorsqu’un écrivain décide d’enquêter sur sa propre famille, remontant dans les archives de son histoire et découvrant un étrange document signé de la part d’une non moins étrange ancêtre.
Suivant le chemin tracé par ce texte l’écrivain va se retrouver dans une bâtisse familiale ayant depuis longtemps quitté le giron de cette ancestrale famille pour y découvrir un secret dérangeant.
Son ancêtre serait-elle ce fantôme qu’on dit hanter les murs de ce château et faire vivre des situations toutes plus sensuelles les unes que les autres à ceux qu’elle croise?
Et est-ce vrai qu’elle participe à ces ébats prenant forme humaine quand elle apprécie les situations qui se profilent?

Si ce roman court n’est pas un modèle de littérature on peut lui reconnaitre plusieurs points positifs. Un certain travail dans le détail ainsi que d’avoir su transcrire l’obsession dans une quête de vérité, d’une vérité…
Roman que l’on peut qualifier d’érotique il aborde quelques étreintes de manière assez explicites, même si là encore il reste malgré tout très conventionnel à la fois dans l’écriture et les thèmes abordés ou traités.
Je ne dirais pas que ce roman mérite une place dans chaque bibliothèque, c’est un roman court qui se lit vite et qui est une sorte de petit moment de détente sans prétention.

lire la suite

Mélancolie

Dans les brouillards gris
Des jours sans soleil
Sous la fine pluie
D’une ville qui sommeille
Pris dans la tourmente
Des heures qui passent
Quand nos vies démentes
De tout nous harassent

Quand le seul rayon
Porteur de chaleur
Devient le maillon
D’une chaine de bonheur
Que l’on sent la vie
Renaitre jaillissante
Et que nos envies
Sont envahissantes

Quand telle une lueur
Au cœur de la nuit
Ou comme une fleur
Précédant un fruit
On sent cette source
De force merveilleuse
Qui d’une folle course
Dans nos vies fiévreuses

Semble saupoudrer
Le monde alentour
D’un or chaud poudré
Le long du parcours
Dans un tourbillon
Tout vient à bouger
Comme un aiguillon
Qui viendrait piquer

L’entrain revenu
Le cœur palpitant
Face à l’inconnu
On s’en va riant
Et vive la vie
Ses bonheurs fragiles
Nourrir ses envies
D’un esprit agile