Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

La liseuse

Ingrid était ce qu’on pouvait appeler une réfractaire à la technologie. Elle ne comprenait pas cet engouement pour tous ces appareils sans vie qui ne lui plaisait pas. Elle préférait de loin les matières nobles, pouvoir toucher la couverture d’un livre, sortir un vinyle de sa pochette de papier. Elle vivait pourtant avec son temps. Impossible pour elle d’aller travailler sans prendre le métro. Mais chaque jour les voyages ressemblaient de plus en plus à de la torture. Elle pouvait parfois regarder de longues minutes comme hypnotisée ces gens pendus à des téléphones, ou à des lecteurs de musique à la qualité incertaine. Elle se sentait mal à l’aise, ne comprenant pas l’exaltation que l’on pouvait avoir pour des choses qui ressemblaient à une perte de temps à ses yeux. Plusieurs fois par semaine elle changeait de livre, le temps passé dans ces tunnels emplis de monde lui permettait de s’adonner à son plaisir de longues heures. Bref, Ingrid avait une vie régulière qui lui convenait très bien.

Jusqu’au jour où elle découvrit cet homme. Un homme sensiblement de son âge qui prenait presque le même trajet qu’elle. Tous les jours il s’asseyait non loin d’elle, mais sans un regard ou un sourire. Elle mettait sur le compte du hasard ces longues séances de transports en commun partagées. Les premières fois elle ne fit pas plus attention à lui qu’à tous les autres usagers. Mais le temps passant elle se surprit à le dévisager, à le regarder avec attention. Il était tout le temps concentré sur un appareil grand comme un magazine, ce que l’on appelait ces temps-ci, des tablettes. Parfois il souriait, parfois il semblait totalement absorbé. Elle imaginait toute sorte de jeux plus avilissant ou plus décérébré les uns que les autres, et lorsqu’elle reprenait conscience de l’observer trop longuement elle rosissait un peu en replongeant dans son livre.

lire la suite