Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Amélie Nothomb – Biographie de la faim


Second livre d’Amélie Nothomb que j’ai lu cette "Biographie de la faim" n’est autre qu’une biographie nous présentant les jeunes années de l’auteur, et particulièrement les très jeunes années de l’auteur.
Elle nous fait partager ses sentiments ses réactions et son ressenti à la vie, mais avec un recul et un vocabulaire qui n’est pas celui de la jeunesse mais bien celui de son âge adulte.

En effet j’ai justement ressenti à la lecture de celui ci tout ce que j’avais ressenti comme choses négatives lorsque je la regardais à la télé entre autre.
Toutes les choses qui transparaissaient dans sa manière d’être, un vocabulaire très étendu et parfois même imbitable, un narcissisme et un nombrilisme très développés.
Cela dit le fait d’en parler ainsi la rend plus "humaine" j’ai même ressenti de l’empathie dans certaines situations, peut être pour les avoir moi même vécus aussi différemment ou à d’autres époques de ma vie qu’elle mais de manière très semblable.
Elle se compare à la faim, elle n’a vécu qu’en étant la faim, une faim dévorante toujours changeante, d’amour, de lecture, des autres, bref peut être ne nous présente t’elle dans ce livre qu’une vérité universelle que tout le monde a déjà vécu.
Il est vrai que son parcours initiatique qui va la mener à prendre conscience de beaucoup de choses et à appréhender certaines vérités profondes nous touche forcément, mais la haute opinion qu’elle porte sur elle même et la vision qu’elle nous donne de sa propre vie est très particulière.
Comme si nous regardions celle ci au travers d’un filtre, le filtre de son ego peut être, et même dans sa présentation de ses expériences et de ses sensations j’ai eu l’impression qu’elle parlait plus de son plaisir mais pas du plaisir de ces fameuses expériences, mais du plaisir qu’elle prenait à en parler et à les décrire.
Toujours est il que même si je ne l’ai pas fortement apprécié, il a un je ne sais quoi d’hypnotique qui fait que j’ai continué jusqu’au bout, peut être avec une espèce d’intérêt malsain même si je suis proprement incapable de définir quel intérêt clairement.
En tout cas elle nous présente sa petite enfance et son adolescence de manière surprenante et pour ceux qui aiment son style et sa manière d’être ou de se faire voir par les autres je suis convaincu qu’ils apprécieront cet ouvrage.

Venez réagir sur le forum