Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Anna Gavalda – Ensemble c’est tout

Alors après avoir tenté son petit roman "Je l’aimais" voir ici.
Je me suis dis que je m’attaquerais bien à ce gros pavé de près de 600 pages.
Et quel roman, rafraichissant, redynamisant, il va faire du tort aux gels douches énergisant ou doit déjà en faire vu qu’il ne date pas d’hier tout de même.

"Ensemble c’est tout" ou la merveilleuse histoire de gens que tout éloigne et que tout réunis au gré de la vie et de ses facéties.
Le roman commence doucement dans le triste et le gris, et comme une aurore, le soleil va lentement se lever sur ces personnages.
Ils traverseront tout de même la noirceur de la nuit à plusieurs reprises, mais comme un encouragement à ne pas perdre espoir, le soleil se lèvera chaque jour et apportera son lot de chaleur et le souffle de la vie.

Les personnages sont tout à la fois attachants et humains, humains par leurs blessures et leurs doutes, humains aussi par leur imperfection.
On s’y attache, on les déteste parfois on aimerait bien leur mettre une claque pour les réveiller, et puis on se laisse entrainer dans leur vie, leurs errances et leurs joies.

Si après avoir lu ce roman vous n’avez pas une pêche d’enfer alors je crois que rien ne pourra vous aider.
C’est le genre de roman qu’on regrette presque d’avoir finit.
Et pour lequel on se dit, mince, j’ais passé un sacré bon moment avec eux.

Bon ok mais encore?
Oui je sais je n’ais pas dit grand chose sur l’histoire n’est ce pas?
Disons que nous suivons tout au long du roman un aristocrate coincé bègue, une vieille dame oubliée dans son passé désormais perdu, un jeune cuisinier macho et bourru et une jeune femme épuisée par son travail et son train de vie.
Chacun de ces personnages a un rôle particulier et des talents qui vont faire que la construction bringuebalante du départ se changera en forteresse au fur et à mesure de leurs échanges.

Alors oui l’histoire est guimauve, oui les personnages sont pastels, oui les dialogues ont le gout sucré des bonbons au miel de l’enfance mais nom de chien qu’est ce que ça fait du bien!

Venez réagir sur le forum