Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Béatrice Schoenberg mise au repos forcée

Pour ceux qui ne le saurait pas encore, la journaliste Béatrice Schoenberg est l’épouse du ministre Jean-Louis Borloo et il semble que pour certains c’est totalement incompatible avec sa fonction de présentatrice du journal à France 2.
Il a donc été décidé par la chaine qu’elle quittera ses fonctions en Janvier lorsque la campagne pour les présidentielles commencera vraiment pour réintégrer ses fonctions fin mai, si son mari n’est pas nommé 1er Ministre.

Déjà interpelée par deux syndicats de journalistes la direction de l’information de France 2 avait jusqu’alors soutenu la journaliste dans ses fonctions en indiquant que ça ne posait aucun problème.
Et puis il semble que désormais cela risque de poser des problèmes, en tout cas les choses se compliquent puisque elle n’aura plus la possibilité de présenter le journal de 20h00 ce qu’elle faisait depuis plusieurs années.
Par contre elle continuera à travailler à la rédaction de France 2 et pourra toujours faire des reportages pour celle ci mais uniquement si les sujets ne sont pas politique.
Mais alors n’est ce pas totalement bafouer le code de déontologie que de reconnaitre implicitement qu’une journaliste pourrait (peut être un jour) ne pas être objective et ne pas faire son travail correctement.
Faut il peut être mener une enquête en France à plus large échelle sur les travails de tous les couples mariés pour vérifier qu’aucun problème de "compatibilité" n’est à déplorer.
Qu’ils ne travaillent pas pour des concurrents ou qu’ils n’ont pas des fonctions qui pourraient interférer dans le travail de l’autre. Et puis peut être faut il aller plus loin et ne pas laisser les journalistes ayant une trop forte sensibilité politique présenter des émissions politique, ou des journaux télévisés.
Car pourquoi ce qui est vrai pour une personne ne le serait pas pour d’autres? Ici on n’accuse pas la journalise d’être la femme d’un politique mais de ne pas pouvoir garder son impartialité.
Je trouve totalement incroyable que les syndicats au lieu de la défendre justement contre cette mise à l’écart préventive qui ne semble guère justifiée, soit parti prenante dans cette éviction.
Espérons que toute cette affaire ne soit pas une chasse aux sorcières en devenir qui pourrait bien tous nous toucher un jour ou l’autre.

Venez réagir sur le forum