Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

C-S Lewis – Le Monde de Narnia

 
Après deux films signés Disney, difficile de passer à côtés du phénomène Narnia, surtout que niveau marketing et produits dérivés comme on le sait Disney ne fait pas dans la demi-mesure et que la venue prochaine du troisième film ne saurait pas tarir cette fontaine aux revenus dérivés.
Alors quand on m’a proposé de lire ce pavé, et vu que je suis sensible aux univers médiévaux contenant du fantastique, j’ai décidé de m’y atteler et de commencer la lecture des presque 700 pages de gros volume.
Et là première surprise avant de vous parler du contenu en lui même, les livres (chapitres) sont nombreux et ne représentent pas beaucoup de volume à chaque fois, il est d’ailleurs surprenant de voir que les deux films Disney en terme de pages représentent environ entre 150 et 200 pages l’un ce qui est fort peu pour un film et une histoire conséquente.

Mais revenons au contenu, au départ j’ai cru que celui ci allait évoluer comme c’est parfois le cas lorsqu’on a affaire à une œuvre telle que celle ci qui a été écrite sur plusieurs années d’après ce que j’en ai lu.
Mais malheureusement ce n’est pas le cas, et le style très enfantin du début qui donnait presque une pate unique et si particulière au roman, finit par lasser tant elle est naïve et tant on sent que l’on a affaire à des romans pour un public jeune voir très jeune.
Notez que je n’ai rien contre les romans destinés à un public jeune au contraire, mais pour le coup j’ai eu plus que du mal avec celui ci qui à aucun moment ne murit, ne se transforme. Quand en plus on sait que l’auteur a écrit ça il y a des années on imagine bien que la maturité des enfants ou des jeunes adultes n’était pas ce qu’elle est aujourd’hui.
Et donc on peut comprendre la relative naïveté des propos et des sentiments, le manque de profondeur des personnages et des relations entre ceux ci…

Bon alors que dire, moi je n’ai pas été emballé, mais je suis allé au bout, je déteste commencer la lecture d’un livre si je ne peux le terminer.
Mais bon sang je dois dire que plusieurs fois j’ai failli tout envoyer paitre… Surtout que certaines histoires (tout n’est pas véritablement lié en fait à part le monde de Narnia qui fait liant) sont plus inintéressantes que d’autres si vous m’autorisez cette formulation.
Non franchement, le monde complexe de Narnia s’avère en fait plus caricatural et presque trop superficiel avec le recul alors qu’il y a quelques idées qui ne sont pas mauvaises. Disons qu’on peut se demander si certaines histoires méritaient d’être écrites voir ajoutée à ce recueil.

Alors bon les critiques ne sont pas mauvaises je crois, d’ailleurs on qualifie l’auteur de majeur dans le domaine ou presque, il n’empêche que pour moi ce Narnia ne m’a pas plu, et que je ne le conseille pas, j’ai eu l’impression de perdre mon temps et je ne voudrais pas que ça soit l’impression d’un autre lecteur par ma faute.
Je n’ai pas vu les films donc cette critique ne peut en aucun cas tenir compte d’une modération apportée par ceux ci, je ne présente ici que ce que j’ai réellement fait à savoir lire le roman et point barre.

Venez réagir sur le forum