Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Caroline Langlois – Ne serait-ce qu’un souffle


Comment une femme peut elle réagir lorsqu’on lui apprend que sur les deux enfants qu’elle porte en elle, l’un des deux ne peut pas, ne doit pas vivre pour laisser à l’autre toutes les chances de naitre et de grandir normalement. Qu’arrive t’il à une femme à qui l’on dit que sur les deux êtres qu’elle porte en elle, l’un des deux est malade, handicapé lourdement et qu’il est préférable qu’elle lui dise au revoir avant même de l’avoir accueillit.
C’est un peu le propos de ce recueil qui n’est ni un roman, ni un témoignage, c’est un ensemble de textes liés entre eux par l’auteur, et par le sujet.
Des textes tel un patchwork qui parfois semblent tellement décousus qu’ils ressemblent à ce que cette femme a ressenti ou pensé à un moment de sa grossesse, et de son histoire, comme si elle devait extérioriser comme ça venait tout ce qu’elle a pu vivre et ressentir durant cette période, comme si ça l’aidait à le supporter à vivre avec ça sur le cœur.

Malgré le fait que ce recueil soit émotivement fort, surtout étant donné que ça soit véritablement comme si l’on vivait les moments que cette jeune femme a pu vivre, il faut reconnaitre que je n’ai pas aimé ce livre.
Je n’ai pas accroché et j’ai eu parfois toutes les peines du monde à la comprendre ou à la lire, j’avais beau essayer de sentir ce qu’elle pouvait vouloir transmettre, rien n’y a fait, du début à la fin la lecture de cet ouvrage s’est rapproché de la souffrance plus que du plaisir.
Bien sur ce qu’à vécu cette femme est au delà de la plupart des maigres souffrances que la plupart des gens peuvent vivre dans leur vie de tous les jours.
Bien sur il est clair que ce genre de choses doivent être véritablement destructrices et que la reconstruction doit prendre du temps, mais peut être que la thérapie ne doit pas passer par l’écriture ou alors devrait-elle rester intime.
En fait je crois qu’il est difficile de partager ce genre de choses, c’est surement pour cela que je n’ai pas réussit à accrocher, peut être est ce plus facile pour ceux qui ont eu à vivre ce genre de drames, ou la perte d’un enfant juste né.
Concernant l’écriture, étant donné que c’est assez particulier, je dirais presque désordonné, il y a en fait plusieurs types d’écritures différentes. Certaines très agréables, d’autres profondément désagréables.
Mais pour terminer sur un point positif avec ce recueil, je pense en effet qu’il permet de mettre des mots sur des ressentis, sur des sentiments comme la culpabilité que peuvent ressentir des parents, lorsqu’ils doivent accepter une interruption médicale de grossesse par exemple. En tout cas lorsqu’ils doivent accepter de perdre un enfant avant même sa naissance. Et pour ces situations là c’est peut être un bon support pour ne plus se sentir seul devant cette épreuve.

Venez réagir sur le forum