Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Stephenie Meyers – Twilight Tome 2 – Tentation

Bella fête enfin ses 18 ans, et la fête d’anniversaire qui aurait dû être un moment de bonheur au sein de sa famille d’adoption va tourner au drame. Vivre au contact des vampires lorsqu’on est un humain n’est pas sans risques.
Et cette maudite soirée va encore plus changer les choses lorsqu’Edward dont Bella est amoureuse lui révèle qu’il ne l’aime pas et qu’il s’en va ainsi que sa famille pour s’éloigner d’elle.

Cette suite du premier roman redonne un souffle nouveau à la saga. Après avoir construit une relation prometteuse et pleine de romantisme entre Bella et Edward, elle va faire plonger l’héroïne dans un tumulte qui va lui faire frôler la folie.
Après la perte de son amour, elle va risquer sa vie pour arriver quelques instants à revoir celui qui l’a abandonné.
Véritable tumulte sentimental et chamboulement d’adolescente, cette histoire trouve là encore une formidable résonance dans l’esprit des gens.

L’auteur arrive à faire exprimer tout le panel des émotions que peut ressentir une jeune femme dans la situation de Bella (indépendamment du statut de Vampire d’Edward). Et c’est en reconstruisant sa vie et ses relations qu’elle va accentuer encore la complexité des relations qui relient Bella et le monde qui entoure Forks.
Toujours au cœur du fantastique, elle va découvrir que les apparences sont trompeuses et que finalement tout ce qui était pour elle un repère finit par totalement exploser la laissant seule et au prise avec ses démons.

lire la suite

Stephenie Meyers – Twilight Tome 1 – Fascination

Premier tome de la saga portée à l’écran depuis dans une série de 5 films (dont un à venir) Twilight est une histoire fascinante à plusieurs titres.
Mélange de nombreuses recettes à succès, ce roman est un pur produit marketing qui a rencontré une résonnance incroyable dans le cœur de nombreuses lectrices et lecteurs.

Lorsque Bella décide de revenir vivre chez son père dans la petite ville de Forks pour suivre ses études, elle n’imagine pas que cette petite ville et son environnement vont devenir pour elle une plongée dans un monde qu’elle ne connait et n’imaginait pas.
Ce qui pour elle devait être un nouveau départ dans sa vie va se transformer en une aventure amoureuse et fantastique qui va la mener au-delà de tout ce que le monde réel représentait pour elle.

Ce roman est clairement une histoire d’amour dans un monde de magie, de créatures étranges et de valeurs. On ne peut pas le lire sans en sentir la doucereuse saveur, on aime ou on n’aime pas, mais si on passe outre ses préjugés on finit par se laisser prendre au jeu.
Bien sûr les relations des personnages sont du niveau de l’héroïne principale, c’est une adolescente qui voit le monde tel qu’elle se le représente, et qui va apprendre que les limites sont plus flous et plus changeantes qu’elle n’en avait conscience.

lire la suite

Romain Sardou – Délivrez-nous du mal

Dans le Quercy, un enfant est enlevé par des hommes en noir venus de nulle part. Le père Aba se lance à leur poursuite sans savoir dans quoi il se lance.
Pendant ce temps à Rome l’enquêteur Bénédict Gui se voit confié la mission de retrouver un jeune homme employé au service du pape disparu dans des circonstances étranges.

Thriller médiéval de haut vol, ce roman palpitant nous entraine à la suite de deux hommes qui ne se connaissent pas et qui vont se retrouver pris dans une enquête qui va les mener dans les méandres de la folie des hommes.
Dans un monde où l’Eglise se trouve à l’apogée de son pouvoir, ils vont découvrir des choses qu’ils n’auraient jamais dû savoir.

Une histoire bien écrite, rythmée et qui sous couvert de complot offre une approche à la fois très sombre et pourtant très plausible des travers de ceux qui possèdent du pouvoir.
Romain Sardou offre une histoire très agréable, aux rebondissements multiples et qui arrive à surprendre par moments.
Un très bon roman dans un contexte historique fort bien décrit et documenté.

Stephen KING – Misery

Un écrivain célèbre victime d’un accident de la route se retrouve pris en charge par une infirmière qui décide de l’installer chez elle pour le soigner.
Il s’avère rapidement que celle-ci est une fan absolue des romans de l’auteur, mais qu’elle n’a pas accepté le fait qu’il décide de faire mourir l’héroïne principale d’une série de romans.
Elle décide donc de le séquestrer pour qu’il écrive la suite et fasse revenir à la vie Misery…

L’un des très grands classiques de Stephen KING, adapté au cinéma, il est l’essence même de ce qui caractérise un huit clos. Un personnage qui se retrouve enfermé physiquement et psychologiquement, un seul lieu tout au long de l’histoire qui s’agrandit lorsque le héros peut enfin explorer un peu son environnement.
A de nombreux moments on sent la tension qui s’installe et qui électrise certaines scènes. On se prend même parfois à vouloir encourager le personnage dans ses tentatives pour prendre le contrôle sur la situation.

Ce roman n’est pas innocent, de nombreux sévices sont extrêmement violents et Stephen KING arrive parfaitement à en faire ressentir le malaise et l’horreur.
On ne sort pas indemne de Misery, on y laisse forcément des plumes et c’est ce qui en fait probablement l’un des tout meilleurs roman de Stephen KING.
A lire avec délectation même si on a déjà vu le film car la plume de l’auteur offre une vision parfois plus forte encore que ce que peuvent donner les images.

lire la suite

Jack Kerouak – Sur la route : Le rouleau original

Souvent considéré comme une œuvre majeure, "Sur la route" parue en 1957 était une version retravaillée, remaniée par l’auteur pour pouvoir être édité.
Ce qui n’était pas prévisible c’est que la version originale existait encore, et sa réapparition en 2001 a permis que soit retrouvé le "rouleau" d’origine que Kerouak écrivit en trois mois d’intense écriture en 1951.
Rouleau car il créa une forme particulière de support en collant feuilles les unes aux autres pour représenter cette route qu’il nous propose de prendre avec lui.

Œuvre à la fois étonnante de force, d’intensité, et de poésie, "Sur la route" est une traversée des Etats Unis, une sorte de route initiatique suivie par l’auteur et qui nous est offerte au travers de son regard si particulier.
On se prend à découvrir un monde et des sensations que l’écriture semble pouvoir nous faire ressentir. Cette version nous redonne les noms et lieux que les éditions suivantes avaient changés pour des raisons probablement évidentes à l’époque.
On partage plus qu’un récit de voyage avec ce livre, on partage une vision de la vie, on partage une époque aussi pour qui ne l’a pas connue. On découvre un univers par le regard affolé d’un homme qui semble vouloir nous le partager avec l’urgence propre à qui veut partager ce qu’il ressent avant d’en perdre la moindre parcelle.

lire la suite

Raiponce

Dernier film de princesse en date pour les studios Disney, Raiponce fait entrer les princesses dans le monde de la synthèse. Même si l’évolution n’est pas techniquement exceptionnelle puisque Clochette est déjà passée à ce format là c’est tout de même une révolution.
Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, Raiponce est une jeune fille qui vit enfermée dans une tour, loin de tout, capturée bébé par une sorcière elle en est otage à son insu et rêve de voir le monde.
Chaque année pour son anniversaire elle voit briller des milliers de petites lumières dans le ciel et rêve de pouvoir aller les voir de plus près. S’ensuivra une rencontre et le début d’une grande aventure qui va la mener bien au-delà des simples murs de sa tour.

Avec parmi les producteurs exécutifs John Lasseter à qui l’on doit la série Cars entre autre, le pari risqué de la mise en synthèse d’une princesse se révèle être un succès. L’histoire est comme souvent inspirée d’un conte des frères Grimm, dans laquelle viennent s’introduire des petits personnages secondaires qui font le sel même du film.
Visuellement très réussi, il saura séduire les petits garçons comme les filles entre autre grâce au duo des personnages principaux Flynn Rider et Raiponce mais aussi grâce à Maximus qui est probablement le personnage le plus réussi de ce film.

lire la suite

Conan

A l’occasion le 17 Décembre de la sortie du DVD et du Blu-Ray du film, il me parait l’heure de vous parler de ce film. Revisite du mythe de Robert E Howard, Conan est plus qu’une adaptation de la version magistrale portée par Arnold Schwarzenegger dans les années 80. C’est une réadaptation de l’œuvre avec une nouvelle vision du personnage. Moi-même grand fan de la version des années 80 j’avais peur pour cette nouvelle version. La bande annonce ne m’avait pas rassuré, à la fois par le choix de l’acteur que je trouvais légèrement "sous-dimensionné" et par les images ultra violentes de celle-ci jouant sur l’interdiction aux moins de 18 ans.

Force est de reconnaitre que j’ai été surpris, très surpris, et plutôt de fort agréable manière. Oui cette version est aux antipodes de l’originale (enfin si celle de Schwarzenegger peut être qualifiée d’originale), oui ce film n’est pas exempt de défauts que je pointerai plus tard, mais "foutu con" comme on dit dans le sud, il est un sacré bon divertissement au moins à la mesure du "Solomon Kane" dont il faut que je vous parle un de ces jours.

lire la suite

Hugh Laurie – Tout est sous contrôle

Il y a des gens qui sont détestables parce qu’ils ont un talent, et d’autres qui le sont encore plus car ils cumulent les talents.
Hugh Laurie est de ceux-là, excellent acteur très à la mode depuis son rôle dans "Docteur House", il est un excellent musicien ayant participé à divers projets et ayant sorti récemment un album particulièrement réussi.
Mais le voilà aussi en tant qu’auteur de roman et là encore on frise la réussite totale.

Lorsqu’on propose à Thomas Lang ancien militaire d’élite de tuer un homme pour 100 000 dollars, celui-ci a l’indécence de refuser le contrat mais pire que tout le voilà qui se décide à aller prévenir la future victime potentielle de ce complot…
Une verve proche de ce qu’on peut connaitre du personnage incarné par l’acteur dans la série, un cynisme très noir, une histoire à la fois tarabiscotée et toujours sous contrôle, ce roman est un candidat sérieux dans le monde des thrillers.

L’histoire est pleine de rebondissements, palpitantes, l’action est omniprésente, et cette manière de ne pas se prendre au sérieux ajoute une touche de complicité avec le lecteur très agréable, on sent que l’auteur s’est fait plaisir dans son travail, et qu’il a voulu partager ce plaisir avec le lecteur.
Le personnage est attachant, suffisamment profond et travaillé pour aller au-delà d’un personnage lisse comme souvent, on peut comparer cette écriture avec de grands noms de ce genre de roman.
Je me suis régalé, il faut noter que même si le roman est actuellement vendu avec une annotation concernant la série "Docteur House", il a été écrit il y a longtemps déjà bien avant que Hugh Laurie incarne le médecin taciturne et détestable que nous avons l’habitude de voir incarner à l’écran.
Un très bon roman que je conseille à ceux qui aiment l’humour second degré et les histoires pleines de rythme et de péripéties.

lire la suite

Adèle blanc sec

Les adaptations cinéma d’œuvre dessinées sont je crois parmi les choses dont je me méfie le plus. D’autant plus quand l’œuvre dessinée n’est pas une œuvre que j’apprécie particulièrement. Et il faut clairement exposer comme préalable que je n’aime pas spécialement la bande dessinée Adèle Blanc Sec de Jacques Tardi. Le graphisme, le trait façon épuré, je ne suis pas fan et en particulier cet univers spécifique.

Je n’ai par contre pas d’à priori pour les réalisateurs, on peut avoir une daube avec un nom renommé, et un chef d’œuvre avec un inconnu. Tout est affaire de moment, d’alchimie. Et Luc Besson aura eu une carrière qui je trouve illustre très bien ça. Sautant des réussites magistrales, aux films complètement passés à côté de leur sujet.

Nous sommes ici en présence de ce que je nommerai une alchimie réussie. Louise Bourgoin campe une femme à contrecourant des canons de l’ordre moral d’une époque située dans la bande dessinée entre 1911 et 1922. Femme au caractère fort, garçon manqué, elle fume et ne rechigne pas à boire un verre de temps à autre. C’est pourtant une femme qui plait, très féminine et faisant attention à sa toilette. Journaliste en quête de sensations elle va être entrainée dans toute une série d’aventures plus folles les unes que les autres.

lire la suite

Helen Fielding – OLIVIA JOULES ou l’imagination hyperactive

 

Quand on veut surfer sur une mode il vaut mieux soit être dans le courant au bon moment, soit se démarquer de la concurrence en proposant un concept suffisamment différent pour que ça soit plaisant à lire et à découvrir.

Le quatrième de couverture ne peut s’empêcher de nous faire une comparaison avec les autres romans d’Helen Fielding, à savoir "journal de Bridget Jones" et de "L’âge de raison" mais il faut tout de même dire que cette Olivia Joules est à des kilomètres de Bridget Jones…

Aventurière, séductrice, lorsque cette journaliste de terrain se retrouve rétrogradée au rang de journaliste de mode et de tendance elle se retrouve vite à l’étroit dans son nouveau job et comme elle a une imagination débordante, elle va se lancer dans une invraisemblable nouvelle carrière.

Espionne de choc amatrice, Olivia va se retrouver embringuée dans une histoire rocambolesque durant laquelle ses accessoires féminins chéris ne seront pas de trop pour l’aider à se sortir des mauvais pas qu’elle ne manquera pas de traverser.

Un roman distrayant serait un bon résumé, l’histoire n’est pas réaliste pour deux sous, mais on sent bien que c’est une sorte de volonté de la part de l’auteur un peu comme pour les romans de Bridget Jones.

lire la suite