Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

L’église dans une mauvaise passe…

Finalement, le temps passe et la seule religion qui régresse que ce soit au niveau de l’ouverture ou de la réflexion c’est l’église catholique et principalement ceux qui sont censés incarner sur terre l’autorité si je puis dire…
On le savait déjà par avance le pape actuel est tout sauf un homme ouvert vers les autres religions, il a déjà bien du mal à accepter les ouvertures pratiquées par ses prédécesseurs il ne fallait pas en attendre grand chose.
On savait aussi qu’il n’était pas à cheval sur les principes au regard de certains prêtres, puisque pour ceux qui ne le saurait pas quand il n’était que cardinal, il s’était opposé à l’excommunication des quatre prêtres qu’il a depuis réhabilité, alors qu’ils avaient tous fait preuve d’antisémitisme. Et je ne vous parle pas de celui dont les médias parlent le plus, disons si je vais vous en parler mais plus en détail.

Bref après avoir fait revenir les célébrations en latin, renforcer l’image d’une église élitiste et traditionnelle à mille lieux de l’église réformatrice et ouverte que tentait de pousser Jean Paul II, Benoît XVI est en train d’éloigner lentement mais surement les croyants les moins extrémistes, pour ne garder que les purs et durs, ce qui est je pense une mauvaise chose.
Un pape Allemand au passé trouble aurait du faire de son « règne » un modèle du genre concernant l’Holocauste, en prenant des positions tranchées sans ambigüités mais au lieu de cela il a fait tout le contraire, donnant aux non croyants ou à ceux qui regardent tout ça de loin, une image absolument désastreuse de l’église…
Il faut dire que le pape a été élu par des conservateurs, conservateurs qu’il nomme lui même autour de lui, dans un système dont il est le point central et la seule autorité et qui n’a de compte à rendre à personne. Autant certains autres avant lui s’en sont servis pour aller vers les gens et leurs époques, autant lui aura utilisé son passage à la tête de l’église pour la faire se refermer sur elle même.

lire la suite

Hoshi Saga 3

On ne change pas une équipe qui gagne, et pour la troisième fois consécutive, le créateur de la saga qui porte bien son nom nous offre un jeu agréable, qui permet de passer quelques minutes de détente de manière agréable.
Car désormais la saga porte bien son nom, avec ce troisième opus, le principe est toujours le même, la réalisation aussi, rien de très original si ce n’est que tous les tableaux sont nouveaux, aucune redite avec les précédents opus ce qui est en soit non pas un exploit mais représente tout de même 100 niveaux tous distincts!
Chaque niveau va vous faire tenter de découvrir ou faire apparaitre une étoile, chaque fois qu’une étoile apparait, ou que vous la créez vous réussissez le niveau et débloquez en fin de colonnes et de lignes de nouveaux niveaux faisant passer leur nombre des 25 de départs aux 35 au final de cet opus.

Des morceaux de bravoure encore une fois comme dans chaque Hoshi, concernant la réalisation elle est toujours aussi soignée, les graphismes sont en noir et blanc agrémentés de niveaux de gris, plus d’animations sont présentes par rapport aux premier opus par exemple, on sent une certaine maturité dans la réalisation qui permet de nouvelles créations originales.
Il n’y a pas dans ce nouvel épisode de niveau nécessitant d’avoir le son comme c’était le cas pour un niveau très difficilement compréhensible autrement dans le premier ou comme un niveau complet dans le second.
Par contre on pourra regretter que le niveau 94 soit si spécifiquement difficile à accomplir, j’avoue avoir cessé de le tenter au bout de plusieurs tentatives, malgré le fait que j’ai parfaitement compris le fonctionnement de ce niveau et ce qu’il fallait réaliser, cette réalisation est plutôt difficile car elle demande de la précision, et n’est pas vraiment aidée par le contexte, dommage mais gageons que ce n’est pas une manière de rehausser le niveau de difficultés de manière virtuelle mais plutôt un léger défaut de conception.

lire la suite