Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Charlie brûle-t-il?

Vous l’avez probablement lu et relu de ci de là, surtout si vous lisez Charlie Hebdo, les locaux du journal ont brûlés. D’après les premières conclusions de l’enquête en cours, sous le jet de cocktails Molotov. On peut lire dans le dernier paru divers témoignages de soutien, mais surtout on a pu voir dans les médias de nombreuses réactions.

Le problème dans cette affaire c’est qu’encore une fois on se retrouve face à des réactions épidermiques sous le coup de l’émotion. Aucune certitude réelle quant aux coupables, aucunes pistes sérieuses pour le moment, mais déjà de nombreuses choses ont été dites. Et dans tout ça on a bien du mal à démêler le vrai du faux, à savoir qui et pourquoi, même si bien entendu chacun peut se faire son opinion à la vue de la une du journal qui avait été rendue publique quelques jours avant la disponibilité en kiosque du journal. Je ne lisais plus Charlie depuis longtemps et j’ai été touché par la vague médiatique au point que j’ai donc repris cette lecture, peut être comme un charognard aime à se délecter d’un cadavre, ou alors par la morbide pulsion qui fait que nous aimons voir le malheur des autres.

J’ai certainement un avis sur cette affaire, mais il n’a de valeur qu’à mes yeux. Certes je reconnais tout à fait qu’il ne faut pas laisser ce crime impuni, qu’il faut condamner plus que tout les atteintes à la liberté d’expression. Mais il ne faut pas non plus tomber dans les pièges faciles qui consistent à faire des amalgames qui vont aller contre tous les principes défendus justement par le journal. Et ce n’est pas parce que le site internet et la page Facebook de celui-ci a été la proie de nombreuses attaques et commentaires en langue arabe que ça permet d’établir un lien avec le feu qui a ravagé les locaux. L’extrémisme religieux est peut être la cause de cette violence, mais l’extrémisme intellectuel n’est pas meilleur…

Il faut soutenir le journal mais pas que, il faut soutenir tous les journaux, tous les blogueurs, tous les gens qui l’ouvrent et qui se lèvent contre tous les extrémismes. Il faut se battre pour la liberté d’expression, la liberté de penser, la liberté de conscience, la liberté de faire et dire les choses sans risquer d’être victime de la folie de certains. Mais il ne faut pas utiliser ce genre de situation pour faire le lit nauséabond à des préjugés, à des amalgames qui ne feront que renforcer ceux qui étaient attaqués au début. Car ne nous leurrons pas, les extrémistes tirent profit de cette affaire eux aussi, puisque finalement ils deviennent martyrs indirects, et les soutiens qui sont exprimés pour leurs idées rétrogrades ne font que les renforcer. Et ceci ne peut que mener à d’autres tragédies.

Venez réagir sur le forum