Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Doit on appartenir à un genre littéraire

On le voit tous les jours ou presque dans les domaines "artistiques", une fois posé l’étiquette d’un genre difficile de s’en sortir.
Lorsqu’un acteur étiqueté comique fait du dramatique on salue la performance, dès qu’un chanteur lyrique fait dans la pop aussi, mais certaines autres transgression ne donnent pas les mêmes résultats.
Peut-on tout à la fois écrire des poèmes, de la prose, écrire de la science-fiction, de la littérature enfantine, de l’érotisme et y arriver dans chacune de ces différentes catégories d’écriture?

Ma foi la réponse est oui, il est clair que l’on ne peut exceller en tout, et que certains genres sont plus pointilleux que d’autres, voir même techniquement difficiles à aborder si l’on veut être touche à tout.
Mais doit-on pour autant se "spécialiser" dans un domaine particulier sous prétexte que l’on a plus de facilité à l’écrire ou que l’on a l’impression que ce sont ces textes-là qui plaisent le plus?
Ecrire c’est comme chanter, ou jouer d’un instrument, il y a forcément un style particulier que l’on préfère et où l’on prend le plus de plaisir, et ça se voit.
Mais se laisser enfermer dans ce genre c’est aussi se priver du reste. Petit à petit on perd des morceaux de soi que l’on n’arrive plus à exprimer et qui finissent par complètement bloquer l’inspiration du reste.

Oui je crois qu’on peut et même que l’on doit toucher à tous les genres, intellectuellement parlant déjà, pour apprendre, pour comprendre, découvrir et continuer à évoluer.
Ce sont parfois grâce aux ateliers d’écriture que l’on y arrive, parce qu’ils nous forcent à aller là où nous n’allons pas spontanément.
Et puis c’est une gymnastique intellectuelle enrichissante que de tenter de trouver en soi de nouvelles manières de s’exprimer, de faire partager des choses.
D’ailleurs on peut toucher à plusieurs genres littéraires et pour autant garder un style particulier, voir singulier. J’encourage tous les artistes quels qu’ils soient à faire des incartades régulières ou irrégulières dans d’autres univers, parce que de la différence nait la richesse.

Et pour répondre à la question originale de ce billet, non je ne crois pas qu’on doive appartenir à un genre en particulier, même si on peut préférer voir privilégier un genre en particulier.