Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Echangez vos enfants sur internet

Oui ce titre est racoleur mais c’est malheureusement ce que révèle une enquête de l’agence Reuters disponible à cette adresse http://www.reuters.com/investigates/adoption/#article/part1.

Aux Etats Unis, des parents rencontrant des difficultés avec des enfants adoptés légalement se tournent vers des groupes de discussion ou des pages Facebook sur lesquelles ils prennent contact avec d’autres parents désireux d’adopter leurs enfants. La pratique se nomme « Re-homing » et semble être d’une grande ampleur. Comme on l’imagine aisément tout se fait en marge de la légalité mais avec des documents qui permettent à l’adoption d’être finalement « acceptable ».

 

Comme les services sociaux ne sont pas au courant les adoptions se font directement de parents à parents. Après une prise de contact, un simple rendez-vous sur un parking et quelques documents signés comme on le ferait pour des animaux de compagnie. En effet l’on peut donner la responsabilité d’un enfant à d’autres personnes assez facilement aux Etats Unis. L’enquête de Reuters révèle des cas d’enfants abusés ou d’adoption par des familles à qui l’on avait retiré leurs enfants pour maltraitance par exemple. Et dans les pires des cas on imagine facilement que des pédophiles peuvent utiliser ces réseaux afin d’adopter auprès de familles dans des situations très difficiles des enfants sans grande difficulté.

 

En dehors de l’aspect humain qui est totalement oublié dans cette affaire, on découvre une sorte de marché noir de la vie humaine. La traite des enfants version 2.0 épaulée par les nouvelles technologies. La plupart des enfants proposés par des familles dans ces réseaux étant des enfants adoptés dans des pays étrangers. Le problème étant que les services des différents états n’ont plus de traces de ces enfants une fois qu’ils ont été offerts à d’autres parents. De plus de nombreux états même s’ils interdisent ce genre de pratiques n’ont guère de sanctions à appliquer aux parents indélicats.

 

On découvre alors toute l’horreur d’un monde dans lequel l’enfant devient une sorte de marchandise dont on oublie totalement les besoins psychologiques, émotionnels pour finalement le traiter comme on pourrait le faire d’un animal de compagnie devenu trop encombrant. J’avoue que cette enquête m’a écœuré, et que j’ai bien du mal à comprendre comment certains parents peuvent en arriver là avec des enfants qu’ils ont adoptés et qu’ils ont souhaités ardemment. Même si les services sociaux n’apportent peut être pas l’aide nécessaire aux parents en situation de difficulté, je n’arrive pas à saisir comment on peut en arriver à souhaiter se délester de son enfant en l’offrant ainsi à de parfaits inconnus. Quand bien même peut être certains enfants pourraient trouver une meilleure famille ailleurs et pourquoi pas réussir enfin à s’épanouir je crois que la grand majorité de ces enfants doit être totalement détruite psychologiquement et peut être physiquement.

 

Notre monde est bien malade, et même si l’enquête de Reuters a permis à certains forums et sites d’être fermés, là encore on découvre avec effroi qu’une page Facebook n’a toujours pas été fermée malgré l’évidence des preuves apportées par les journalistes et les demandes faites. Une bien triste affaire qui montre encore à quel point l’homme est capable des pires horreurs…

Commentaires

  1. tout compte fait une ptit guerre nucleaire histoire de raser l’humanité une fois pour toute de la surface de la planete serais pas si mal vu le nombre de connerie u’on fait

  2. Perso j’ai pas envie que les cafards prennent le pouvoir quand même ^_^