Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Ed Greenwood – La damnation d’Elminster


Revoilà Elminster le puissant mage des Royaumes Oubliés qui cette fois après avoir sauvé le monde se retrouve prisonnier des abysses, incapable de s’en sortir par lui même et incapable de faire appel à ses nombreux amis.
Il tombe entre les mains du puissant Nergal un démon à l’ambition dévorante qui a décidé de torturer le puissant mage pour lui soutirer ses secrets et obtenir ses pouvoirs ainsi que sa magie.

Pour ce faire il volera les souvenirs du mage les uns après les autres, cherchant à s’emparer du Magefeu que détient Elminster ainsi que des pouvoirs dont la déesse Mystra l’a doté en tant qu’élu.
Mais Elminster ne lui laissera pas piller ses pensées sans se battre et commencera entre eux un duel qui se révélera plus ardu au mage qu’il ne l’aurait pensé, le démon étant particulièrement intelligent et persévérant.
Et si personne n’entendait ses appels, et si Elminster finissait comme marionnette d’une créature infernale qui possédait toutes les connaissances du plus vieux et du plus puissant mage des Royaumes.
Encore une fois Ed Greenwood nous offre une aventure de son magicien fétiche, et il faut avouer que le départ se révèle finalement laborieux.
Les différents passages décrivant les enfers et les échanges entre le magicien et le démon, semblent très souvent répétitifs au départ et longuets. Mais plus le roman avance et plus ces interventions servent l’histoire et plus les affrontements qu’ils contiennent se révèlent intéressants.
Il faut une nouvelle fois dire que l’auteur use et abuse de références sur les Royaumes et même pour les joueurs ayant lus de nombreux livres concernant ce monde et ayant dévorés les suppléments du jeu de rôles, certaines références et certains démons ne sont pas décrits mais uniquement nommés ce qui ne permet pas à ceux qui aiment se faire mentalement l’image de ce qu’ils lisent d’y parvenir.
C’est avec les longueurs du départ les seules critiques à apporter à cet opus, pour le reste la multitude de souvenirs tous plus hétérogènes les uns que les autres devenant chacun une aventure dans l’aventure permettent de varier agréablement les plaisirs.
Il faut avouer que pour certaines histoires on est frustré de ne pas avoir le fin mot ou même juste quelques informations supplémentaires permettant d’en imaginer la fin.
Mais peut être que certaines seront développées dans des romans futurs, c’est tout ce que l’on peut espérer.
Bref encore un bon roman d’Heroïc Fantasy d’Ed Greenwood même si niveau littéraire il n’atteint pas la plume de certaines pointures, son style est fluide et les scènes sont bien mises en lumière.

Venez réagir sur le forum