Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Facebook source d’inspiration

Bon je sais que je recycle souvent des vieilles inspirations, ou des vieilles idées. Mais force est de reconnaitre que l’être humain malgré tout ce qu’on peut croire ou tout ce qu’il dit ne se renouvelle pas tant que ça. Il est clair que les réseaux sociaux sont une source assez phénoménale d’inspiration.
Tout d’abord parce que finalement ces réseaux proposent une vision assez large de la société (ce qui est le but plus ou moins) ensuite parce qu’on touche et on accède à des gens qu’on n’aurait probablement jamais approché ou touché dans la vie réelle. Comme je le disais récemment, certes dans les personnes avec qui on est lié sur ce genre de site on n’est souvent lié qu’à des gens qu’on connait ou qu’on apprécie.
Mais on ne peut pas filtrer les gens que nos connaissances fréquentent et ont dans leurs propres amis. On a donc ainsi des liens indirects assez particuliers. Un peu à la manière des repas que les notables organisaient dans le passé. On se retrouve à la table de diverses personnes. Là aussi comme à l’époque on peut toucher en un clic des gens de toutes les origines, de tous les milieux sociaux. De tous les milieux culturels aussi.

Certaines fois on peut faire des découvertes à la fois surprenantes et enrichissantes, et parfois on tombe sur des cas qu’on dirait tout droit sorti de films ou de sketchs.
Facebook est un puits sans fond, que ce soit chez certains amis, ou dans certains groupes ou activités que propose le site on découvre parfois avec effarement la profondeur abyssale dans laquelle certaines personnes semblent se complaire. Les plus vils instincts des créatures animales que nous sommes semblent prendre leur racine dans certains recoins sombres de l’être humain et on a l’impression qu’ici rien n’est tabou, tout peut être dit, tout peut et doit être partagé.
Lire certaines choses nous renvoi aux périodes les plus obscurantistes de l’histoire. Voir des personnes appeler au lynchage d’une autre personne comme si retournant au moyen âge le village planétaire se réunissait sur la place du village pour voir une sorcière brûlée vive pour avoir eu le malheur de cueillir une plante médicinale considérée comme maléfique.
Quand on pense que la tomate ou la pomme de terre, qui sont de la famille des Solanacées ont longtemps été considérées comme des plantes maléfiques car de la même famille que la mandragore on se rend compte qu’on a pu ainsi brûler pas mal de monde pour pas grand chose.

En plus les réseaux sociaux ont ceci d’extraordinaire qu’ils amplifient le ramdam (le buzz) de manière à ce que les choses circulent de plus en plus vite, que les informations se partagent à vitesse grand V. Autant on peut ainsi en effet faire des découvertes culturelles ou des découvertes tout court, autant parfois on assiste voir on participe à des lynchages dans tous les sens du terme.
Il n’est pas rare en effet que ce qui circulait avant par mail ou par les blogs, finit désormais sur les profils des réseaux sociaux. Prenons l’un des exemples les plus récents, l’émission de TF1 où des célibataires sont enfermés dans une maison et se découvrent dans le noir. L’un des participants fait le ramdam en ce moment, un informaticien roux particulièrement étrange aux allures presque méphitiques.
Bien sur il a été casté probablement pour sa personnalité, pour son physique particulier et relativement marquant. Mais pouvait-il imaginer à quel point il allait marquer les gens et les esprits? Et pouvait il penser à quel point il allait devenir le sujet de conversation et de moquerie qu’il est devenu? J’en doute, très sincèrement je ne pense pas qu’il aurait été capable de se mettre dans une pareille situation.
On peut dire parfois que certains l’ont bien cherché, je me souviens d’une certaine Miss Amanda de l’Isère qui avait fait un ramdam relativement violent, une jeune fille croyant en son talent de chanteuse et de rappeuse et qui avait été ridiculisée publiquement sur de nombreux médias.

Qu’on prenne plaisir à ses découvertes, qu’on soit stupéfait des réactions de certains, qu’on soit écœuré du comportement d’autres, lorsqu’on aime donner son avis et s’exprimer il faut bien dire que Facebook (mais tout autre réseau social peut être pris de la même manière) est une mine d’or, à tel point que parfois on oublie même d’écrire tellement on est fasciné par la simple contemplation de cette mise en perspective de notre monde, de notre société, et des gens qui la compose…

 

Venez réagir sur le forum