Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Fin de la guerre des formats de disques Haute Définition

Et oui la guerre du format successeur du DVD n’aura finalement pas durée longtemps, puisque c’est officiel, Toshiba rend les armes, et avec lui c’est bel et bien le HD-DVD qui cesse purement et simplement de vouloir s’imposer face au Blu-Ray de Sony, vous me direz ce n’était qu’une question de temps en effet l’industrie pornographique qui est surement celle qui vend le plus de supports dans le monde toutes plateformes confondues avait déjà optée pour le Blu-Ray, tout comme un certain nombre de gros studios cinématographique et même de certaines chaines de magasins.
Il n’y avait guère plus que Toshiba et quelques rescapés comme Microsoft entre autre pour continuer à supporter ce qui semblait de plus en plus être une guerre perdue d’avance, bien sur si vous avez fait parti de ceux qui se sont laissés tenter par le HD-DVD et son prix plus attractif que le Blu-Ray, ne vous en faite pas, les produits restent supportés et garantis, et même vous allez pouvoir profiter de votre planète au moins avec ce qui est déjà sorti (oui je sais maigre consolation).

C’est donc Sony qui aura eu le dernier mot, mais qu’en est-il pour le consommateur? Bonne ou mauvaise nouvelle que cette succession assurée du Blu-Ray sur le DVD? Je dirais que le sujet est plus complexe qu’il n’y parait, et qu’il est loin d’être certain que le consommateur soit le grand gagnant de cette affaire.
Bien sur concernant le matériel à terme les prix vont baisser, un seul standard veut dire que tous les fabricants vont se positionner et proposer des produits afin de faire baisser le prix des lecteurs de salon, je rappelle qu’à l’heure actuelle, le lecteur de Blu-Ray de salon le moins cher du marché reste et de loin le Playstation 3 qui n’est pourtant pas un modèle de produit économiquement accessible à tous…
A propos du standard en lui même, et même si le Blu-Ray a un léger avantage en terme de place avec un support pouvant contenir légèrement plus de données, là encore il n’y a pas de réel meilleur format, disons que le format a été décidé cette fois ni par ceux qui les ont crées, ni réellement par les consommateurs mais par le marché et ses acteurs qui n’ont pas souhaités pour la plupart partir dans des gammes compliquées afin de supporter les deux formats.

Ce qui me gène c’est que Toshiba abandonne comme ça au moment même ou la société s’associe avec Sony pour créer une filiale commune dans les semi-conducteurs et ou Sony annonce la cession pour pas loin de 570 millions d’euros de ses sites de production de puces située dans l’ouest du Japon, usines utilisées pour fabriquer des puces graphiques et entre autre celles présentent dans la PS3…
Il n’y a certainement pas de lien de cause à effet, mais tout de même ces annonces sont tellement proches les unes des autres, que l’on a l’impression que les deux groupes sont parvenus à un accord, et que dans l’histoire ce n’est ni le client ni son intérêt qui ont été les déclencheurs de ces décisions et de ces accords mais plutôt comme toujours l’argent et les profits.
Concernant les sociétés qui avaient suivis Toshiba dans l’aventure HD-DVD comme Microsoft avec un lecteur externe pour sa XBOX 360, il semble comme c’était depuis très longtemps indiqué par la société que le lecteur Blu-Ray pourrait lui aussi sortir afin de palier au manque de place de sa console next gen face à la PS3 quand le besoin s’en fera sentir, car à l’heure actuelle il n’y a que peu de projets de jeux qui semblent vouloir utiliser réellement la place qu’autorise le Blu-Ray par rapport à l’actuel DVD classique.

Quand aux studios de cinéma qui ont supportés le HD-DVD comme Paramount, Universal ou Dreamworks pour n’en citer que quelques uns, l’annonce de l’arrêt par Toshiba de développement et de fabrication de produits HD-DVD va les contraindre à faire évoluer leur offre, mais ce ne sera surement pas pour eux un virage trop difficile à négocier, après tout le support seul change plus ou moins, donc parions qu’ils n’y laisseront pas trop de plumes.
Et espérons que toute cette affaire va véritablement permettre comme l’affirment déjà certains que les lecteurs de salons à prix accessible (aux alentours de 200$ aux US) seront bel et bien présents dans les rayons d’ici la fin de l’année 2008.
De toute façon si vous n’avez pas un écran Haute Définition et tout l’équipement nécessaire pour visionner ce genre de contenu, à l’heure actuelle, toute cette agitation n’a que peu d’intérêt pour vous et ne changera pas vos habitudes de consommation.

Venez réagir sur le forum