Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

François Rollin – Desproges est vivant

 
L’illustre professeur Rollin, nous offre ici ce qui se sous titre lui même une Anthologie et 34 saluts à l’artiste, un livre qui rend hommage à l’un des plus beaux spécimens de l’humour caustique de notre temps.
Ce livre se décompose en deux parties très distinctes, et différenciées, la première concerne les fameux 34 saluts à l’artiste, la seconde est ce que l’on nomme anthologie, bien entendu, ce ne sont que quelques petites choses de l’artiste qui a été particulièrement prolixe en son temps.

Dans la première partie, 34 auteurs, écrivains, admirateurs tentent de rendre hommage au célèbre humoriste, mais soyons francs, même si l’un ou l’autre m’ont parfois fait sourire, je n’ai pas véritablement trouvé de perles dans ces hommages.
La plupart ne sont que pâles tentatives pour se rapprocher d’un certain genre Desproges, mais on le sait Desproges était et reste inimitable, un humour très particulier, un phrasé tout aussi spécial, qui fait que finalement les tentatives de ce genre ne sont pas attirantes.
Celles qui sont les plus réussies je crois sont celles qui viennent du cœur, lorsqu’un artiste parle avec ses souvenirs, laisse exprimer sans vouloir à tout prix y ajouter une touche d’humour ou de Desprogerie, un ressenti, une partie de son histoire, un moment parfois de souvenir, quelque chose d’émouvant.
Mais au final le niveau est très disparate et la moyenne est tout juste moyenne, ce qui est bien dommage, d’ailleurs l’artiste aurait il accepté qu’on lui rende ainsi hommage? Après tout, ne méritait il pas qu’on prenne un peu plus de temps ou qu’on soit un peu plus sélectif finalement dans le choix de ces auteurs ou des ces textes?

Puis vient dans un second temps la fameuse anthologie, là aussi déception, en effet cette partie est fort courte, et anthologie ne me semble pas être le terme approprié, disons plutôt qu’on nous propose un exemple de ces œuvres, qu’on nous fait profiter d’amuse-bouche.
Sont réunis dans cette partie certaines choses assez difficiles d’accès de Desproges, certainement pas les choses les plus connues, ni les plus faciles, quelques inédits du moins c’est ce qu’annonce la couverture bien que je ne sois pas suffisamment expert pour l’infirmer ou le confirmer.
Bref on reste franchement sur sa faim concernant cette dernière partie, en tout cas c’est plutôt parce que j’ai été terriblement déçu ne m’attendant probablement pas à ce que j’ai pu trouver, et donc forcément je n’en garde pas le meilleur souvenir possible.
Attention tout de même à cet avis catégorique pour deux raisons la première c’est que j’ai lu ce livre il y a fort longtemps maintenant et la seconde c’est que ça reste malgré tout du Desproges et qu’au moins pour ça vous n’aurez pas de déception, vous y trouverez des petits classements, des petites choses qui vont tout de même vous faire vous souvenir probablement pourquoi cet homme a laissé une telle trace dans les mémoires même de ceux qui ne l’ont pas beaucoup connu comme moi.

Pour résumé, je dirais que j’ai été oui déçu de l’ouvrage, et que je ne peux pas dire que ce soit raté pour un hommage, mais ça laisse peu de place à celui à qui on rend hommage, et c’est bien dommage.

Venez réagir sur le forum