Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Hotel dusk : room 215 – Nintendo DS


Disponible depuis le 13 Avril en France, voici un nouveau jeu d’aventure disponible sur la Nintendo DS.
On peut très certainement lui reprocher un certain nombre de choses, mais il faut avouer qu’il s’en dégage une ambiance très particulière et surtout un univers totalement envoutant et qui ne laisse pas indifférent.
C’est sans contexte un excellent jeu d’aventure, qui souffre des problèmes récurrents des jeux d’aventure sur Nintendo DS, mais qui possède de telles particularités qu’il vaut le détour ne serait ce que pour ceux ci.

Commençons tout d’abord par les points positifs de ce jeu atypique. Tout d’abord il nécessite de tenir la console en position verticale comme un livre ouvert que vous liriez.
Et pour encore plus donner cette impression au jeu, il possède un univers graphique très particulier, fait de personnages crayonnés, en mouvement qui rappelleront aux plus anciens le clip de la chanson "Take on me" du groupe A-Ha dans lequel le chanteur en dessin animé vivait une aventure à moitié dans le monde réel.
Ici aussi les personnages sont en dessin, dans un univers 3D très succinct, en effet il faut avouer que la modélisation de l’environnement n’est pas ce qui se fait de mieux dans le domaine, et la DS nous a habitué à mieux.
Cela dit l’intérêt de ce jeu réside principalement dans les dialogues et les rencontres plus que dans l’investigation, même s’il est nécessaire de chercher l’environnement pour trouver des indices, des objets ou faire avancer l’histoire.

Concernant la jouabilité, sur un des écrans on voit par les yeux du personnage alors que sur celui du stylet se trouve une carte vue du dessus de l’environnement, dans lequel on déplace un indicateur qui représente le joueur.
Et il est parfois plus simple de ne regarder que cette carte plutôt que l’environnement 3D qui n’est pas si essentiel, sachant que lorsque un endroit est interactif, un icone apparait sur la carte et permet de faire apparaitre une vue particulière plus approchée de la zone correspondante dans l’écran tactile, afin de pouvoir fouiller la zone et interagir avec les objets.
La partie exploration et liberté s’achève quasiment ici, en effet ce jeu est terriblement directif, de la même manière qu’"Another Code", il est vraiment balisé et il n’est pas possible de sortir des sentiers prévus.
De plus certaines discussions qui peuvent tourner mal finissent par un Game over assez frustrant et je ne saurais trop vous conseiller de bien sauvegarder régulièrement afin d’éviter ce genre d’aléa.

Le jeu est découpé en chapitres, durant lesquels vous aurez diverses actions à mener afin de les passer. Les dialogues et les rencontres seront les déclencheurs de l’avancée de l’histoire.
Il faut dire que celle ci est particulièrement interessante, et je dois vous avouer que je vous livre un test sans avoir finit le jeu mais pour l’instant je ne suis pas déçu de l’avancée de celle ci, des nombreux rebondissements et du scénario qui est particulièrement bien conçu.
Alors pour les points négatifs on peut encore rajouter les questionnaires de fin de chapitre qui permettent de faire le point sur le scénario et voir si on n’a pas oublié certains détails ou certaines informations cruciales.
Mais où ils avaient presque une utilité dans un "Another Code", ici ils s’avèrent presque pénible, en effet on ressasse déjà bien suffisamment souvent les informations durant tous les dialogues du jeu sans avoir à les revivre encore en fin de chapitres.
Pour ce qui est de l’univers on se situe dans l’Amérique de la fin des années 70 et cette période ajoute encore un peu de charme à ce jeu qui n’en manque décidément pas.

Alors conclusions? Et bien c’est un très bon jeu d’aventure, à l’ambiance et à la réalisation soignée, dont la partie 3D aurait pu être un peu plus travaillée, mais dont la partie graphique est terriblement charmante et agréable.
Il faut aimer les jeux d’aventure directif, et surtout aimer les jeux comme "Another Code" dans lesquels certaines actions ou dialogues permettent de déclencher la suite du scénario et ou parfois il vous faudra tourner un peu en rond pour trouver quelle action faire avant de pouvoir avancer dans l’histoire.
Un jeu d’aventure très bien réalisé donc, qui pêche parfois comme souvent par manque de liberté, mais qui vous fera vivre une aventure prenante et suffisamment longue pour que vous ne regrettiez pas votre achat.
Peut être à réserver aux fans des jeux d’aventure ou aux curieux des jeux atypiques et ayant une pate particulière.

Venez réagir sur le forum