Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

L’hybrid-Crossfire ou l’hybrid SLI

D’ailleurs qu’il se nomme Crossfire ou SLI ou quoi que ce soit d’autre, l’avenir semble être aux multicartes graphiques, mais tous les joueurs ou tous les utilisateurs de PC n’ont pas forcément les moyens de mettre plusieurs centaines d’euros deux ou trois fois dans la même machine pour y ajouter deux ou trois cartes graphiques (souvent haut de gamme) identiques…
Le problème actuel étant qu’il faut deux cartes identiques, en tout cas au niveau du chipset graphique, et que le matériel pour faire du multicartes se révèle assez onéreux si on compte les cartes mères spécifiques, puis ensuite les cartes graphiques spécifiques aussi pour que ça fonctionne, et surtout au vu du gain apporté parfois on se demande si la dépense et les problèmes liés en valent la peine.

Les deux grands concurrents ATI et NVidia ont peut être une solution qui met du temps à arriver véritablement même si les différentes annonces de ces deux technologies sont depuis des mois dans la nature. Cette technologie permet de faire ce que l’on appelle un fonctionnement hybride, réduisant d’un coup les différents coûts relatifs aux systèmes multicartes classique, et pour un gain qui même si comme on peut le voir dans certaines démonstrations ayant déjà eu lieu peut être modeste, vu le peu de surprix s’avère déjà un plus intéressant et pourquoi pas décisif dans de l’achat de matériel.
Même sur des hybrides avec une carte la plus faible relativement bas de gamme, les résultats sont assez spectaculaires d’après les premiers chiffres vus de ci ou de là sur internet.
Bien entendu le principe repose sur le partage entre de la puissance réclamée pour l’affichage dans les jeux par exemple entre plusieurs unités de traitement au lieu d’une seule, bien entendu la plus faible des deux agit comme un frein par rapport aux capacités de la plus puissante, mais le cumul de ces deux unités peut pourtant augmenter drastiquement les résultats.
Et dans l’idée il est possible que ce système soit intelligent et permette de faire peser différemment le poids du calcul suivant la puissance des différents composants, en tout cas si le système permet une répartition correcte, il y a fort à parier que cette nouvelle solution sera une bouffée d’air frais pour les gens qui n’ont pas forcément les moyens de mettre des fortunes dans leur matériel.
Les premières cartes mères proposant cette fonctionnalité seront en plus d’après les premières annonces très accessibles au niveau tarif.
L’une des solutions les moins chères et les plus pratiques de ce système serait de cumuler un chipset intégré à la carte mère avec une carte graphique ajoutée à celle ci, dans ce cas le multicartes est presque sans coût pour l’utilisateur et même si cet ajout de puissance ne représente que 15-20% de capacité supplémentaire je connais bon nombre de joueurs n’ayant pas forcément des moyens conséquents qui seront ravis de ce genre de nouvelle technologie.
D’ailleurs la seule solution présentée par ATI et Nvidia concerne justement l’utilisation d’un chipset intégré à une carte mère et épaulé par une carte graphique supplémentaire, il n’est pour le moment pas question de deux cartes graphiques différentes qui pourraient se cumuler, bien qu’il semble probable que ce genre de solution soit possible et même probable si les premiers produits sont concluants.
Dans le cas où aucune puissance n’est demandée, la carte graphique est mise en sommeil et sa consommation électrique réduite, l’affichage n’utilisant que le chipset graphique intégré, et lorsque la puissance est demandée, alors la carte graphique est mise à contribution et permet de gagner une précieuse puissance de calcul supplémentaire.
Il n’y aura pas longtemps à attendre pour juger sur pièce ce système les premières cartes mères devant arriver durant le premier trimestre de cette année, en tout cas pour une fois que l’idée derrière une évolution technique n’est pas de refourguer du matos hors de prix en grand quantité à des clients toujours plus demandeurs de performances, mais plutôt d’optimiser au mieux les technologies actuelles pour en tirer la quintessence on ne peut que saluer cette initiative et l’idée sous jacente en attendant pourquoi pas un futur système hybride pour plusieurs cartes graphiques véritables.

Venez réagir sur le forum