Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

La perte des engagements

Depuis des mois que ça dure, je crois que je ne comprends toujours pas comment certaines personnes dans la politique en France peuvent encore se regarder dans le miroir le matin, je ne vais pas parler de politique directement mais d’une manière dont certains utilisent la politique qui fait qu’on rencontre de plus en plus de gens qui ne votent plus par engagement mais par défaut si je puis dire.
En effet avant, enfin pour le peu que j’en sais je dirais vu mon jeune âge, le gens votaient par envie, par engagement, lorsqu’on adhérait à un parti c’était parce qu’on se retrouvait dans ses idées, dans sa vision de la vie sociale et politique, on ne se demandait pas si tel ou tel politique devait être suivi ou pas, on suivait un parti, un courant d’idée, un peu comme dans le syndicalisme je dirais, on ne suit pas un leader aussi charismatique qu’il soit, mais on choisit de rejoindre un syndicat sur des bases commune avec sa propre philosophie.
Oui mais les choses ont changées, certains se présentent comme si ils venaient faire un défilé, et les idées sont mises à la poubelle en pertes et profits, chacun cherchant à séduire les électeurs avec des techniques de plus en plus complexes de séduction et ce n’est pas moi qui le dit mais les spécialistes qui reconnaissent une évolution des manières de faire de la politique.

L’analyse qui suit (si on peut parler d’analyse) ne vise pas un parti politique particulier ce ne sont que des événements sans liens mais qui mettent en avant un phénomène qui pousse j’en suis convaincu pas mal d’électeurs à ne pas voter pour tel ou tel, mais bien par défaut contre tel ou tel… Revenons sur les événements passés et vous allez voir de quoi je veux parler, car je sens que j’en ai déjà perdu certains.
Il y a eu des primaires lors des précédentes élections présidentielles, même si pour un camp tout était joué d’avance, pour l’autre la démocratie a fonctionné de manière plus complète, avec plusieurs candidats, une campagne, bref un vrai moment de politique comme les Français aiment et pour lequel ils se passionnent.
Sauf qu’au lieu de nous offrir une vrai campagne nous proposant des courants distincts, de faire des débats, de confronter les idées on a eu l’impression d’assister à un tout sauf Royal, les courants les plus hétérogènes se sont réunis, les idées les plus antinomiques se sont rencontrées, tout ça pour faire barrage, bien sur on connait la fin de l’histoire ça n’aura servi à rien si ce n’est à affaiblir ceux qui se sont prêté à ce jeu.
Et pourtant force est de reconnaitre que quelques semaines plus tard on a assisté à la même chose avec la candidate dans le rôle principal cette fois ci, au lieu de proposer des idées, de faire des contre propositions au candidat adverse on a assisté à tout sauf à des débats d’idées, à tout sauf à des propositions qui pouvaient amener des engagements, des engouements… On a alors assisté à un tout sauf Sarkozy qui au lieu de donner envie aux gens de suivre « la consigne » s’est à nouveau avéré être un raté monumental en ajoutant encore plus à la crise du parti en question qui se retrouvait encore une fois accusé de ne pas proposer d’alternative crédible et de ne pas avoir de projet suffisamment construit et réfléchi.

Bon de tout ça on se dit que les hommes politiques plus que tout autres savent tirer les conséquences de leurs actes, savent lorsqu’ils ont eu des situations pareilles se remettre sur leurs pieds et proposer enfin des choses plus en rapport avec ce que les gens qui votent attendent d’eux, on se dit que ça va avoir servi de leçon et qu’on va assister à un renouveau qui va nous permettre enfin de faire des choix basés non plus sur des idéologies ou sur des tout sauf lui mais bien sur des vrais réponses concrètes et réfléchies.
Et puis la succession du dirigeant enfin du premier secrétaire du PS arrive, démocratie oblige on voit de nombreuses propositions émerger, elles sont de fait toutes différentes, et offrent un réel choix aux militants qui ne s’y trompent pas et font suivant leurs idées, leurs sensibilités, leurs envies, laissant plusieurs de ces « motions » comme ils disent se retrouver à des pourcentages sensiblement équivalents.
Aucune majorité n’étant sortie, les discussions, les tractations, commencent, et alors qu’on imagine aisément que les militants souhaiteraient surement que les motions qui ont des propositions approchantes (à priori toutes on parle d’un même parti quand même) discutent on assiste encore à un jeu du vilain petit canard…
Même si les principaux intéressés s’en défendent on revoit apparaitre le tout sauf Royal… Mais bon sang propose t’elle une vision qui ne jurerait pas avec l’UMP? Finalement près de 30% des militants sont ils à ce point aveugles, ou bêtes pour voter pour elle? Pourquoi voit on se créer des fronts anti tel ou tel?
Faut-il y voir un constat déplorable qui fait qu’on ne sait pas proposer mais qu’on ne sait que s’opposer… Oui mais le parti si il veut revenir au pouvoir va devoir proposer et non plus rester dans son rôle d’opposition permanent ou alors autant participer au grand parti d’extrême gauche avec Olivier Besancenot en se disant que quitte à s’opposer autant ne pas tenter de vraiment gagner des élections.
Encore une fois les leçons ne sont pas apprises, les manœuvres basses et souvent faites en sous mains ne trompent personne, tout le monde se rallie ou presque au tout sauf Royal.
J’ai écouté nombre débats, nombre émissions, et la plupart du temps à la question qu’est ce qui rapproche les trois autres motions et qui éloigne celle de Ségolène les interlocuteurs n’ont pas été capable de répondre… C’est quand même du délire. On sait qu’on ne veut pas se lier avec elle, qu’on ne veut pas d’elle, mais pourquoi? Ca on n’en sait rien et puis après tout ça semble ne pas compter… Juste quelques banalités genre que sa motion n’est pas compatible mais les autres le sont… Je ne connais pas le contenu de ces documents, mais j’ai quand même dans l’idée que ce n’est pas possible qu’elle soit en opposition sur tous les points avec des personnes ayant les mêmes sensibilités politiques ça me parait quand même difficilement avalable…

Alors que va-t-on voir encore? Pour le moment on observe des guerres intestines déplorables, ceux et celles qui attendaient un vrai renouveau après l’échec de la présidentielle en sont pour leur argent et au final un parti qui aurait bien besoin de changer son image va encore une fois sortir affaibli de toutes ces querelles avec comme situation surement une surprise ou tout au moins une situation difficile qui va mettre des mois à revenir à une stabilité relative. Mais le plus important est de se demander si enfin on verra une vraie force de proposition parce que bon sang des propositions il y en a à faire dans notre pays en ce moment, des idées et des contestations, et surtout pas des oppositions systématiques, mais bien des propositions, de faire évoluer les choses. Mais j’ai peur d’être encore déçu malheureusement.

Venez réagir sur le forum