Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

La politique spectacle tweete

Depuis des années on voit que les médias sont assaillis par la politique et par ceux qui la pratiquent. On voit comment ils tentent de s’en servir, de les utiliser, d’occuper le terrain, bref de faire parler d’eux et de leurs idées à longueur de temps. Ce que je n’avais pas un tant soit peu envisagé c’est de voir que les réseaux sociaux allaient prendre le même chemin.

Et franchement, je commence à me demander si on a affaire à des gens sérieux qui travaillent pour un mieux vivre général, ou simplement à des comédiens, façon commedia Del Arte, qui viennent nous faire une représentation remplie de pantalonnades et de coups de bâtons. Le réseau qui mobilise les médias traditionnels et les politiques ces temps-ci étant tweeter. Chacun y allant de son petit mot, de son reportage, de son analyse, de son expertise…

Bon sang au lieu de tenter de nous faire des trucs de 140 mots pour nous vanter je ne sais quelle connerie, ou pour nous raconter leur petite vie, nos hommes et femmes politiques ne feraient-ils mieux pas de s’occuper des problèmes réels qui ne doivent pas manquer de peupler leurs bureaux?
Surtout qu’il faut bien reconnaitre que ceux qui utilisent le plus ce réseau le font avec tellement de bêtise et de maladresse qu’on peut en venir à se demander si ils ne l’utilisent pas simplement pour occuper le terrain plutôt qu’autre chose. Surtout que le temps passé sur ces réseaux l’est aussi en consultation de ce que les autres peuvent écrire pour pouvoir répondre en quasi temps réel… Et oui, ce serait trop beau que ça ne soit que quelques minutes par jours d’envoi de messages… Mais ça peut vite devenir une forme d’addiction et prendre un temps fou.

Car enfin si on utilise tweeter comme moyen d’information, ou comme relais de ce que l’on peut écrire ou dire par ailleurs pourquoi pas. Mais le faire en parlant de tout et n’importe quoi comme si la vie privée de ces gens-là avait un quelconque intérêt je crois qu’on se trompe totalement et que l’on arrive aux limites de la politique starisée.  Remarquez que peut être enfin ça va nous permettre de nous affranchir de ces hommes et femmes qui vouent un culte plus important à leur personne qu’aux bien être des gens qui font qu’ils sont à la place qu’ils occupent et à qui ils doivent rendre des comptes… Car ne nous y trompons pas, c’est bien à eux de nous rendre des comptes et ces temps-ci c’est loin d’être très glorieux voyez-vous.

Voilà un nouveau terrain de jeu que les politiques ont décidés d’investir, à coup de petites attaques, de bons mots, de "oups" retentissants visant à occuper coûte que coûte tout l’espace médiatique. Et voilà les journalistes qui ne trouvent rien de plus intéressant à nous offrir aux journaux télévisés que ces mêmes tweets, que ces messages, et leur contenu aussi creux que sans intérêt comme si l’on avait affaire aux derniers messages des prophètes de je ne sais quelle obédience. 

Quand je vois comment ils ont dévoyés des outils pour en faire leurs armes dans une lutte visant à s’accaparer les manettes du pouvoir, j’en viens à me dire que si ils dépensaient l’énergie et le temps passé à utiliser ces médias pour proposer des solutions aux problèmes quotidiens de notre société il y a fort à parier que celle-ci serait probablement transfigurée…

Venez réagir sur le forum