Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le CPE est mort! Vive, heu, vive, heu bin rien.

A que voilà une bien belle victoire, qui comme ces belles images vues depuis hier méritaient bien de trinquer au champagne!
Et bien oui quoi on a niqué le gouvernement alors c’est cool on peut picoler tranquille.
Mais suis je le seul à trouver indécent que ces dirigeants syndicaux d’étudiants ou autre, trinquent pour avoir obtenu un recul du gouvernement sur un texte à qui on n’a même pas laissé une chance?

Et concernant ceux pour qui ce CPE aurait pu être une solution (même une mauvaise solution)?
Ceux qui sont en CDD? Et pour qui le CPE aurait pu être une manière d’avoir un contrat à durée indéterminée.
Car le CPE était un contrat à durée indéterminée, non pas un CDD ou autre contrat temporaire.

Tiens d’ailleurs est ce que nos jeunes agités l’ont lus ce texte?
Alors avant qu’il ne disparaisse totalement et pour ceux que ça intéresse de savoir ce que contenait ce projet mort né et pour se faire finalement un avis sur cette "lutte".
Rendez vous à cette adresse

Le CPE est l’article 8 de ce document.
On y apprend entre autre que toute période de stage, de CDD ou autre dans l’entreprise qui contracte le CPE avec le jeune réduit d’autant la fameuse période de 2 ans.
Tiens donc, pourquoi n’en ais je jamais entendu parler dans les débats?

Premièrement ça prouve une qualité argumentaire indéniable de la droite.
Et deuxièmement ça prouve une certaine orientation du débat des opposants au projet…

Il est bien indiqué que ce sont les prudhommes qui sont en charge des problèmes de fin de contrat.

Bon et pour revenir à nos amis anti-CPE qui buvant leur champagne se proposaient maintenant de faire sauter la totalité de la loi pour l’égalité des chances et du CNE.
Ces étudiants qui sont plus ou moins dans des cursus universitaires vont ils continuer à se tirer des balles dans le pied?
Par exemple dans cette loi il est expressément reconnu les stages comme ouvrant à des gratifications par exemple.
Mais peut être n’ont ils pas besoin que les stages leurs soient payés et qu’ils soient plus reconnus comme une expérience professionnelle.

Je me demande jusqu’à quand les gens vont croire ce que celui qui gueule le plus fort veut leur faire avaler.

Desproges avait raison, sachant que tout le monde est du côté de guignol, pour être écouté et cru il suffit de gueuler fort, quitte à dire des mensonges ou des parts de vérité.
Et puis ensuite on se demandera dans quelques temps pourquoi ces jeunes au sortir de leurs cursus universitaire seront à galérer à l’ANPE…
Mais ce ne sera pas leur faute à eux qui auront gentiment passés leurs diplômes, mais à ces enfoirés de patron qui ne recrutent pas.
Tiens une étude de je ne sais plus quel organisme sérieux a montrer que les jeunes les moins diplômés, avaient accès à un travail en durée indéterminée vers leurs 30 ans…
C’est sur pour eux c’est mieux de galérer pendant toutes ces années parfois depuis leurs 16 ans plutôt que de galérer peut être 2 ou 4 ans avec un indéterminée à la clé…

Bref heureusement que cette affaire se termine, même si c’est dans cet infâme bouillie politico-politique, au moins n’aurais je plus à subir ces présidents de syndicat étudiants que je ne souffre plus de voir en photo…

Venez réagir sur le forum