Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le CPE fait couler de l’encre mais pas seulement

C’est le genre de sujet qu’on aimerait laisser mourir dans un coin tellement c’est ennuyeux, chaque année les mêmes groupes d’étudiants dans les mêmes universités, prennent une position contraire au gouvernement sur un sujet x et tente pour la xxxxème fois de nous rejouer mai 68.
Parfois ça prend un peu, parfois pas du tout, parfois ça prend pas mal comme pour la loi Fillon. Mais dans tous les cas c’est l’occasion de tenter des petites "révolutions" locales la plupart du temps.
Mais cette année je crois que les hommes politiques se lâchent, et que ça soit à gauche comme à droite les âneries fusent plus vite qu’une fusée du bouquet final d’un feu d’artifice du 14 juillet…

Aujourd’hui nous épinglerons Monsieur Emmanuelli, qui a eu une fantastique intervention radiodiffusée hier 15 mars 2006 sur RTL.
Bon bien entendu il avait en face de lui un homme de droite et la plupart du débat n’a tourné qu’au "nan c’est pas moi c’est toi et na heu" entre les deux hommes, et sur leurs qualités personnelles de communication.
Bref rien que du très banal si ce n’est une phrase qui résonnait en écho d’une interview entendu le jour même sur la même radio d’un jeune étudiant en grève et qui m’a laissé un gout très amer dans la bouche…

J’explique, notre ami jeune que nous appellerons X gentil porte parole d’un gentil syndicat étudiant quelconque que nous n’appellerons pas, disait que c’était inadmissible de faire toutes ces études difficiles pour n’avoir qu’un contrat de travail précaire qui ne permettait pas de se lancer dans la vie tout ça.
Déjà deux choses, les études universitaires coutent de l’argent gentil étudiant, et ce n’est pas parce que toi tes parents peuvent payer et que tu ne travaille pas que c’est la même chose pour tous tes amis étudiants. Comment font ils donc actuellement? Ils travaillent en CDD ou ont des contrats à la con, pour pouvoir payer.
Ont-ils accès à des prêts pour se lancer dans la vie? Peut être pas plus qu’avec un CPE, est ce gênant pour eux? Surement tout autant que si ils étaient en CPE, cela les empêche t’il de devenir des gens bien, d’avoir un logement?
Bref passons sur ces réflexions hautement réfléchies de notre porte parole….
Mais on sentait poindre une chose qui ressortira le soir c’est:
"J’ai fait des études, merde je veux un boulot bien payé et sur"
Déjà on sent que le marché du travail doit plutôt lui faire pensé à un étalage de légumes qu’à la réalité mais passons.

Le soir donc, Monsieur Emmanuelli disait qu’il était important pour nos jeunes qui font des études de se mobiliser contre ce contrat qui rendra précaire leurs premiers emplois.
Son opposant de dire à ce moment là, qu’en est il des jeunes sans qualifications, ou en apprentissage ou au chômage et qui souhaitent trouver du travail et qui sont pour ce contrat?
Là Monsieur Emmanuelli a eu la phrase, Oui mais bien sur pour ces gens là mais pour ceux qui font des études…. Sic….

Là j’ai ravalé ma bile, qu’est ce que c’est que ce commentaire? De n’importe quel bord le type qui me sort ça me donne la nausée.
Le CPE oui pour les minots des quartiers difficiles ou ceux qui n’ont pas la chance de faire des études, pour eux c’est bien, pour ceux qui font des études le CPE ce n’est pas bien!
Quel est cette manière de distinguer ceux qui méritent ou non?
Si le CPE est mauvais, alors il l’est pour tous!
S’il est acceptable alors il l’est pour tous!

Et après on s’étonne que les jeunes sans hautes études se sentent rejetés et mis au ban de la société…
Après tout pourquoi se plaignent-ils, on leur propose les restes de ce que les biens nés ne veulent pas.

Société de merde oui…..

Venez réagir sur le forum