Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le laissez faire des occidentaux…

Je ne sais pas vous mais moi plus les jours passent, plus je me sens mal à l’aise avec ce qui se passe au Moyen Orient. C’est vrai, pour les politologues de comptoir, les experts internationaux que nous sommes, tout ça parait bien compliqué et finalement très peu clair. Et puis on entend tout et n’importe quoi, et il en devient difficile de se poser des questions en toute objectivité si tant est qu’on puisse dans ce genre de situations parler d’objectivité et de connaissances exactes.
Pour résumer sans faire l’historique d’un conflit terrible qui prend ses racines dans des histoires à la fois complexes et très particulières, disons qu’un pays Israël possède en son sein ce que l’on nomme des territoires occupés, territoires dans lesquels vivent des hommes et des femmes qui désirent la construction d’un état Palestinien à côté de l’état Israélien, ils vivent sous ce que l’on appelle une autorité Palestinienne dont les principaux courants politiques sont le Hamas et le Fatah.
Ces deux organisations sont autant politiques que militaires et pour résumer l’une comme l’autre luttent contre l’occupation Israélienne, où l’une est devenue un interlocuteur de choix dans les processus de paix (le Fatah) l’autre est reconnu comme une organisation terroriste du moins sa branche armée.
L’une et l’autre luttent parce que ce que l’on appelle les territoires occupés sont des territoires qu’Israël a pendant longtemps occupé justement, et qui sont maintenant des enclaves territoriales. Celle dont il est question dans ce conflit partage une frontière avec l’Egypte, mais reste pratiquement complètement entourée par Israël.
Alors ce qu’il faut bien comprendre, c’est qu’aussi injustifiable que puisse l’être les actions qu’entreprennent les extrémistes du Hamas, leurs actions sont reconnus en vertus des lois sur la guerre comme des actes de résistance. Et que ce qu’entreprend Israël depuis presque 15 jours n’a aucune justification en vertu d’aucun code ou d’aucune loi internationale…

Bon c’est bien beau mais ça c’est rien de plus qu’un éclairage que d’aucun diront partial et partiel. Je n’irais pas jusqu’à dire comme ça a pu être le cas ces derniers jours que Gaza est comme un camp de concentration ou ce genre de chose. Mais je dirais que Gaza est un territoire (à la concentration démographique parmi l’une des plus élevée au monde) qui se retrouve sous blocus du pays dans lequel elle se trouve, sans accès depuis des années aux ressources et aux produits nécessaire à la survie du peuple qui l’habite. Que dans ce contexte le mouvement du Hamas a pris une réelle emprise sur cette région et a entrepris des actions contre ce que certains appellent l’oppresseur. Ce sont des actions (principalement des tirs de roquettes artisanales) qui sont la source de cette offensive militaire (cette invasion n’ayons pas peur des mots).
Or quand on regarde ce qui se passe on voit qu’au plus fort des conflits on dénombre 15 tirs de roquettes dans une journée comme aujourd’hui face à des dizaines, voir des centaines d’obus de l’autre côté… Que pendant que le Hamas a tué une poignée de citoyens Israéliens, Tsahal a pour sa part presque 800 morts à son actifs dont d’après les services de secours Palestiniens près de 200 enfants…
Je voudrais juste qu’on prenne un peu le temps de regarder ce qui se passe là bas et ce qui a eu lieu en Tchétchénie récemment, le problème est un peu similaire, la Russie voulant combattre les terroristes Tchétchènes en envahissant son voisin, il n’a pas fallu longtemps pour que les nations occidentales s’interposent, que des solutions soient mises en œuvre et que des pressions s’exercent.
Quand Israël fait la même chose? Et bien malheureusement et ça fait plus de 40 ans que ça dure à part des résolutions de L’ONU qui n’ont aucune valeur et surtout qui ne sont jamais suivi de rétorsions ou de pressions, il n’y a rien. Comme si on laissait faire impunément mais sous quel prétexte peut on laisser faire de telles atrocités?
La guerre contre le terrorisme excuse t’elle qu’on apprenne chaque jour une bavure de Tsahal qui provoque la mort de dizaines de civils et souvent des femmes et des enfants?
Est ce que la culpabilité des pays occidentaux face à la Shoah pourrait expliquer qu’on utilise des pincettes pour s’interposer dans ce qui n’a aucune justification légale et qui devrait être arrêté tant qu’il en est encore temps? Ou bien est ce la peur des armements non conventionnels que possède Israël? Est ce le fait que ce pays possède l’armement nucléaire? Qu’est ce qui peut expliquer que personne ne frappe du poing sur la table en menaçant Israël comme l’Irak a pu être menacé lors de son invasion du Koweït à l’époque de la première guerre du golfe.
Je n’ai aucune réponse, peut être certains en auront ils à partager, en tout cas une chose est sure.

Pendant que l’on s’offusque, qu’on tente de manière diplomatique de montrer qu’on n’est pas content, les massacres continus, un drame humanitaire qui était déjà en devenir est en train de prendre une ampleur incroyable, et personne ne fait rien de concret…
Quand on voit que même en Israël de nombreuses voix commencent à s’élever contre cette guerre que plus personne ne comprend et ne soutient…
Il ne faut pas s’étonner malheureusement ensuite que des hommes comme le président Iranien puissent trouver une résonnance dans les peuples arabes qui entourent ce pays, qui peut rester insensible aux massacres d’innocents, qui peut comprendre qu’on laisse faire ainsi sans rien dire.
Franchement 2009 commence bien, mais après tout hein comme finissait 2008, car en 2008 on fonçait dans le mur, ne vous inquiétez pas tout va bien, ça ne sera pas long, car en 2009 on appui sur l’accélérateur.

Venez réagir sur le forum