Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Le plus grand puzzle historique du monde

Ho non je ne vais pas vous refaire le Da Vinci Code ou je ne sais qu’elle descendance d’un personnage mythologique ou historique, non je vais vous parler d’un puzzle qui nous revient des années les plus sombres du siècle dernier et qui va trouver un dénouement étonnant grâce à la technologie une fois n’est pas coutume.
Revenons sur les faits, dans les années suivant la chute de l’Allemagne après la seconde guerre mondiale, le pays est partagé en deux, l’un est sous contrôle des alliés et l’autre sous contrôle de l’URSS dont elle partage le gout du secret et des complots, ainsi que pas mal de choses mauvaises.
Parmi ces choses là il existait une police, une police politique qui était composée de près de 91 000 membres et qui sur dénonciation, plainte ou autre, pouvait transformer la vie d’un citoyen tout à fait quelconque en ennemi de l’état dangereux et à faire disparaitre.

Cette police c’était la STASI, et l’histoire a montré qu’elle a surement été l’un des modèles de rigueur et d’efficacité les plus exemplaire possible, allant jusqu’à avoir à la fin près de 161 km d’archives et de dossiers ce qui représente une quantité absolument pharaonique de documents…
Bien entendu à la veille de la chute du mur de Berlin et de l’ouverture du pays à l’occident, les membres de cette police ne pouvaient pas laisser ces documents dormir dans des coffres ou des caves avec le risque qu’ils soient découverts et utilisés entre autre pour punir comme il se doit les bourreaux ou les membres de ces services qui auraient fait des choses atroces pendant toutes ces années.
Il a donc été procédé de manière méticuleuse à la destruction page par page de tous ces documents, dans des broyeurs de documents, de manière à ne laisser aucune information suffisamment utilisable.
Au final c’est près de 600 millions de bouts de papier qui ont ainsi été retrouvés, et stockés dans plus de 16 000 sacs par des victimes, des familles de victime, des historiens, bref, de manière à garder la trace de ce régime et de ces exactions.
Une première tentative a été faite pour analyser le contenu de ces sacs et pour reconstituer les documents broyés, et il faut dire que des résultats ont pu être observés, certains membres de la STASI identifiés et arrêtés, mais que ce travail n’a porté que sur un peu plus de 300 sacs.
Il a d’ailleurs été calculé qu’il serait nécessaire de passer environ 400 ans pour reconstituer l’ensemble des documents à la main ce qui n’aurait servi à rien, ni historiquement ni pour les victimes.
Le gouvernement Allemand a donc décidé de faire appel à la technologie afin d’aider à la résolution de ce puzzle monstrueux et afin d’accélérer les choses et c’est l’institut Fraunhofer IPK (qui a entre autre participé au développement du format MP3) qui a obtenu la mission de résoudre ce casse tête gigantesque.
Avec un système analysant la forme des pièces, ainsi que la texture du papier et toutes sortes d’autres paramètres comme l’écriture (à la main ou à la machine) la couleur de l’encre, du papier, etc… et pouvant ensuite multiplier à la vitesse de l’éclair les combinaisons afin de trouver les rapprochements des différents morceaux.
Grace çà ce système la reconstitution des millions de pages ne prendra que 5 années, 5 années au lieu des 400 estimées au départ.
Ainsi un travail pourra être entreprit afin de lever le voile sur cette période troublée avec peut être la découverte de nombreuses informations importantes et pourquoi pas la mise en accusation de nombreux anciens membres de la STASI dont certains sont peut être à l’heure actuelle à des postes clés et en activités aux commandes du pays.

 

Venez réagir sur le forum