Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

L’enfance

L’enfance reste pour moi une période bénie
Un temps immatériel dans lequel la magie
Nous transporte parfois lors de nos nombreux jeux
Dans des contrées lointaines remplies de merveilleux

Qui se souvient encore des odeurs du passé
De la colle Cléopâtre que l’on utilisait
Au cours d’école primaire pour nos divers ouvrages
Odeur particulière entraine dans son sillage

Des tonnes de souvenirs, des images et des sons
Que ce soit à l’école ou bien dans la maison
Le nuage de craie quand sur le tableau noir
On venait effacer la trace des devoirs

Ces années d’insouciances devenues fondations
Ressurgissent maintenant non sans grande émotion
Redevenir enfant et comme se regarder
Alors que ce ne sont qu’images du passé

Mais la mélancolie est elle une noble cause
Ne faut-il pas plutôt passer à autre chose
Difficile d’oublier ce que notre palais
A pendant si longtemps pu vraiment apprécier

Le pain d’épice maison, les sirops de grand mère
Le goûter qu’à quatre heures on voudrait bien refaire
Je me souviens aussi de ceux que j’ai croisés
Dont j’ai pour quelques uns pu le contact garder

Bien sur si je voulais être parfaitement sincère
De mon enfance aussi je pourrais me déplaire
Rien n’est jamais tout blanc mais je voudrais laisser
Dans les abymes du temps mais sans les oublier

Toutes les mauvaises choses, les pleurs et les traitrises
Ces choses que malgré nous jamais l’on ne maitrise
Les promesses dans le vent les déceptions terribles
Les expériences dures et les pertes horribles

Pour ne garder enfin comme base à ma vie
Que les plus belles choses que ce qui m’a construit
J’aimerais avoir la chance de garder dans mes yeux
Ces pays magnifiques, cette part de merveilleux

Qu’à partir d’une écorce et d’un mince filet d’eau
Je redevienne pirate commandant d’un bateau
Que cette feuille croisée, un bateau ennemi
Ne me fasse chavirer car j’y perdrais la vie

J’en inventerais une autre, recommençant sans fin
De ces jeux sans souffrances, de ces rêves enfantins
Savoir imaginer des histoires incroyables
Pouvoir les partager qu’elles deviennent des fables

Peut être ainsi offrir à mes propres enfants
Ce que j’ai cessé d’être depuis que je suis grand
L’enfance est un flambeau que je voudrais transmettre
Le plus beau des trésors que l’on puisse connaitre

Avant que l’on ne soit confronté à la vie
A la mort la souffrance, mais à l’amour aussi
L’innocence absolue que l’on nous prend trop vite
De ces choses que de moi je voudrais qu’ils héritent

Venez réagir sur le forum