Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Les DRMs prennent un coup dans l’aile

Pour ceux qui ne suivent pas l’actualité, les DRMs sont systèmes de protection des droits numériques qui nous sont vendus depuis des mois en nous expliquant que sans eux pas de salut et à terme la mort du secteur de la musique.
Et bien il semble que dans les prochains mois les majors risquent de se trouver devant un choix cornélien à savoir ouvrir leurs catalogues sans ces fameux DRMs ou bien se couper d’une partie de leur clientèle.

En effet après des expériences ponctuelles FnacMusic et VirginMega commencent à mettre à disposition de nombreux titres dans le format MP3 sans DRM et ce pour répondre à une demande des utilisateurs des plateformes de téléchargement légale et permettre une interopérabilité totale pour le consommateur qui ne se retrouve plus obligé d’avoir un baladeur de telle ou telle marque pour pouvoir lire ses fichiers.
A raison de 150 000 titres pour FnacMusic et de 200 000 pour VirginMega suite à des accords avec des labels indépendants dans leur grande majorité, ces offres ouvrent une brèche dans le mur monté par les majors depuis des mois.
A terme les deux sites devraient ouvrir des sites spécifiques pour proposer les morceaux sans DRM, les deux offres si elles arrivent au même moment ne sont pourtant pas faite en commun, mais dans les deux cas les arguments mis en avant sont de permettre au client de pouvoir lire leur fichier sur n’importe quel support, et un retour d’expérience sur le fait que les DRMs semblent poser problème au consommateur.
La réponse des majors est très mitigé, pour l’instant aucune annonce de vouloir s’engager sur ces nouvelles offres, même si l’expérience a prouvé que certains morceaux après les avoir rendus disponible sans DRMs se sont plus vendus, pour elles la solution pour le client passe par la mise à disponibilité des fichiers dans tous les formats disponibles avec obligation pour celui ci de repasser à la caisse s’il possède deux appareils incompatibles entre eux.
Pourtant tout n’est peut être pas perdu en effet EMI a il y a peu annoncé vouloir cesser d’utiliser les systèmes anticopies sur les CDs vendus dans le commerce, une manière de reconnaitre peut être qu’en plus d’avoir un cout important pour eux, ces systèmes ne sont peut être pas finalement la solution au problème qu’ils rencontrent vis à vis du piratage.
Il faut dire que tous ces systèmes sont toujours gênant pour le consommateur honnête qui doit faire avec même quand le CD ou le fichier n’est pas lisible sur son matériel alors que ceux qui copie la musique de manière illégale eux n’ont jamais de problème de ce genre.
Dans les prochains mois peut être des grosses maisons de disques viendront peut être appuyer cette initiative mais une chose est sure, c’est par les petits que les choses semblent désormais bouger dans ce domaine et ce n’est pas le client qui s’en plaindra.

Venez réagir sur le forum