Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Les grouillants

L’animal de compagnie préféré des enfants

La première boite que m’avait offerte mon père m’avait fait le plus grand des plaisirs.
Moi aussi tout comme mes petits camarades j’allais pouvoir débuter mon élevage.
Les grouillants comme il était indiqué sur la boite avait la fâcheuse tendance de se multiplier et d’occuper tout l’espace qu’on leur mettait à disposition.

Mon premier couple donna naissance à 5 enfants, l’habitation livrée avec eux s’avéra vite un peu trop petite.
Heureusement que le magasin proposait des tonnes d’accessoires. De quoi faire une vrai petite ville d’après la publicité bien que ville ne soit pas le nom correct.
C’est lors des retours de ses fréquents déplacements que mon père me ramenait régulièrement des nouveaux couples pour que je les élève.
Bien entendu je me retrouvais vite à l’étroit dans ma chambre.
D’autant plus que lors de mes fêtes et anniversaires je demandais toujours des nouveaux accessoires pour faire vivre et évoluer mes petits amis.

Mon père finit par m’aménager la grange à côté de la maison avec des lumières pour simuler le jour et la nuit et permettre de construire toutes sortes de structures pour mes animaux.
La surface aménagée était très grande mais j’avais encore la place de mettre certains des accessoires que je n’avais pas encore, ainsi qu’augmenter encore la population de ma petite communauté.

Le jour de ma fête de printemps je me réveillais doucement encore un peu étourdi par la nuit précédente, j’avais passé le plus clair de la nuit à regarder mes compagnons, ils semblaient avoir fait une réunion en l’honneur de quelque chose.
Ils avaient tous ensuite gigotés en rythmes comme si ils étaient malades. Mais je m’aperçus rapidement qu’aucune bête ne semblait mourir suite à ses soubresauts.
Ces étranges actions de leur part, avaient aiguisés ma curiosité et j’étais resté subjugué à les regarder jusqu’à ce qu’ils retournent dans leurs habitations.

Lorsque j’arrivais à table pour déjeuner, mon père me regardait avec son regard malicieux qu’il avait quand il me préparait une surprise de taille.
Il se leva et sortit de la pièce, je m’asseyais et commençait mon déjeuner, aujourd’hui je n’avais pas école et je pouvais à loisir aller voir mes animaux toute la journée.
J’avais prévu d’en extraire certains qui semblaient ne plus se comporter normalement, soit pour les éliminer avant qu’ils ne gangrènent totalement la colonie, soit pour les reprogrammer avec l’outil livré lors de l’achat.
Certains m’étaient tellement insupportables que j’avais déjà prévu de les éliminer donc cela me donnait une bonne occasion de le faire.
De toute manière j’avais quelques portées en cours et mon père devait faire deux déplacements dans le mois à venir donc il me ramènerait surement de quoi renouveler un peu le cheptel.

Quand il rentra dans la pièce avec cette énorme boite, j’étais plus que surpris.
Elle était énorme, il l’avait mis sur un chariot à roulette histoire de la déplacer.
Je le regardais et mon regard devait mêler la surprise et surement un peu de tristesse, car j’avais demandé un pack devant me permettre de leur installer des systèmes pour les garder en forme.
Et je connaissais la taille de la boite, et elle n’était pas si grosse…

Il me laissa le chariot au milieu de la pièce et me proposa de l’ouvrir.
Je me levais doucement, et commençait à déchirer le papier, et quand je vis le symbole je levais vers mon père des yeux remplis de joie, c’était un accessoire pour mes animaux…
Je finis en hâte de déchirer tout le papier qui entourait la boite.
Et je regardais.
Une espèce de structure bétonnée qui contenait des rayonnages. Ainsi que des petites planches métalliques sur roulettes.

Je lisais rapidement le document accompagnant ce nouvel objet. Mes bêtes allaient pouvoir dorénavant éviter de chercher la nourriture dans les endroits ou je faisais pousser les plants et où je cachais la nourriture sur les conseils de la notice d’utilisation des couples que mon père avait achetés.
Avec chaque couple d’animaux, des sachets de graines étaient livrées qui permettait de faire pousser la nourriture nécessaire pour leur survie.
Il existait aussi des packs supplémentaires de sous animaux qui permettaient aux bêtes d’avoir une alimentation variée.
Mais grâce à cette structure, maintenant ils auraient accès à plus de choses.
Dans la boite il y avait de quoi remplir les rayonnages pendant au moins un cycle complet, de quoi tenir jusqu’à ma prochaine fête de printemps.
De toute manière la notice indiquait que l’on pouvait acheter des packs pour renouveler le stock de certaines choses.

Il y avait aussi un reprogrammateur particulier pour leur donner l’envie de venir dans cette structure.
Je remerciais rapidement mon père et courut dans la grange avec le chariot et la boite.
J’installais le bâtiment rapidement, et commençais à le remplir.
Il y avait des petites caméras qui permettaient de voir sur un écran livré en plus ce qui se passait dedans une fois remis en place le plafond.
Lorsque tout semblait ok, je reprogrammais le plus vite possible toutes mes bêtes.
Et je m’asseyais en dehors de l’immense structure de verre avec l’écran sur les genoux pour observer ce qui se passait.

Je passais ma journée à les regarder faire.
Ils arrivaient à plusieurs ou seuls, et prenaient un de ces petits chariots métallique, ensuite ils se déplaçaient à toute vitesse dans les rayonnages pour être les premiers à avoir certaines des choses que je leur avais mis.
Ils se poussaient les uns les autres, parfois certains poussaient des sons stridents envers d’autres et souvent cela se terminait par une bagarre entre eux, et je devais intervenir pour les séparer ou sinon envoyer ceux qu’on appelait les résolveurs de problème.
Une version spéciale de ces animaux livrés dans des packs spéciaux pour maintenir l’ordre dans la colonie.
Ils devaient faire en sorte que les animaux ne s’entretuent pas.

Ce bâtiment semblait couvrir des besoins de mes animaux auquel je n’aurais jamais pensé. Ils s’arrêtaient pour échanger des petits cris entre eux, ils remplissaient les rayonnages avec leurs planches métalliques et ensuite semblaient avoir des drôles de sentiments comme énervés parce qu’ils n’arrivaient plus à passer.
Certains semblait se promener et ne semblait rien vouloir de ce qui était présent, certains au contraire remplissaient jusqu’à ras bord leurs petits paniers en métal.
C’était comme regarder une version miniature de l’endroit que je leur avais construit pour vivre.

En fin de journée certaines choses avaient disparus complètement des rayonnages, alors que d’autres n’avaient même pas été touchées.
Je faisais le compte de ce qui manquait et voyait que la boite avait été bien prévue, j’avais à ce rythme largement de quoi tenir la durée indiqué sur celle ci.

Le soir au repas j’en parlais à mon père et lui demandait comment il avait entendu parler de ce pack.
-Et bien lors de mon dernier voyage un ami m’a dit que lors de prélèvements sur Gaïa certains éleveurs avaient découverts que spontanément les humains sauvages avaient crées ces bâtiments et les utilisaient toutes les sem
aines ou presque. Et qu’il fallait tenter de refaire ces bâtiments pour les humains d’élevage.
-En tout cas les miens adorent ça, mais ça les énerve, dis papa tu m’achèteras enfin le traducteur pour comprendre ce qu’ils disent?
-C’est très cher tu le sais? Mais je te promets que lors de mon prochain déplacement sur Centauri 2-6-12 je passerais voir la boutique que nous connaissons bien voir si il a réussit à m’en trouver un avec une réduction d’accord?
-Oh merci papa! J’y retourne je dois fermer le bâtiment et reremplir les rayons pour demain…

Venez réagir sur le forum