Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

L’orthographe des domaines internet trop limitative?

Une news qui vient du fond des âges…
Ce n’est pas comme si l’information datait d’un an en même temps *ha on me souffle que si* oui, bon mais il n’y a pas de date de péremption aux informations c’est bien connu *on me dit que de nos jours si tu ne réagit pas dans les deux jours tu es un looser has been*, bon et bien j’assume parce que c’est important comme nouvelle, enfin si on est vietnamien plus quand même, quoi que même pour eux je doute qu’elle soit finalement si intéressante que ça.
Vous ne le savez certainement pas, sauf si vous parlez vietnamien couramment et que vous l’écriviez aussi couramment avec des caractères internationaux, mais il se trouve que dans cette langue un accent peut tout changer, et que des mots totalement différents puissent s’écrire de la même manière ou presque, ce qui lors du dépôt de domaine peut poser de sacrés problèmes…

En effet l’année dernière un site internet vietnamien désireux de faire du pamplemousse le nouveau produit à la mode s’est retrouvé incapable de déposer le nom de domaine qu’il souhaitait pour une sombre affaire d’accent, ce qui vous l’avouerez peut surement arriver à un certain nombre d’autres pays dans le monde et ce quels que soit leurs types d’écriture après tout.
Dans le cas qui nous intéresse le site devait se nommer www.buoi.com.vn, c’est sur que si vous ne parlez pas vietnamien vous aurez bien de la peine à savoir ce qui pose problème, en fait le mot buoi sans l’accent adéquat pour lui faire signifier pamplemousse peut être compris comme pénis et c’est le drame, en effet la loi vietnamienne interdit tous les sites qui « viole l’intérêt national ou ne soit pas en accord avec les bonnes manières, le mode de vie et la culture nationale » ce qui dans le cas d’un site dont l’adresse serait pour nous www.penis.fr semble être en effet couvert par cette loi.
Il est à se demander si pour les langues asiatiques ou à l’écriture plus développée que la notre, les limites quand au noms de domaines et aux caractères autorisés n’est pas un réel frein en effet les seuls caractères autorisées sont les caractères ascii, ce qui certes permet d’éviter de devoir déposer 15 noms avec les fautes d’orthographes et les fautes d’accents dans le cas de pays comme la France, mais qui aussi peut poser tout un tas de problèmes pour des pays ou culturellement l’accent est un caractère à part entière.

Idem sur la longueur, même si pour le moment on est loin d’avoir entièrement saturé les possibilités, la limite actuelles est de 67 caractères alphanumériques pour un domaine, ce qui est à la fois beaucoup et fort peu. Attention ici on parle de vrai domaines et pas des trucs genre Monbiduletoutjoli-Danslamaisondesschtroumpf.[Domain].com puisque ce ne sont pas des domaines mais des sous domaines ce qui n’est pas du tout la même chose, ni au niveau des limites ni au niveau du fonctionnement.
Il faut dire qu’avec la multitudes de suffixes, il y a de quoi nourrir la terre entière en domaines, si ce n’est la transcription en alphanumérique de certaines langues mais là encore les cas sont très rares et c’est plus pour le côté comique de l’affaire que pour le réel problème soulevé, après tout il suffit d’ouvrir un site sur les fruits et de faire une section spéciale pamplemousse plutôt que de vouloir déposer un domaine au nom du fruit seul 😉
Pensez vous que le fait que les domaines internet limitent de nombreux caractères spéciaux, a un impact (parlons en France uniquement) sur l’orthographe des français, qu’ils assimilent les noms de domaine, et qu’ensuite ils oublient parfois l’accent associé, ou la cédille disparue?

Et d’ici quelques années, si un jour nous arrivons aux limites physiques du système, (ce qui est vraiment très loin d’être le cas à l’heure actuelle), que ferons nous? En effet tout le principe d’internet repose sur ces limites, est ce qu’il faudra créer de nouveaux liens, un autre réseau parallèle à celui existant? Comme ce qui se passe en ce moment avec les protocoles IPV6 qui remplaceront à terme les protocoles IPV4?
Comme quoi on peut vraiment partir d’une news à la con et finir sur l’avenir d’internet, c’est beau l’informatique quand même…

Venez réagir sur le forum

Tags: