Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Lotusphere 2011

Cette année à titre professionnel j’ai eu la chance de participer à l’événement IBM de l’année à savoir Lotusphere. Outre l’expérience en elle-même et la découverte d’un pays que je ne connaissais pas (les Etats Unis et particulièrement la Floride) j’ai découvert qu’IBM loin de se couper des tendances actuelles avait plutôt à cœur de ne pas passer à côté des mouvements amorcés par les nouvelles technologies de communication et les médias employés par les jeunes générations.

Le crédo de cette année était "Get Social, Do Business", avec comme idée que les réseaux sociaux sont une source inépuisable de richesse qu’il faut tenter de faire fructifier et d’employer pour arriver à gagner de l’argent. On pourrait penser que l’on parle ici de réseaux sociaux professionnels ou particulier et même si c’est un peu le cas avec certains outils de la marque, on peut appliquer pas mal de leurs idées aux réseaux existants voir même à un réseau tel que Facebook même si il ne se plie guère à un usage professionnel à l’heure actuelle.

Le principe directeur de leur nouvelle orientation est de dire que les professionnels doivent créer un lien avec leurs clients afin d’être plus réactifs et même proactifs pour répondre aux besoins, aux problèmes. Etre en liaison permanente permet de voir les besoins des gens et y répondre, cela permet aussi de créer des maillages de compétences et d’orienter ou de conseiller les clients vers des produits complémentaires dont on connait le sérieux et l’efficacité. C’est une manière de valoriser son image, ses compétences, et de construire des relations de confiance et de dialogue.

Le principe du bouche à oreille qui marche entre amis à propos d’un film, d’un livre ou d’un produit, se trouve là adapté dans le domaine professionnel avec comme but avoué de faire de l’argent ou du moins de construire des choses qui ont une forte valeur. Y compris le maillage technique ou de compétences. Avec le risque par contre d’avoir à la fois le rôle de juge et parti de la part des entreprises qui ne sont pas dans ces médias et ces démarches à but philanthropique c’est bien entendu. La vitesse de propagation des communications et de l’information rend cette démarche tout à fait pertinente et pour une entreprise avoir une visibilité et une bonne image sur les réseaux sociaux est peut être la clé pour arriver à construire une marque solide ou une bonne impression durable. A contrario la moindre bourde, gaffe ou erreur de communication peut être fatale à des mois d’efforts en quelque secondes… C’est pourquoi il est important de garder un certain contrôle des choses pour ne pas perdre totalement le bras une fois le doigt pris dans l’engrenage des réseaux sociaux et de leurs possibilités.

Même pour des grands groupes informatique on le voit maintenant clairement l’enjeu reste la communication et avec les avancées dans la mobilité avec les terminaux intelligents, smartphones, tablettes, il faut aller dans le sens de ce que ces produits mettent en avant et rendent tellement facile à utiliser que les utilisateurs ne s’en rendent même plus compte. L’enjeu sera de réussir à capitaliser et rendre profitable des modèles qui sont loin d’être prévus pour être des vecteurs de ventes ou de production d’opportunités commerciales.

 

Venez réagir sur le forum