Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Megaupload et les sites de partage de fichiers

Petit à petit et jour après jour, les sites de partage de fichiers semblent disparaitre du paysage internet. Que ce soit par peur des poursuites éventuelles, sur demandes d’ayant droits ou simplement sous le coup d’une opération de justice comme ce fut le cas pour MegaUpload, ils disparaissent les uns après les autres ou changent leur forme pour se conformer à la législation.

Je ne souhaite pas débattre sur le bien-fondé de cette campagne anti-piratage ou sur les revendications des ayants droits qui en sont à l’origine. Mais je voudrais que l’on découvre un peu la face cachée de l’iceberg derrière ce qui semble être un coup promotionnel et publicitaire plus qu’une réelle tentative de faire en sorte que les artistes soient protégés. Diverses études ayant déjà prouvées dans le passé que les internautes qui téléchargeaient le plus étaient aussi ceux qui achetaient le plus de produits culturel…

L’outil de partage de fichiers est l’outil visé par cette campagne de fermeture. Après avoir essayé de faire fermer les réseaux de peer to peer, après avoir essayé de faire filtrer certains ports et certaines applications par les FAI, désormais on essaye de faire fermer des sites parce qu’ils peuvent potentiellement héberger des fichiers protégés. Quand bien même le site propose une politique permettant de filtrer les fichiers sur demande des ayant droits (comme YouTube…)

La différence est que YouTube rétribue les majors, comme si ils pouvaient ainsi payer pour les vidéos qu’ils ne filtrent pas en amont et pas ces sites de partage. Doit-on y voir une raison qui pousse ainsi à vouloir faire fermer ces sites? Ce qui est fort gênant c’est qu’à l’origine ces sites ne sont pas là pour partager du contenu protégé, mais bel et bien pour faciliter l’échange de fichiers entre plusieurs personnes. Et du fichier légal, autorisé, d’ailleurs nombreux furent ceux qui ayant hébergés des fichiers sur MegaUpload se sont retrouvés devant le fait accompli d’une fermeture du site avec les fichiers perdus et aucun moyen de pouvoir les récupérer de quelque manière que ce soit…

Mais si c’est l’outil que l’on condamne alors ne faut-il pas condamner les réseaux téléphoniques qui facilitent le partage des fichiers, les technologies ADSL, Fibre ou autre aussi?

Car à l’origine on avait appuyé la fermeture de MegaUpload sur le fait qu’il générait de l’argent par la publicité, là où depuis de nombreux autres sites plus petits et parfois confidentiels ont aussi été fermés ou restreints… C’est donc le partage de fichier que l’on tente d’interdire, en effet on le voit de plus en plus, les réseaux sociaux par exemple permettent des partages d’idées, des partages d’opinions, le monde a changé et ceux qui contrôleront les échanges de fichiers contrôleront la liberté des individus d’une manière qui n’a jamais existée par le passé.

La polémique n’est pas prête de se terminer puisque l’on a appris que MegaUpload comptait offrir une offre légale rétribuant non pas les majors, mais les artistes et que cette offre ne pourra justement jamais voir le jour malgré le fait qu’elle était prête à être commercialisée.
De plus on voit que le gouvernement US est en capacité d’intervenir sur ce qu’ils avaient toujours considéré comme hors de leur compétence, à savoir faire fermer des serveurs dans le monde entier et annuler l’accès à un site… Mais pourquoi donc ne le font-ils pas pour des sites réellement hors la loi et présentant des choses condamnables dans le monde entier? De nombreuses questions qui font que cette affaire est aussi trouble qu’elle y parait et qu’elle sonne si jamais elle s’avère aller à son terme la fin de la liberté d’internet, car demain qui dit qu’on ne fermera pas les sites permettant d’héberger des photos parce que quelqu’un aura mis des photos non autorisées par exemple… Et l’on peut appliquer ça à tout ce qui fait que le web est désormais un univers de partage, et d’échange. Et à terme qui dit que vous pourrez toujours utiliser les réseaux sociaux… Peut-être les fera t’on fermer parce qu’ils permettent de partager des photos, de la musique ou que sais-je…

MegaUpload n’est plus, mais le piratage existait avant, il existera après, les canaux de distribution des films et autres n’ont jamais cessés de fonctionner de la manière dont ils fonctionnaient en 1997 déjà alors toute cette affaire n’est-elle qu’un coup médiatique, un paravent pour ceux qui derrière tentent de museler nos libertés? A vous de vous faire une idée, en attendant croyez-moi, les téléchargements n’ont pas cessés, et les partages non plus, les outils apparaissent et disparaissent, de toute façon aucune offre légale n’est en mesure de répondre aux consommateurs à l’heure actuelle alors…

Venez réagir sur le forum