Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

MMA et le bonus malus des assurances maladies…

Maintenant depuis quelques mois enfin cette nouveauté a pris corps dans le monde des complémentaires santé avec une évolution de la MMA qui risque de devenir un modèle copié et qui peut être amené à dériver si on imagine où pourrait aller le système.
Pour ceux qui ne connaissent pas cette nouvelle offre, revenons dessus un instant pour la présenter. L’offre se nomme "Double effet" et coute légèrement plus qu’une assurance maladie normale, mais si en fin d’année vous avez eu peu de dépenses de santé, votre cotisation vous est remboursé jusqu’à hauteur de 50% de ce que vous avez versé.
Si vous n’êtes donc pas malade ou un grand consommateur de médecins vous pouvez donc faire une substantielle économie sur votre assurance maladie.

A priori ça semble être à la fois une bonne idée et une bonne offre pour les consommateurs, en effet comment ne pas trouver sympathique l’idée de faire des économies n’est ce pas?
Oui mais, qu’est ce que ce système a de pervers, en tout cas, qu’est ce que ce système me fait craindre un peu?

Plusieurs choses pour être honnête. Tout d’abord j’imagine assez bien pour l’avoir rencontré alors même que ce système n’était pas responsable, la multiplication des personnes n’allant pas ou plus chez le médecin pour des choses qu’elles jugeraient bénignes espérant peut être que leur cotisation leur sera en partie remboursée.
Même si on peut estimer que parfois le patient est à même de juger de son état et de la nécessité ou non de voir un médecin ce n’est pas une certitude que toutes ces décisions si elles sont motivées en partie par l’argent seront pertinentes.
En tout cas les patients qui parfois trainent un peu des pieds pour aller voir un médecin risquent d’être encore moins prompt à aller voir le médecin et ça c’est en soit déjà une mauvaise chose.

Mais la seconde plus perverse évolution de tout ça me semble être le fait qu’on met les pieds dans un système qui me semble se rapprocher du système des assurances voiture, avec une espèce de bonus à la non consommation de soin…
Pour comprendre le système actuel, tous les adhérents d’une complémentaire payent en fonction de leur couverture, le même prix, partageant ainsi à tous les risques et les remboursements que la société devra payer.
En conséquence si untel ou untel a telle ou telle pathologie nécessitant des remboursements importants, c’est le système partagé entre tous qui permet de payer et de rendre les accès aux soins un peu plus accessibles à tous.
C’est un système de partage entre tous et égalitaire puisque par définition la maladie n’est tout de même pas particulièrement quelque chose sur lequel on a un quelconque contrôle.

Mais si on part sur un système qui rembourse à ceux qui utilisent moins leur couverture maladie il faut bien que ceux qui doivent y faire appel pour des maladies graves ou couteuses soient toujours remboursés.
Alors soit ces organismes font des bénéfices faramineux et alors le système se finance de lui même, soit il va bien falloir trouver plus d’argent auprès de ceux qui payent. Et c’est là ou après le bonus, on peut imaginer une espèce de malus faisant que ceux qui sont plus consommateurs de soins deviennent de fait de plus gros payeurs de cette couverture maladie complémentaire.
Dans ce cas le système perd de sa solidarité et de son égalité, et finalement les gens deviennent responsables de leurs maladies…
Alors certes nous ne sommes pas encore dans ce système là, certes actuellement seul le remboursement est mis en avant et publicisé, mais ne faut il pas essayer de voir plus loin où peut aller cette proposition.
Quels sont les gardes fous permettant d’éviter cette dérive? Est ce que l’argent versé par tous les sociétaires qui travaillera dans l’année suffira par ses intérêts à couvrir les soins de tous?
Bref quels seront les sources de financement de ce système qui même si à l’origine est plutôt une bonne chose pour le consommateur pourrait s’avérer être un piège dans la pratique.

Venez réagir sur le forum