Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Nature

L’or des feuilles qui tombent à l’aube de l’hiver

Une nature qui commence à perdre tout son vert

Et le cœur de la vie qui ralenti son rythme

Pour sombrer d’un sommeil en attendant que l’hymne

Du renouveau explose dans un flot de couleurs

Ramenant avec lui toutes sortes de bonheurs

 

En attendant ce jour, la tristesse s’empare

Annonçant par la même l’heure du grand départ

De ces derniers beaux jours, qui s’échappent doucement

Et qui vont laisser place à de tristes moments

Vient là hiver de froid, de silence et de deuil

Je n’ai plus peur de toi, je t’attends sur le seuil

Je ne suis plus l’enfant qui pleurait de te voir

Je te connais maintenant, ça tu peux bien me croire

 

Je sais que de ta main tu endors et tu tues

Mais je sais que demain, sous la lumière crue

Quand viendra l’aube encore d’une saison de promesses

La vie s’en reviendra dans une immense liesse

Nous sommes un peu nous-même petit monde intérieur

Possédant nos saisons, et nos diverses humeurs

Lorsqu’arrive l’hiver il ne faut pas pleurer

Car si une chose est sure si on peut le parier

C’est qu’après tout hiver, le printemps de ses cendres

Réapparait encore, et il viendra défendre

Cette renaissance en nous qui sera bien plus belle

Parce qu’elle apportera à nouveau ce doux sel

Qui fait que la vie vaut la peine d’être vécu

Et que chaque nouvelle saison a un début

Qu’il faut savoir aimé avant que le destin

Ne vienne signifier lorsqu’arrive la fin

 

Venez réagir sur le forum