Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Peut-on rire de tout

La semaine dernière sur France 2 l’émission mots croisés était consacrée à l’humour et surtout à la question récurrente du « peut-on rire de tout »?
Parmi les invités on pourra noter la présence de Charb dessinateur à Charlier Hebdo, Roland Cayrol, Anne Roumanov ou encore Eric Naulleau sans oublier le trublion Stéphane Guillon qui a été magistral.
Le débat tournait plus ou moins autour de la question qui sert de titre à cet article, et la réponse définitive n’existant pas, je crois que l’une des meilleures réponse a été le fait de Stéphane Guillon justement qui disait que chacun a ses propres limites, mais qu’on peut rire de tout à la seule condition qu’on le fasse avec talent, sans but (de manière gratuite quoi), au bon moment et surtout sans ambigüité aucune…

Parmi les points soulevés l’un concernait l’interprétation que peuvent faire les gens de l’humour, et le fait est que c’est la raison majeure qui fait qu’on se limite quand on essaye de faire de l’humour, sauf qu’on ne peut tout de même pas imaginer toutes les pires interprétations que les gens peuvent faire de ce que l’on dit…
Et l’autre chose qui est liée concerne ensuite l’appropriation que certains vont faire de tel ou tel propos, en les retirant délibérément ou pas du contexte et en les utilisant pour ou contre leurs opinions… On le sait à un extrait hors contexte on peut tout faire dire et son contraire, on le sait aussi, certains ont une imagination sans limite lorsqu’il s’agit de dévier le sens afin de véhiculer des idées souvent assez nauséabondes…
Comme le faisait remarquer Guillon suite à deux chroniques qu’il a pu faire il a été à quelques jours d’intervalle déclaré antisémite et sioniste par des gens qui réagissaient à ce qu’il avait dit, au point qu’il en a tiré un sketch ou une autre chronique je ne me souviens plus démontrant l’absurdité totale de ces gens qui ne comprennent les choses qu’en surface, s’arrêtant au premier degré et sans réfléchir le moins du monde.

Cela dit notre société fait tout pour que la réflexion ou l’analyse soient le moins nécessaires possibles, on prédigère tout et une chose chasse l’autre à la vitesse d’une autruche au galop, alors il est parfois difficile en effet de s’y retrouver.
Mais le plus grave est surtout le manque de mise en perspective de certains, à qui on peut facilement faire prendre des vessies pour des lanternes, car ceux là sont souvent uniquement des victimes de ceux plus malins qui vont tout mettre en place pour les induire en erreur et pour leur faire gober ce qu’ils ont envie. On en voit malheureusement de plus en plus et ceux là sont les plus dangereux car c’est sur eux que peuvent s’appuyer ceux qui veulent véhiculer des idées extrémistes facilement.

Pour en revenir à la question, et après ces quelques réflexions, il semble qu’on voit les limites du « peut-on rire de tout », en effet on peut le faire mais on ne doit jamais perdre de vue qu’on va probablement être la cible de certaines personnes.
Reste qu’il y a quand même un domaine où le rire semble de plus en plus difficile à prendre corps, c’est dans le domaine des religions et qu’en effet sur ce point là on a tôt fait d’être taxé de chose et d’autre surtout si l’on est athéiste par exemple et qu’on frappe sans distinction sur toutes les religions, le procès de Siné il y a peu à Lyon en est un exemple flagrant, heureusement que la justice ne s’est pas laissée embringuer dans une chasse aux opinions libres et aux critiques car ce procès au delà même du bonhomme qu’on aime ou pas, aurait pu tourner contre les humoristes dans leur ensemble en fournissant un précédent fâcheux.
Le seul problème est quand l’humour véhicule des idées, qu’il n’est pas gratuit, mais qu’il vise à faire passer des choses, comme on dit il n’y a pas de fumée sans feu, dans ce cas en effet les dégâts peuvent être considérables et certains semblent avoir décidés d’en faire un fond de commerce…
Pour terminer comme on accorde à Voltaire de l’avoir dit je conclurais avec cette citation: « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous ayez le droit de le dire »

Venez réagir sur le forum