Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Phoenix Wright

Aujourd’hui nous nous pencherons non pas sur un mais sur deux jeux Nintendo DS distinct qui se suivent, dans l’attente d’une traduction hypothétique du troisième épisode que est censé clore cette première trilogie mais qui semble t’il ne sortira pas chez nous avant le quatrième opus qui change le personnage principal et qui est prévu lui pour le début de l’année prochaine.
Cette série de jeux se nomme en France Phoenix Wright : Ace Attorney (aucune idée quand à l’épisode 4 qui devrait changer probablement de nom puisque Phoenix Wright n’est plus le personnage principal) et les deux jeux que nous allons voir sont:
Phoenix Wright : Ace Attorney

Phoenix Wright : Ace Attorney Justice For All

Tout d’abord ces jeux ne sont pas des réelles nouveautés puisqu’ils sont sortis l’un et l’autre sur d’autres plateformes il y a de cela quelques années (y compris sur PC d’ailleurs mais uniquement en Japonais), ils ne profitent pas de toutes les capacités de la console de Nintendo et sont plutôt limités au niveau des performances techniques et graphiques.
Le principe en est simple, nous sommes face à ce que l’on pourrait appeler un simulateur d’avocat, vous êtes un avocat et vous allez devoir résoudre différentes affaires toutes plus tordues les unes que les autres, grâce à vos talents d’enquêteurs et de beau parleur.
Pour ce faire le jeu nous plonge dans un système graphique statique, qui nous déroule des scènes, des endroits, des rencontres agrémentés de monceaux de textes à lire, il ne faut d’ailleurs pas être allergique aux textes longs et parfois copieux pour y jouer, comme il ne faut pas être allergique aux jeux sans réelle action dans le sens ou vos réflexes peuvent faire une cure de sommeil le temps que vous jouiez à ces deux jeux.
Deux étapes seront essentielles à vos enquêtes, la première qui consistera à enquêter, à chercher des indices, des informations, à questionner les témoins et à visiter divers endroits. Comme tout bon jeu linéaire, il vous faudra chercher régulièrement la petite information qui débloquera la progression de la partie et qui permettra à tel ou tel témoin de vous en dire plus et ainsi d’avancer l’enquête.
Même si les diverses étapes sont très normalement logiques, parfois à force de revisiter pour la quinzième fois tous les décors à la recherche d’un petit détail oublié ou d’une information non demandée à un personnage du jeu on en vient à tourner en rond et à s’ennuyer, et je dois dire que j’ai parfois fait appel à de l’aide pour me sortir de divers blocages qui me semblaient gênants et pénibles.
Une fois votre enquête menée, partiellement souvent puisque vous aurez régulièrement à retourner enquêter suite à des événements qui se passeront dans le tribunal, la deuxième étape du jeu arrive, elle consiste à jouer votre rôle d’avocat et à défendre votre client.
Ici vous devez subir les interrogatoires de la partie adverse, ainsi que les vôtres, repérer les informations contradictoires, et en fonction des preuves à votre disposition, d’objecter (vous pouvez le faire dans le micro de la console 😉 ) et de présenter les éléments à charge ou décharge suivant permettant de faire évoluer les témoignages et souvent de débloquer l’histoire jusqu’à son apogée à savoir normalement l’acquittement de vos clients.
Il est à noter que vous êtes limité en nombre d’interventions inopportunes et que vous allez parfois faire preuve de patience, en effet certains éléments sont à présenter dans des moments fort peu logiques vis à vis du témoignage, et je pense que c’est surtout lié aux traductions du jeu qui même si elles sont très bonnes, font qu’elles induisent parfois en erreur quand au moment d’agir et d’attaquer un témoin.

Graphiquement l’univers est sympathique sans être pour autant un chef d’œuvre, les diverses scènes à visiter et les divers personnages rencontrés sont tous plutôt bien fait, très facilement distinguable et le genre graphique de la série se prête assez bien aux quelques coups d’humour ou de bêtise que le titre vous fera partager pour rompre un peu la monotonie du jeu.
Mais comme souvent dans ce genre de jeu qu’on pourrait presque qualifier de jeu d’aventure en "point and click" (pointez et cliquez), on se retrouve assez vite frustré lorsque pour des raisons parfois un peu obscures la linéarité du titre fait qu’on se retrouve à ne plus savoir quoi faire, ni quoi dire pour faire évoluer l’aventure, ce qui est dommage mais tellement courant dans ce genre de jeu.
Sinon si l’on n’est pas rebuté par la lecture de dizaines de pages de textes (et encore dizaine je pense être trop juste) et qu’on aime ce genre de jeu, alors ces deux épisodes s’avèrent agréable et le fait de suivre le même personnage entre les deux titres permet des petites choses scénaristiques intéressantes.
Peut être pas l’un des meilleurs jeu de la console (ni l’un ni l’autre) mais certainement des jeux agréables et qui doivent se trouver facilement en occasion peu cher, afin de pouvoir les visiter à moindre coût dans l’attente des suivants dont certains épisodes à venir sont exclusivement développés pour la console de Nintendo et nous proposerons des histoires totalement inédites et peut être une plus grande utilisation des capacités de la console.

 

Venez réagir sur le forum