Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Pierre Lapointe – La forêt des mal-aimés


La belle province a encore des artistes à nous proposer qui ne nous servent pas la soupe habituelle que peut nous proposer certains artistes venant au travers des eaux tumultueuses conquérir notre beau marché Français, et parfois au milieu des gros monstres vendeurs de disque, une petite pépite apparait.
C’est ainsi que je qualifierais ce Pierre Lapointe qui n’a au passage rien à voir avec le Boby du même nom si ce n’est un certain talent musical, voir même un talent musical certain, et que ce soit dans la musique ou dans les paroles, l’univers très particulier de cet artiste ne laisse pas indifférent, je doute qu’on soit tiède à son écoute, on aime ou on n’aime pas tout simplement.

La musique semble parfois sorti des années 60-70, à d’autres instants c’est une musique de saltimbanque au sens noble du terme, quelques instruments dépouillés et une voix, instrument à part entière de cet album, et tellement particulière qui est la voix de ce Pierre Lapointe, à la fois nasillarde, grasse mais pourtant tout sauf désagréable.
Les textes poétiques, parfois gais, parfois tristes, nous transportent dans autant de mondes et de lieux différents que de chansons sur cet album, chaque chanson nous fait partager des sensations, des sentiments, qu’on ne s’y trompe pas, dans l’album tout entier l’énergie de l’artiste est transparente, même dans les chansons les plus tristes, les plus mélancoliques on ne se laisse pas aller à l’apathie.
Dans les chansons remarquables on pourra noter la chanson "Au nom des cieux galvanisés" avec son refrain qui vous reste en tête longtemps après que vous ayez entendu la chanson, vous vous souviendrez de ces paroles "Vous ne savez pas ce que c’est que d’être aimé, Vous n’saurez jamais ce que c’est que d’être aimé, Il n’y aura pas mot ni image Pour décrire nous deux, Toi et moi, Vous ne savez pas ce que c’est que d’être aimé"
Deux petits intermèdes au piano viennent nous rappeler que cet artiste complet en plus d’être un poète accompli, un chanteur est aussi un pianiste émérite, et ça se sent dans ses chansons et dans ses compositions musicales, d’ailleurs de nombreux prix sont venus couronner sa courte mais déjà bien remplie carrière en tout cas dans son pays natal le Canada.
D’ailleurs une des chansons dans laquelle le piano a une forte importance et qui est une bonne démonstration de la poésie et du talent de ce chanteur se nomme "De glace" et elle est une parfait illustration de ce que ce chanteur est capable de produire.
Pour ceux qui connaissent les Inrockuptibles et qui auraient gardés les compilations offertes avec certains numéros pourront retrouver dans la compilation "Une rentrée 2006. Vol 1" offerte avec le numéro 563 une chanson de l’artiste issue de cet album et nommée "Deux par deux rassemblés", une chanson énergique, très seventies, et très pop, avec du clavecin entre autre et un refrain là aussi terriblement addictif…
"Non ce n’est sûrement pas de briller, Qui nous empêchera de tomber, Non, ce n’est sûrement pas de tomber, Qui nous empêchera de rêver" mais je vous laisse découvrir par vous même cette chanson, pour ce faire vous pouvez vous rendre sur la page Myspace non officielle de l’artiste qui la propose en écoute pour ce faire rendez vous à cette adresse.
L’artiste qui possède définitivement un univers très particulier a aussi un site officiel ou vous pouvez vous rendre afin d’apprendre à le connaitre et pour écouter aussi certaines de ces œuvres, ce site se trouve à cette adresse.
Une découverte inattendue, d’un artiste terriblement atypique et qui fait comme une bouffée d’air frais dans un paysage musical français qui tend à la standardisation croissante.

Venez réagir sur le forum