Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Psystar réinvente l’ordinateur ouvert

Et oui la mode n’est plus au PC (Personal Computer) qui est le standard informatique ouvert qui permet à partir de nombreuses pièces distinctes de marques différentes de faire fonctionner une plate forme matérielle hétérogène sous un environnement informatique quelconque.
La vrai nouveauté c’est la même chose, mais faite à la sauce Mac, en effet Psystar une société visiblement très floue et très difficile à cerner propose des clones de MAC permettant de faire tourner les plateformes logicielles Mac OS et ce à un coût modique et contre les licences logicielles et matérielles d’Apple.

Ici pas de miracle, les solutions existent déjà depuis un moment, mais revenons à la manière dont Apple bride les plateformes matérielles capables de faire tourner son système d’exploitation et pourquoi justement font ils cela.
En effet Mac OS X n’accepte de tourner que sur certaines machines implémentant un bios de type EFI (si vous désirez en apprendre plus sur ce standard développé à l’origine par Intel vous pouvez vous rendre sur la page wikipédia qui lui est consacrée) et uniquement avec certains matériels.
Depuis les annonces d’Apple de faire tourner Mac OS X sur des machines à base de processeur x86, de nombreuses personnes ont tentés d’installer le système sur des machines classiques et de le faire tourner de manière convenable. Car malgré le fait qu’Apple propose désormais des machines qui physiquement sont de plus en plus proches des PC classiques, voir même qui ne sont plus rien que des PC classiques, le prix lui n’a guère évolué et surtout pas dans le bon sens si je puis dire.

D’où cette idée d’une société qui propose un « Open Computer » qui n’est ni plus ni moins qu’un PC qui est censé faire tourner Mac OS X a un coût bien plus modique que la version originale, problème, comment installer Mac OS X et surtout comment le faire tourner sans violer les copyrights d’Apple?
Et bien il apparait que la société en question ne s’est pas trop inquiété de ça et que pour le moment elle a décidé d’inclure dans la machine un émulateur permettant de faire croire à Mac OS que le matériel est correct et qu’il se trouve en présence d’une machine autorisée.
Là où l’affaire commence à faire jaser c’est que le développeur de cet émulateur ne cesse de crier au scandale indiquant que son émulateur d’après son propre contrat de licence ne peut et ne doit pas être utilisé dans des projets rapportant de l’argent, ou à but lucratif, ce qui ne gène pas outre mesure la société qui a mis sur le marché (enfin nous allons y revenir) ces machines.
D’ailleurs violer le contrat de licence d’un développeur dont le produit est une violation pure et dure d’un contrat de licence tierce est il finalement aussi bizarre que ça, après tout ce n’est qu’employer avec la personne ses propres méthodes mais passons sur cet aspect purement récréatif de l’affaire.

Le problème c’est que toute cette histoire ne sent pas bon dès le départ, si on ajoute que la société semble déménager régulièrement d’adresse sur une même avenue, que les locaux sont inexistants et que la livraison des ces machines semble n’avoir toujours pas commencée alors que nombre de personnes (peut être crédules) en ont commandées on commence à imaginer que ceux qui sont derrière tout ça ont organisés un coup surement très lucratif justement et peut être pas aussi clean qu’il semblerait.
A propos notez que la société commercialise deux machines la première est une réelle affaire au vu des tarifs d’Apple avec une machine nommée « Open Computer » à moins de 400$ la seconde est plus anecdotique puisqu’elle coute la bagatelle de 999$ ce qui la rapproche plus d’une vrai machine Apple.
Les avis divergent quand au fait que la société existe ou pas, que l’affaire est une fumisterie ou pas, et même si faire tourner Mac OS X sur une machine qui n’est pas normalement autorisée n’est pas nouveau (les premiers « hacks » datent de la sortie des premiers portages de Mac OS pour x86) le fait de vendre dans le commerce des machines le proposant de série et arrivant préinstallé est une réelle nouveauté.
D’ailleurs une vidéo censée prouver l’existence de la société et de ses produits, montre une machine (venant de chez eux donc) faire tourner à la fois Vista, Ubuntu et MAC OS X au travers d’une installation multi-systèmes.
Cette société arrivera t’elle a battre Apple légalement alors qu’Apple a justement mis de son côté la loi avec des contrats certes restrictifs mais légaux? Ou bien ces machines deviendront des collectors comme étant les premières à avoir tentées de combattre Apple sur sa position hégémonique vis à vis de son matériel et de ses logiciels.
M’est avis en tout cas que l’affaire n’est pas terminée…

Venez réagir sur le forum