Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Quel bel exemple de ceux qui nous gouvernent

On l’avait déjà vu lors de la réforme des retraites il y a certaines choses qui jamais ne changent… Ceux qui nous gouvernent sont élus par le peuple, mais on le sait leur inscription sur des listes est le fait de partis, d’appareils et rares sont ceux qui sont élus du peuple sans soutien justement. Et ces représentants du peuple devraient être exemplaires et nous montrer qu’ils sont solidaires de ceux qui les ont élus. Hors malheureusement les mois se suivent et se ressemblent. Après avoir refusé des reformes sur leurs régimes spéciaux, voici que les députés ont votés contre une proposition visant à réduire leurs indemnités de 10% pour participer à l’effort national. Et que l’on ne parle pas ici de droite ou de gauche, ils sont tous à mettre dans la même mouvance.

La proposition n’était pas stupide, cela aurait pu représenter 5 Millions d’Euros d’économie sur une année, ce qui n’est pas rien tout de même! Et franchement au vu des indemnités reçus et des rapports de participations de la plupart d’entre eux, cela n’aurait été pas vraiment douloureux pour eux. Oui mais voilà on ne touche pas à ceux qui ont le pouvoir, en effet comment faire passer une réforme d’un régime par ceux qui en sont les bénéficiaires? Le système est pourri, de par le fait même que nous le peuple n’avons plus notre mot à dire une fois ces élus en place. Faut-il alors y voir un corporatisme néfaste à notre pays? N’allons pas si loin, mais force est de reconnaitre comme j’en parlais avec un jeune militant actif que je connais bien, que ces élus sont souvent des "élites" ayant déjà eu une vie, une carrière et ayant profité d’un système qu’ils connaissent bien. Pourquoi notre pays n’engage-t-il pas des réformes visant à rendre le pouvoir au peuple? Pourquoi ne force-t-on pas ces hommes et femmes à prendre leur retraite plus tôt? Ne faudrait-il pas pour représenter les Français des hommes et femmes plus jeunes pas forcément issus des écoles les plus prestigieuses mais des milieux associatifs, de la vie publique.

Prenons le sujet dont je parlais avec mon ami, les logements, combien de nos élus sont propriétaires de biens immobiliers? Non pas que je désire qu’on les confisque, on peut imaginer que soit leurs indemnités le leur permettent soit qu’ils ont eu la chance dans leur vie d’acquérir des biens. Oui mais lorsqu’on parle politique de logements sociaux par exemple, pourquoi semble t’il n’y avoir aucun moyen? Que se passerait-il si tout d’un coup des centaines, des milliers de logements venaient sur le marché? Les prix baisseraient, une chute qui pourrait ramener les prix accessibles enfin au plus grand nombre. Oui mais virtuellement tous les propriétaires de France perdraient de l’argent, et que se passerait-il pour ceux qui nous gouvernent et qui possèdent de tels biens? La même chose…

Le problème de notre pays est dans les conflits d’intérêts. On ne peut réformer si ceux qui réforment ont le pouvoir d’aller dans le sens de leurs intérêts, c’est le principe si particulier des lobbies américains, qui est plus insidieux en France. Cette réforme n’était pas si coûteuse pour nos députés, et aurait permis de faire un geste vers le peuple en montrant que oui les temps sont durs, regardez nous aussi on participe… Surtout quand les indemnités d’un député représentent chaque mois plusieurs mois d’un pauvre gars au SMIC… Comment en est-on arrivé à un tel système? De la même manière qu’en laissant les dirigeants de sociétés se faire plusieurs millions d’Euros par mois. Notre pays va mal, et la colère gronde, le peuple exprime de plus en plus son rejet de la classe politique par l’abstention ou par des choix parfois très discutables. Et plus le temps passe plus on a l’impression que nos dirigeants sont comme Louis XVI qui entendant la révolte n’a pas vu venir ce qui s’est avéré l’un des tournants de l’histoire. Faudra-t-il une révolution pour qu’enfin ceux qui nous gouvernent se rappellent qu’ils nous doivent des comptes et qu’ils sont là par notre volonté? Et qu’ils ne sont pas une classe supérieure qui a tous les pouvoirs et peut impunément s’octroyer des privilèges comme au temps de la révolution. D’ailleurs n’avons-nous pas abolis les privilèges???

Venez réagir sur le forum