Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Rainbow Six **


Second volume d’une série de deux, ce livre développe l’intrigue du premier tout en nous menant vers la conclusion de celle ci, on retrouve donc John Clark ainsi que tous les militaires de Rainbow au prise avec des problèmes qu’ils sont les seuls à pouvoir gérer.
L’histoire après s’être complexifiée tout au long du premier volume commence doucement à s’éclaircir, les événements prennent place et les pièces du puzzle s’emboitent, et même si le lecteur a une longueur d’avance il n’a pas l’impression pourtant de tout connaitre.

Et c’est l’intérêt de ce volume, en effet on continue de découvrir des liens ou des choses qu’on pensait savoir et qui s’avèrent finalement une fois éclairée complètement d’une logique à toute épreuve.
Toujours dans la même veine que le premier volume, celui ci contient vraiment les mêmes qualités que le premier et partage aussi ses défauts d’ailleurs, certains passages semblent sans rapport ou inintéressant bien qu’ils s’avèrent participer activement à la construction de l’histoire et au développement de celle ci.
En effet tout comme le premier j’ai eu des moments de lassitude face à certaines situations ou certains passages, Il faut noter que ces deux volumes sont du à une édition poche qui explique cette coupure, le roman original n’étant bien sur pas en deux parties mais bien d’une seule traite.
Les plus surprenant étant je crois l’évolution psychologique des personnages en si peu de temps, que ce soit le temps en nombre de pages ou le temps dans le roman à proprement parlé, puisque les événements sont étalés sur une période relativement courte en fait.
C’est l’un des points essentiels de ce roman pour peu que l’on connaisse un peu John Clark, en effet dans Rainbow Six il prend la place de bureaucrate en charge d’un service spécial, lui l’homme de terrain, l’homme d’action va devoir devenir ce qu’il abhorre le plus, et jouer de tous les rouages de l’administration pour ses hommes.
Mais certaines personnes en ont décidés autrement, et ils vont le faire rentrer sur le terrain, et à partir de cet instant tout va s’accélérer, et l’histoire va prendre de la vitesse jusqu’à l’apothéose finale qui vous surprendra surtout dans sa conclusion inattendue mais tellement morale après tout.
L’histoire décolle enfin, même si comme je le disais certains passages sont un peu longuets, mais comme tout se met assez bien en place et que l’histoire se tient et se crédibilise même si je puis dire au fur et à mesure de l’avancée du roman, on lui pardonne finalement tous ces passages parfois un peu lassants.
L’intrigue complexe se démêle d’elle même et tout s’explique y compris ce qu’on pourrait prendre parfois pour des incohérences. Bref une écriture qui s’avère agréable, une histoire qui se trouve tenir la route et des personnages humains aux réactions d’hommes et pas de superhéros ce qui aurait pu être le cas.
Je dirais comme le premier volume que ceux qui aiment les thrillers technologiques réalistes, dans lesquels tout ne se déroule pas comme on l’imagine, où le manichéisme n’existe pas et où  il faut faire avec toutes les teintes de gris contenues entre le blanc et le noir, vont prendre plaisir à suivre les aventures de la cellule Rainbow et surtout découvrir comment l’intrigue sera menée jusqu’au bout.
Au final en cumulant les deux romans, près de 1300 pages permettant de se détendre agréablement.

Venez réagir sur le forum