Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Samira Bellil – Dans l’enfer des tournantes


Ce livre est un témoignage d’une jeune femme qui s’est retrouvée malmenée par la vie et qui a dès son plus jeune âge subit la violence et l’humiliation.
C’est surtout un magnifique message d’espoir et un pied de nez aux épreuves de la vie, tout en évitant de stigmatiser les cités ou son milieu social.

C’est à l’âge de 14 ans que Samira subit son premier viol collectif, frappée, humiliée, et obligée, elle a commencée sa lente descente aux enfers à cet âge là.
Ce qui au départ n’était qu’une adolescence un peu difficile va tourner au cauchemar, le regard des autres, les rumeurs, la réputation, tout ce qui va la pousser à foncer toujours plus vite droit dans le mur sans trouver la force de s’arrêter.
Prise entre l’incompréhension des siens, sa culpabilité et sa souffrance elle va au fur et à mesure de sa vie rencontrer toujours plus d’épreuves et subir d’autres viols et d’autres violences.
Mais la vie qui l’a si longtemps fait souffrir la laissera t’elle reprendre pieds?
Même si le livre a été écrit avec l’aide de quelqu’un on se rend compte que la majorité du texte vient du jeune auteur.
Avec ses mots tout simple elle nous décrit sa banlieue, son foyer, ses traditions, sa cité, ses galères, ses horreurs…
Et surtout ses espoirs, déçus pour la plupart, ses envies, ses souffrances que lui ont apportées le regard des autres, le manque de dialogue, le silence.
Ce livre est touchant, on a l’impression de ressentir ce qu’elle décrit, on se retrouve parfois dans certains comportements, dans certaines douleurs liées à l’adolescence, dans certaines réactions ou remarques de ceux qui l’entoure…
Tout en étant à la fois sans complaisance pour cet environnement qu’il soit social, familial ou de vie, ce livre est aussi incroyablement pudique dans la manière dont elle décrit tout ça.
Et même si à l’époque elle a été une des premières à parler de ces viols collectifs qu’on nomme désormais "tournantes", elle ne pointe personne du doigt, n’accuse personne, si ce n’est un profond mal être et un manque total de respect pour les femmes.
Elle a d’ailleurs participé ensuite à une marche en France pour parler des femmes et du regard qu’ont leur porte dans les cités.
En tout cas sa vie est un exemple de force et de persévérance.

Venez r�agir sur le forum