Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Stephenie Meyers – Twilight Tome 3 – Hésitation

Lorsqu’Edward revient dans la vie de Bella, tout le chemin parcouru pour sa guérison semble se consumer et elle se retrouve assaillie par ses émotions.
Doit-elle choisir ce que son cœur lui dicte ou doit elle se laisser emporter par la raison. Comment concilier ses sentiments envers les deux frères ennemis dont les clans sont en conflits depuis des générations.
Bella n’a plus le choix, elle ne peut pas rester indéfiniment dans le doute et le triangle amoureux au sein duquel elle se trouve va s’avérer le plus difficile adversaire qu’elle va avoir à affronter.

Encore une fois Stephenie Meyers fait la part belle aux sentiments et aux émotions de son héroïne, et si on ne devait retenir qu’une chose c’est cette capacité à nous faire ressentir les dilemmes que traverse Bella.
La plongée dans l’esprit de la jeune fille ne nous laisse pas insensible tout autant par la capacité de l’auteur à nous faire ressentir les choses que par la force des mots qu’elle emploie. Et même si le choix parait presque évident les errances qu’elle va suivre finissent par embrouiller les cartes.
Ce qui n’empêche pas l’histoire de suivre son évolution et le monde de se consolider autour des personnages. Ce volume fait la part belle aux clans et à leur histoire respective, et la mythologie fantastique prend une nouvelle dimension.

Ce roman plus que les deux autres permet de comprendre les personnages et leurs motivations. Il est surtout un élément charnière de la saga qui va mettre en place l’histoire qui va se dénouer et se conclure dans le quatrième tome.
Si l’on devait ne garder qu’un seul des quatre romans c’est celui-ci qu’il faudrait choisir, et il est dommage que le film qui soit tiré de ce volume soit tellement expurgé de tant d’éléments essentiels qui en font toute la saveur.