Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Stéphane Guillon – On m’a demandé de vous calmer

Recueil des chroniques de Stéphane Guillon jusqu’en Juin 2009, cet ouvrage ouvre sur son entrevue avec le patron de Radio France qui aura la formule qui sert de titre au livre.
Ici sont consignées, non pas toutes les chroniques de la période qu’il couvre mais la plupart. Elles suivent un ordre chronologique permettant ainsi de voir l’évolution entre deux passages d’un même invité par exemple.
Pour ceux qui ne connaissaient pas, dans l’émission où chroniquait Stéphane Guillon, il passait quelques minutes avant l’interview en direct d’un invité, ce faisant il introduisait l’invité et parfois le brocardait juste avant que celui-ci ne soit à l’antenne.

Ses chroniques ont été remises en forme pour le passage à l’écrit, mais gardent toutes leur verve et leur mordant. On aime ou on n’aime pas son humour si particulier, mélange de noirceur, de cynisme et de second degré.
Certaines chroniques sont préfacées par une remise en place du contexte ou par des explications concernant la réaction des invités ou des anecdotes relatives au jour du passage.
Chez Stéphane Guillon on peut apprécier la façon qu’il a de faire résonner les chroniques concernant les mêmes invités avec parfois des retours sur une chronique précédente ce que la présentation chronologique permet d’apprécier plus justement.

J’aime bien Guillon, même si parfois il est vrai ses têtes de turc sont un peu trop présentes lorsqu’il se sert d’elles de manière régulière.
Ce recueil permet de voir la difficulté de réaliser une chronique quotidienne avec toutes les contraintes inhérentes à cet exercice, et même si on peut ne pas apprécier son humour extrêmement "agressif" il n’en reste pas moins que sa plume acide est fine et que certaines fois on ne peut que reconnaitre des piques qui font mouche et qui sont bien senties.
A lire pour découvrir ou redécouvrir cet humoriste au talent d’écriture indéniable.