Categories

A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

Toi t’es un salaud ween!

En cette période fastueuse de crise mondiale durant laquelle on se rend bien compte que plus les choses vont mal et plus on continue de se vautrer dedans sans même réfléchir à les changer ou à les faire évoluer, il est un jour qui a fait long feu comme on dit, une mode qui après avoir pris des proportions considérables, se trouve en perte de vitesse flagrante.
Je veux bien sur parler de la fameuse fête d’Halloween (oui je sais le titre contient un jeu de mot pourri), fête qui ne fait plus recette, et pour laquelle pourtant chaque année on nous ressort la grosse artillerie, comme pour la crise, moins ça marche et plus on en fait histoire de faire reprendre la sauce, sans même essayer de comprendre pourquoi ça ne marche pas et pourquoi tous les efforts semblent ne donner aucun résultat…

Il faut dire importer (ou réimporter pour les puristes mais qu’importe qui est à l’origine de la fête des esprits et des morts vivants finalement) une fête rodée et clairement plus adaptée à une certaine Amérique dans un pays qui n’a ni les mêmes mœurs ni les mêmes caractéristiques c’était couillu au départ…
Car il faut bien le dire la majorité de ceux qui pratiquent Halloween outre Atlantique le font dans des quartiers dit résidentiels avec tout le décorum qui peut être imaginé que ce soit dans les maisons visitées, ou dans les quartiers en eux mêmes. Surement que les enfants des villes font aussi j’imagine la collecte des bonbons mais j’ai beaucoup plus de mal à les imaginer dans les quartiers populaires souvent plus pauvres qui pourraient ressembler à nos quartiers classiques avec des immeubles plutôt que des petites rangées de maisons.
En tout cas image d’Epinal ou pas, c’est contrairement à ce qu’on nous vend ici une fête qui semble fédérer différentes générations, les parents accompagnants les enfants et les enfants s’organisant en petites bandes pour aller raquet heu sonner aux maisons pour obtenir des friandises.
Je ne sais pas vous mais moi qui ai pratiquement vécu en immeuble depuis le début de la mode (enfin durant le pic principal dirons nous) j’ai rarement vu des enfants avec des parents… Souvent ce sont les enfants de l’immeuble et souvent aussi à la différence de ces quartiers dans lesquels les populations se ressemblent ici les immeubles contiennent des populations hétéroclites.
Je veux dire par là que la fête en France n’intéressant pas les adultes et encore moins les plus âgés, il n’y a guère que chez des parents dont leurs propres enfants vont jouer le jeu qu’on trouve des friandises, ce qui réduit d’autant l’intérêt de la cueillette et de la balade. Notons que nombre d’immeubles ont des interphones ou des digicodes et vous voilà avec des enfants en ville qui ne sauront guère où aller chercher leurs bonbons…

Alors bien sur je peux être totalement à côté avec mon analyse à deux balles, complètement intoxiqué par une vision qui n’est en rien proche de la vérité, Mais je crois que déjà si la fête était plus fédératrice, si au lieu de la vendre comme étant le truc à la mode qu’il faut suivre pour être dans le mouve, si on cessait dès la rentrée terminée de venir nous remplir les catalogues et les affichages (qu’ils soient publicitaires quoi que cette année ils se sont calmés, internet ou autre) avec des tas de citrouilles et sorcières diverses, on aurait peut être une chance de redonner un peu d’intérêt à cette fête.
Peut être aurait il fallu la repenser pour notre propre manière de vivre, peut être n’était elle pas importable telle quelle, peut être tout simplement n’est ce pas une fête qui peut marcher par chez nous, et tant pis pour les profits générés par la vente de costumes ou de bonbons dans le pays…
Finalement c’est une fête qui intéresse qui? Les enfants entre 5 et 12 ans? Dans notre société ou le concept même de voisin est à ce point abstrait ou dégradé qu’on est obligé d’inventer la fête des voisins pour qu’ils se parlent un peu quelques minutes dans l’année, comment compter que les voisins joueront le jeu de cette fête qui n’est qu’une incarnation de cette culture des voisins propre à la culture Américaine et dont nous sommes bien loin il faut le reconnaitre.
Faut il alors insister année après année avec l’espoir qu’à un moment donné la sauce va prendre et qu’enfin d’une manière ou d’une autre elle va finir par évoluer pour coller un peu plus près à nos us et coutumes habituels? Ou bien peut on imaginer que nos habitudes et nos us et coutumes justement vont évoluer de manière à être à ce point semblable à ceux de nos amis de l’autre côté de l’Atlantique que la fête sera d’elle même une réussite?
Ou bien faut il cesser de nous marteler cette fête finalement très commerciale et uniquement mise en avant par rapport à l’argent qu’elle permet de générer pour enfin revenir aux fêtes plus classiques que nous avons dans nos contrées?

Vous même jouez vous le jeu d’Halloween? Avez-vous des bonbons pour les enfants qui passeraient? Voyez vous passer quelques enfants le soir d’Halloween ou bien personne ne vient sonner à votre porte?
Halloween fête familiale ou fête commerciale?

Venez réagir sur le forum